Evénement B2B : Les BigBoss, quand le e-commerce s'invite à la plage

01 juin 2018 à 15h36
0
Dépassé, le traditionnel salon professionnel ? Fin juin, une centaine de décideurs du e-commerce français s'envoleront pour un week-end aux Canaries pour un évènement au format insolite, les « BigBoss ».

00DC000007345380-photo-logo-bigboss-big-boss-summer-edition.jpg
Le modèle salon, stands et rendez-vous à la chaîne aurait-il fait son temps ? Si les grands rencontres du genre se portent toujours bien, les professionnels de l'événementiel explorent depuis quelques années de nouvelles directions censées optimiser l'efficacité des conventions B2B, pour les prestataires en recherche de clients comme pour les donneurs d'ordre venus faire leur marché. Au tradeshow massif, on oppose par exemple des logiques plus exclusives, à l'image des rendez-vous d'affaires Digital Marketing One to One organisés cette semaine par Comexposium à Biarritz.

Les BigBoss organisés par DGTV.fr entendent filer la métaphore un cran plus loin : le centre d'affaires et les costumes cèdent le pas au maillot de bain et à la plage. L'événement, financé par environ 25 sponsors, se déroule en effet aux Canaries sur trois jours, dans un cadre qu'on associe habituellement plus aux vacances qu'au business. Il réunira une centaine de décideurs du e-commerce, invités gracieusement, dont les sociétés représentent un chiffre d'affaires d'au moins 10 millions d'euros par an.

« Le format week-end n'est pas évident du fait des contraintes des uns et des autres, mais ceux qui viennent seront plus détendus, libérés de la pression du quotidien », confie Hervé Bloch, l'organisateur des BigBoss. « Ils se retrouvent ainsi dans un mix entre pro et perso, où ils vont rencontrer des fournisseurs potentiels et échanger avec leurs pairs, mais dans un cadre festif ». Entre les différentes plages de farniente et les soirées qu'on promet animées, trois dispositifs visent à renforcer l'efficacité business de l'événement.

« On ouvre par une séance de pitch pendant laquelle tous les sponsors vont présenter leur activité en 2m30, face à un jury présidé par Olivier Mathiot (coprésident de France Digitale et cofondateur de Priceminister). Le jury et les big boss de l'assistance ont une télécommande à trois boutons qui leur permet de signaler leur intérêt pour un rendez-vous avec le prestataire. Les sponsors recevront les résultats sur une application mobile dédiée, et sauront donc tout de suite qui a manifesté de l'intérêt pour leur offre », explique encore Hervé Bloch.

Suivront une séance de speed dating et un dîner de gala pour lesquels rendez-vous et placement à table seront élaborés sur la base des résultats émanant de ce vote, une méthode qui doit selon l'organisateur permettre de n'organiser que des rendez-vous « efficaces », impliquant un donneur d'ordre en recherche d'une solution du type de celle que vend le sponsor. DGTV promet enfin un suivi des relations ainsi créées, de façon à ce que les approches réussies se concrétisent en propositions commerciales plus formelles. L'organisateur affirme que 8 millions d'euros de volume d'affaires découlent de son édition hivernale, organisée en décembre dernier, dont 40 à 50% devraient déboucher sur des contrats en bonne et due forme. Garantie implicite du modèle, il propose d'ailleurs à certains des sponsors un financement sous forme de commission sur les deals noués pendant l'événement : une logique de performance qu'on ne peut sans doute qu'apprécier dans l'univers du e-commerce.


A voir ci-dessous, notre interview vidéo d'Hervé Bloch, réalisée pendant l'événement :

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

GameWorks : AMD accuse, NVIDIA se défend
Nokia améliore encore sa cartographie avec un nouveau rachat
Infos US de la nuit : AMD réorganise sa hiérarchie. Twitter : Ali Rowghani démissionne
PDF : Google s'allie à Foxit pour le projet open source PDFium
OfficeRiders : louer son logement à une startup sera bientôt possible
Droit à l'oubli : Microsoft Bing prépare aussi son formulaire
AMD enrichit son bundle de jeux Never Settle qui accompagne ses cartes graphiques
Quand les marques cèdent les manettes du marketing au client
Amazon Prime Music : un service de musique à la demande sortant du lot
Réservations en ligne : Expedia accepte les bitcoins
Haut de page