E-commerce : la Chine tire les investissements en Asie

01 juin 2018 à 15h36
0
Les investissements dans le e-commerce en Asie progressent fortement, motivés par le volume de marché espéré, surtout en Chine. D'un autre côté, la valorisation de ces entreprises peine à grossir.

00F0000006041528-photo-chine-investissements.jpg
Le e-commerce asiatique et notamment chinois est florissant. Depuis 2010, les investissements dans ce secteur en Inde, Chine, Japon, Singapour mais également Russie ont atteint 6,9 milliards de dollars (+56%), ce qui a représenté 383 opérations, apprend une étude de CB Insights. Dans cet ensemble, la Chine s'accapare l'essentiel des investissements.

Sur la période, quelque 4,8 milliards de dollars ont ainsi été engagés dans le e-commerce chinois. Le géant 360buy a par exemple levé 400 millions de dollars en novembre 2012 et a enchaîné sur une seconde levée de 700 millions de dollars trois mois plus tard. 55tuan a quant à lui obtenu 200 millions de dollars en 2011.

Le potentiel de croissance est à la mesure du pays. En 2012, eMarketer recensait 220 millions de cyberacheteurs, soit 43% des internautes chinois. Un chiffre qui doublera d'ici 2016 si le e-commerce continue de surfer sur le rythme de croissance de 26% qu'il a connu entre 2011 et 2012. En France, les ventes en ligne ont progressé de 19% sur la période, et concernent 32 millions de consommateurs.

L'habillement en tête des investissements

L'année dernière, notons encore que le e-commerce chinois a pesé près de 200 milliards de dollars de chiffre d'affaires, contre 209 milliards aux États-Unis. Les courbes devraient se croiser cette année selon le cabinet. Celui-ci explique que l'un des principaux leviers du succès de ce secteur est la confiance des internautes dans les systèmes de paiement sur Internet, où Alibaba est présent avec Alipay.

Dans l'univers chinois de la vente en ligne, Alibaba règne en maître. Créé en 2008, l'un de ses satellites, Tmall, revendique plus de 44% de parts de marché, avec 100 millions d'utilisateurs inscrits, ce qui en fait le huitième site le plus populaire de Chine. Il devance 360buy, l'un des premiers apparus dans le pays, en 1998. Et depuis 2012, le site opère sur le marché international dans plus d'une trentaine de pays.

01A4000006041504-photo-e-commerce-asie.jpg

Parmi les sites les plus prisés des consommateurs, on retrouve l'habillement et la mode, qui représentent sept achats sur dix. Une tendance que l'on retrouve également au niveau des investissements : CB Insights indique qu'un tiers des financements depuis 2010 vont à destination des sites de mode - une statistique qui concerne également les autres pays étudiés, comme l'Inde.

Des sorties du capital jugées encore faibles

D'ailleurs le site russe dédié à la mode Lamoda vient de réaliser une levée de fonds de 130 millions de dollars grâce à Access Industries. C'est la plus grosse opération de ce genre pour un web-marchand russe. Pour autant, les analystes notent que la valorisation de ces acteurs du e-commerce ne réussit pas à progresser significativement : 60% des sorties du capital restent inférieures à 50 millions de dollars.

Tiger Global Management est l'investisseur le plus actif dans le secteur e-commerce en Asie, ajoute l'étude. Le top cinq est complété par Accel Partners, Intel Capital, Sequoia Capital et IDG. Cependant des introductions en Bourse ont été faites dont certaines ont été un succès, comme LightInTheBox, dont la valorisation a progressé d'un tiers depuis sa cotation publique.

01A4000006041506-photo-e-commerce-chine-2012.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La Licra lance une application mobile pour traquer les tags racistes
Alienware renouvelle ses PC portables pour joueurs : Haswell et GTX 700M
USA : un homme condamné à 7 ans de prison pour avoir piraté 1 000 logiciels
La Chine et son Tianhe-2 prendra la tête du classement des supercalculateurs
Quatrième levée pour Perfect Memory qui reçoit 600 000 euros
Montée en débit : les opérateurs testent le VDSL2
Opera Mail disponible en version finale
QTS 4.0 : le tout nouveau firmware Qnap disponible pour d'anciens NAS
PRISM : la Commission européenne est
Censure : le chinois Baidu menacé par la justice américaine
Haut de page