E-commerce : le panier moyen en France historiquement bas

Thomas Pontiroli
16 mai 2013 à 16h52
0
Le secteur de la vente en ligne continue sa progression en 2013, porté par le déclic des seniors dont le nombre a explosé. Mais pouvoir d'achat en berne oblige, le panier moyen poursuit sa lente érosion.

0104000005974302-photo-e-commerce-logo.jpg
Au premier trimestre, les transactions en ligne ont progressé de 20% en France, dit la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad). Mais la valeur de ces achats n'a pas évolué à la même vitesse, attestant d'un déclin du panier moyen. De janvier à mars, les internautes français ont dépensé 12,1 milliards d'euros, soit une hausse de 14% comparé à la même période en 2012.

La Fevad parle de panier moyen « historiquement bas ». Celui-ci enregistre une nouvelle baisse, de 4%, pour atteindre le niveau de 85 euros - soit le même qu'au précédent trimestre. Sur deux ans, le montant moyen des commandes a chuté de 8%. Mais la Fédération souligne cependant que « cette baisse est compensée par une fréquence d'achat qui continue d'augmenter et passe de 4,8 à 5,5 achats par trimestre et par cyberacheteur.

Ce ralentissement s'inscrit dans un contexte de recul généralisé du pouvoir d'achat en France. Mercredi, l'Insee annonçait des chiffres bien plus faibles qu'anticipé, en recul de 0,9% en décembre au lieu des 0,4% prévus initialement. Si l'étude de l'Institut porte sur le trimestre précédent, la Fevad impute tout de même en partie le déclin du panier moyen à cette chute du pouvoir d'achat des consommateurs.

Les plus de 50 ans « convertis » à l'achat en ligne

Parmi les chiffres notables, on apprend que le nombre de cyberacheteurs a progressé de 5% en un an. Ils sont désormais 32,6 millions. Cette croissance concerne surtout les plus de 65 ans, dont le nombre a explosé de 27%. D'après Bertrand Krug, de Médiamétrie//NetRatings, « les 50 ans et plus se sont convertis à l'achat en ligne : en quatre ans, leur nombre a progressé deux fois plus vite que le total ».

Dans le même temps, la quantité de sites e-commerce a bondi de 18% pour dépasser les 120 000. Comparé à décembre 2012, cela signifie que 2 500 boutiques en ligne ont vu le jour.

Côté e-commerçant, la Fevad rapporte, via son panel de 40 grands sites jugés représentatifs qui pèsent à eux seuls un tiers des ventes, que le chiffre d'affaires a progressé de seulement 2% sur un an. « Cette évolution est fortement affectée par les résultats du secteur de l'habillement dont les ventes sont en recul de 7% par rapport au premier trimestre 2012 », dit la Fédération. Le high-tech a progressé de 2%.

La Fevad relève enfin une forte progression des ventes réalisées sur les places de marché. Celles-ci ont bondi de 50% sur un an et le montant des transactions pèse désormais 12% des recettes des sites hôtes.


05974306-photo-e-commerce-france-1q2013.jpg
Top 15 des sites e-commerce les plus visités en France au premier trimestre 2013 - Fevad.


À lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top