24h00.fr rachète Boosket et ses outils de "f-shopping"

01 juin 2018 à 15h36
0
24h00.fr, qui se présente comme le « spécialiste de la e-shoppeuse », annonce l'acquisition de la jeune pousse Bookset, qui propose la création de boutiques en ligne directement hébergées sur Facebook et compterait aujourd'hui quelque 3 000 clients.

00B4000004162892-photo-visuel-boosket.jpg
24h00.fr, qui depuis fin 2009 a cessé ses activités de commerce en ligne pour mieux se concentrer sur ses activités média et marketing, voit dans l'acquisition de Boosket l'opportunité d'élargir la palette de services qu'elle propose aujourd'hui aux commerçants en ligne désireux d'adresser le public féminin.

Boosket, fondée en 2010, propose en effet une série d'outils permettant de constituer puis de gérer un module de boutique en ligne hébergé directement sur Facebook, et donc à même d'en exploiter le potentiel communautaire. L'offre est déclinée selon plusieurs formules, qui vont du gratuit à une offre grands comptes, dotés d'outils dédiés. Pour Patrick Robin, fondateur de 24h00.fr, le modèle Boosket préfigure une tendance durable, celle du « commerce déporté ».

« On a le commerce classique, en mode pull, où l'on attend le client dans sa boutique. Depuis trois ou quatre ans, on a vu émerger le push commerce, où l'on attend plus le client, on prend ses produits sous le bras et on va les déposer à ses pieds. Ce qu'on voit maintenant, c'est le commerce déporté, où cette fois on prend sa boutique sous le bras, afin d'aller en démultiplier la portée sur d'autres canaux, que ce soit Facebook, le mobile ou pourquoi pas les télévisions connectées », explique-t-il à Clubic.com.

« Nos clients sont les marques qui veulent conquérir la e-shoppeuse. Pour cela, nous disposons déjà de plusieurs leviers, qu'il s'agisse de notre agence, de notre portail, ou de nos bases de données, mais il nous semblait normal de préparer l'évolution de la e-shoppeuse en f-shoppeuse », poursuit Patrick Robin.

Boosket rejoindra donc les équipes de 24h00.fr, ses quatre fondateurs restant impliqués dans le développement de la société. Le montant de la transaction, réglée par échange de titres, n'a pas été communiqué. « Nous sommes en négociation sur deux autres dossiers, avec lesquels on ne veut pas interférer », justifie Patrick Robin, laissant entendre que le mobile et l'international, à commencer par l'Espagne, pourraient bien motiver ces futures opérations de croissance externe.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Ralph Lauren lance un sac avec chargeurs solaires, vilain et onéreux
Report de l'attribution 4G : Free n'est pas sur la même fréquence
AX 2012 : Microsoft va mettre son ERP dans les nuages
Intel : une feuille de route qui en dit long sur le futur LGA2011
Intel lance Oak Trail, sa plate-forme Atom destinée aux tablettes!
Adobe Creative Suite 5.5 : cap vers
E-book : l'Assemblée nationale se refuse à attaquer les géants du livre [MàJ]
Hack de la PS3 : Anonymous cesse les attaques pour ne pas pénaliser les utilisateurs
Level 3 va s'offrir Global Crossing pour 3 milliards de dollars
En Allemagne, les Google Cars arrêtent leur collecte
Haut de page