Une IA de Meta (Facebook) va "fact-checker"... Wikipédia

29 août 2022 à 12h50
11
Fotolia intelligence artificielle cerveau © Fotolia
© Fotolia

Meta a annoncé être en train de développer un modèle d'intelligence artificielle capable de fact-checker Wikipédia.

Même si l'argument est dans une large mesure contestable, la critique de la fiabilité de Wikipédia est l'une des plus récurrentes sur Internet depuis la création de l'encyclopédie en ligne, en 2001. Pour remédier à cela, des salariés de Meta pensent avoir trouvé la solution. Ils veulent utiliser l'intelligence artificielle pour vérifier chacune des millions de pages qui s'y trouvent.

Faut-il fact-checker Wikipédia ?

Plusieurs exemples, par le passé, ont montré que la fiabilité de Wikipédia était loin d'être à toute épreuve. Certaines entreprises ou personnalités ont par ailleurs tenté, souvent avec succès, d'éditer leur propre page pour en supprimer quelques passages parfois gênants ou carrément faux.

Quoi qu'on en pense, l'encyclopédie en ligne est aujourd'hui le huitième site le plus visité au monde, avec pas moins de 255 millions de pages vues par jour, et une source très utilisée dans tous les secteurs.

Pourtant, le site lui-même met en garde les lecteurs. En effet, son objectif premier reste de rendre le savoir accessible gratuitement au plus grand nombre, ce que permet son mode de gestion et d'édition collaborative. Le revers de cette médaille est que des erreurs, intentionnelles ou non, peuvent se glisser dans les articles. Dans la page anglaise concernant sa propre fiabilité, Wikipédia précise : « L'encyclopédie en ligne ne se considère pas comme une source de confiance et décourage ses visiteurs de l'utiliser dans un but académique ou de recherche ».

Comment Meta compte-t-il procéder ?

Le mois dernier, des employés de Meta ont décrit dans un article de blog comment, selon eux, l'intelligence artificielle pouvait résoudre les problèmes précédemment cités.

Le principe est le suivant : à chaque fois qu'un utilisateur édite un article, en citant des chiffres précis ou une citation par exemple, l'IA qu'ils comptent développer scanne des milliers de pages pour vérifier que ces informations sont correctes d'une part, et pertinentes de l'autre. La source de ces milliers de pages ? Wikipédia, bien sûr.

Le développement de ce modèle rencontre pour l'instant deux difficultés principales. La première est d'apprendre à cette IA à reconnaître la pertinence des informations. Car trouver des informations similaires dans d'autres articles pour s'assurer de leur exactitude est relativement inutile si elles n'ont aucun rapport avec celui qui est vérifié. Une tâche ardue, quand l'on sait que l'IA est encore loin de comprendre ce qu'elle apprend, se contentant d'identifier des patterns. Et la seconde est de reconnaître la qualité des sources citées.

À noter que Meta n'a pas de partenariat avec Wikimédia pour ce projet qui, par ailleurs, est encore en phase de développement. Si cela vous intéresse, une démo est disponible en open source en cliquant ici.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
10
Baxter_X
La « vérification des faits », ça me semble moins dégueu non?
Pernel
Ne faudrait-il pas « fact-checker » Facebook avant ?
Sodium
Ca semble être une … bonne idée. Incroyable.
crush56
J’ai hâte de voir les « facts » censurés quand ils ne correspondront au politiquement correct
Petinikola
Le fact-checking / verification de faits selon l’IA de FB :<br /> _ Le SARS-COV 2 a été invité par les reptiliens pour implanter la 5g sur la terre aux ordre de Rothschild et bill gates<br /> _ oui il est possible de multiplier par 5000 ses gains en 3 jours en achetant des cryptes<br /> _ la lithotherapie quantique et énergétique libre les pigeons de leurs soucis et enrichis les autres<br /> _ la nudité n’a jamais existé
pecore
Pourquoi Meta a t’il choisi wikipedia en particulier ?<br /> En tous cas, à une époque ou la désinformation et de la propagande n’ont jamais été aussi facile et deviennent même un service public d’état, j’aimerai bien qu’une, ou encore mieux, plusieurs I.A soient capables de fact-checker les infos et d’attribuer une note de vraisemblabilité.<br /> Après, on arrive toujours à la même problématique : Quis custodiet ipsos custodes ? Qui surveille les surveillants ?
phil995511
Ca sent la tentative de prise de contrôle d’un média indépendant et collaboratif ;-( Si leur IA se met à retoucher des articles de Wilkipedia pour nous imposer leur vision des choses et du monde, cela risque de créer un scandal de plus…
pecore
« Fact checker » ne signifie pas automatiquement « modifier ». D’ailleurs, vérifier et corriger sont deux choses très différentes en terme de complexité, indépendamment du fait que Meta n’a aucune légitimité à corriger wikipédia.<br /> Pour l’instant, tel que je le comprend, il ne s’agit que d’une vérification visant à montrer si les sources sont insuffisante, inexistantes ou contradictoires et encore, à un stade pré-alpha. Il est encore un peu tôt pour crier au loup, même s’il faut rester vigilant.
sebstein
La paille et la poutre… toussa…
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Découvrez la nouvelle et très jolie manette Xbox
Audacity passe un cap : découvrez les très grosses nouveautés de la version 3.2
Intel officialise Raptor Lake, sa 13e génération de processeurs... et montre déjà les crocs
Windows 11 22H2 : installez les nouveaux pilotes NVIDIA maintenant, ils corrigent les lenteurs
McDonald's France piraté : les données de 3 millions de clients dans la nature ?
La cybersécurité est au cœur du budget 2023 du gouvernement, quel est le projet ?
Deezer : chantez, l'app vous dira de quel morceau il s'agit
Mais pourquoi donc Instagram retire-t-il l'onglet boutique à certains utilisateurs ?
Samsung signe avec PureVPN pour une nouvelle option de Wi-Fi sécurisé
Découvrez le prix fou de cette TV LED 4K UHD Samsung de 75
Haut de page