La Cnil communique sur les dangers des réseaux sociaux

01 juin 2018 à 15h36
0
La CNIL a lancé en fin de semaine dernière une opération de sensibilisation portant sur les réseaux sociaux. Cette série de vidéos interactives a pour but de faire comprendre quelles peuvent être les conséquences de publications d'informations personnelles.

00FA000005041194-photo-logo-campagne-cnil.jpg
La Commission Informatique et libertés annonce le lancement de sa campagne de sensibilisation baptisée « Share the party : réfléchissez avant de cliquer ». Il s'agit d'une suite de vidéos interactives dans lesquelles l'internaute est amené à faire le choix de publier virtuellement ou non un cliché ou une vidéo d'une situation donnée. En fonction de son comportement, il devra subir les conséquences de ses actes.

L'autorité explique avoir reçu l'an dernier pas moins de 700 plaintes portant sur les problèmes d'opposition à la diffusion de contenus sur Internet. Elle considère ainsi qu'il est de son devoir d'informer les utilisateurs sur les risques éventuels pour la vie privée lorsqu'ils publient des informations personnelles.

A ce titre, la présidente de la Cnil, Isabelle Falque-Pierrotin invite « les internautes à aller au-delà de leurs usages des outils technologiques, et à voir, en face, les conséquences humaines et la portée réelle de leurs actes virtuels ». L'autorité met également à disposition une page Facebook dédiée à l'opération qui recense les commentaires de ceux qui auront participé à la vidéo.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Linux 3.3 et Android : début de fusion du noyau
Apple annonce rachat d'actions et dividendes pour liquider son cash
Présidentielle : les professionnels du numérique se regroupent
Bouygues Telecom : nouvelle gamme confirmée et forfait 6 Go à 42 Mbps
Fujifilm X-Pro1 : présentation en vidéo
The Pirate Bay veut placer ses serveurs sur des drones aériens
Google Play Livres bientôt disponible en France ?
Rachat en milieu bancaire : le fonds Vista s’offre l’éditeur Misys
Boxee Box : améliorations diverses et porno pour le dernier firmware
Allemagne : RapidShare condamné à contrôler les fichiers qu'il héberge
Haut de page