Mapstr, une alternative privée à Foursquare

Thomas Pontiroli
24 août 2015 à 15h24
0
Mapstr est une nouvelle application de cartographie qui voudrait que chacun façonne sa carte personnelle, contenant ses propres bons plans. À peine créée, la start-up lève 800 000 euros.

Qui utilise un peu Google Maps a sans doute fini par remarquer que la plupart des points d'intérêt lui étaient familiers. Pour cause : la carte se modèle en fonction d'informations glanées dans les recherches effectuées dans le moteur de recherche ou encore dans la messagerie Gmail. Mapstr, une toute jeune start-up française - elle a vu le jour en juillet 2015 - voudrait améliorer ce principe en offrant les pleins pouvoirs à l'utilisateur.

Au lieu de voir plusieurs points qui ne nous intéressent pas forcément sur une carte, Mapstr propose de les placer soi-même. Si vous vous rendez dans un bar et que vous l'appréciez au point d'envisager d'y retourner, il vous suffit de lancer l'appli et de marquer cet endroit en un clic. Comme vous êtes géolocalisé, l'adresse peut être automatiquement suggérée. Dernière étape : ajouter un tag, afin de filtrer ses bonnes adresses.

Pas de publicité à l'horizon



Contrairement à Foursquare, Mapstr ne comporte pas de dimension sociale. Le fondateur de l'application, Sébastien Caron, aime plutôt à la comparer au bloc-notes. L'intérêt de son outil est de pouvoir sauvegarder rapidement une adresse et, petit à petit, de se constituer son monde. Pour les boutiques, en face, Mapstr fonctionne surtout comme un levier de fidélisation client, dans la mesure où il les incite à y retourner.


03E8000008145588-photo-mapstr.jpg
Disponible sous iOS, Mapstr va être décliné pour Android et en version Web - Crédit : Mapstr.

De l'aveu de Sébastien Caron, dans une interview pour Appstv, il n'est pas prévu d'intégrer de la publicité au sein des cartes. Pour se financer, la société compte pour l'instant sur une levée de fonds de 800 000 euros fraîchement bouclée auprès de plusieurs investisseurs privés. Selon eux d'ailleurs, « Mapstr résout un réel problème auquel nous étions nous-mêmes confrontés. Le "product-market fit" (adéquation à la demande du marché, ndlr.) est clairement identifié, ce qui nous a immédiatement convaincu de soutenir ce projet ».

S'abonner à des cartes à thème



En quelques semaines, Mapstr a attiré 50 000 utilisateurs dans plusieurs pays, qui y ont entré 400 000 adresses. En guise de modèle économique, la start-up envisage d'intégrer, à terme, des achats au sein de son application. Dans une vraie logique de « mobile to store » (attirer un consommateur dans une boutique au moyen d'un smartphone), ces services payants consisteront par exemple à s'abonner à une carte prédéfinie.

On peut imaginer, par exemple, que l'on paiera 5 euros pour accéder à la carte des meilleures boutiques de modélisme, à celle de bons restaurants japonais, etc. Mapstr pense aussi à une newsletter à thème proposant, chaque semaine, cinq nouvelles adresses à ajouter. Autre idée envisagée : alerter les utilisateurs lorsqu'ils passent à proximité d'un lieu sur leur carte. Mais « sans que cela soit intrusif ou que ce soit du spam ».


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top