Devialet s'attire à nouveau le soutien de Xavier Niel et ses amis

Thomas Pontiroli
19 juin 2015 à 11h34
0
Devialet avait attiré les projecteurs sur son enceinte Phantom au salon de l'électronique de Las Vegas en janvier. Depuis, il jouit d'une certaine cote de popularité, et confirme le soutien de ses actionnaires.

Devialet a les faveurs de ses actionnaires. Le milliardaire Bernard Arnault (LVMH), le fondateur de Meetic, Marc Simoncini, celui de Vente-privée, Jacques-Antoine Granjon, et enfin le patron de Free, Xavier Niel, viennent d'injecter 25 millions d'euros dans cette « pépite » française spécialisée dans les enceintes de
luxe. En novembre 2012, ils avaient déjà apporté 15 millions d'euros à la société, alors âgé de cinq ans.


0230000008081432-photo-devialet-phantom.jpg
L'enceinte Phantom est autonome, au même titre qu'une enceinte Sonos ou assimilée - Crédit : Devialet.


La start-up avait fait parler d'elle au CES de Las Vegas en janvier 2015, où elle avait présenté son enceinte Phantom, annoncée comme « révolutionnaire ». Et pour cause : Devialet a déposé 88 brevets et remporté 45 prix pour ses produits. Technologiquement, la Phantom est une sorte d'ovni. C'est un peu le Dyson de la Hi-Fi. L'une des ses promesses est d'offrir un son « ultra-dense », digne d'enceintes dix fois plus encombrantes.

Exporter la technologie Devialet



Pour en profiter, il faudra tout de même débourser 1 700 euros pour le modèle 750 W, et 3 000 euros pour la version 3 000 W. Jusqu'alors réservé aux audiophiles avertis, Devialet s'est ouvert, avec ces deux enceintes, aux profanes exigeants, dirons-nous. Un élargissement de sa cible qui devrait lui permettre de quintupler son chiffre d'affaires en 2015. Devialet livrerait 3 000 Phantom par mois, et vise les 8 000 d'ici la fin de l'année.

De 5 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2013, le français espère atteindre les 50 millions en 2015. Pour accélérer son développement, Devialet compte capitaliser sur son gain de notoriété obtenu à Las Vegas en début d'année, et attaquer le marché international. Le fabricant pense aussi décliner son enceinte Phantom en une version moins onéreuse, et nouer des partenariats industriels pour intégrer sa technologie ailleurs.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top