Le site de partage de fichiers minimaliste WeTransfer va évoluer

01 juin 2018 à 15h36
0
La plateforme gratuite de transfert de fichiers WeTransfer se transformera dans les prochains mois.
C'est le résultat de l'arrivée d'un investisseur et de 25 millions de dollars à son capital.


WeTransfer a été conçu pour les personnes souhaitant s'envoyer des fichiers trop volumineux pour des e-mails. D'une extrême simplicité, le service se présente sous la forme d'une page Web invitant à déposer son fichier (jusqu'à 2 Go en version gratuite), à entrer l'adresse de ses destinataires ainsi que le sien, et c'est à peu près tout. Un lien de téléchargement est ensuite envoyé par e-mail. Ce modèle fonctionne ainsi depuis 2009.


0230000007908609-photo-wetransfer.jpg


Quatre ans plus tard, la société néerlandaise avait atteint la rentabilité. A hauteur de 40% grâce à la publicité entourant son offre gratuite. Le reste est tiré du service payant WeTransfer Plus. Facturée 10 euros par mois (mais facturable annuellement), cette extension pousse la capacité de transfert à 10 Go, étend la durée du stockage « à long terme », protège les opérations par un mot de passe, autorise à personnaliser l'URL de téléchargement et - c'est la touche de WeTransfer - propose d'afficher ses propres photos sur son site.

Aller aux États-Unis malgré DropBox

Chaque mois, 25 millions d'utilisateurs actifs recourent à cet outil - en comparaison, Facebook revendique 28 millions d'usagers actifs mensuels en France. Et ils transfèrent 70 millions de fichiers. L'an dernier, WeTransfer a doublé son activité pour atteindre 23 millions de dollars de recettes, selon TechCrunch. Alors que ça n'était « pas la priorité » de Bas Beerens, le PDG et fondateur, il vient de récolter 25 millions de dollars de Highland Capital Partners Europe, portant la valorisation de WeTransfer à environ 150 millions.

Ce qui pend au nez de sociétés investies est souvent de devoir gagner de nouveaux clients et marchés parfois au prix d'une diversification pouvant noyer l'offre de base. WeTransfer maintiendra a priori la simplicité et la gratuité de son service de transfert de 2 Go. Mais pour tenter de se faire une place aux États-Unis entre Box et DropBox, il mettra à profit sa levée de fonds et nouera des partenariats pour se doter d'autres options.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La perche à selfie, nouveau fléau des musées du monde entier
Apple Watch : pas de capteurs biométriques dans la première version ?
Apple ne douterait pas du succès de la Watch à son lancement
Infos US de la nuit : Snapchat bientôt valorisé 19 milliards de dollars ?
Google ferme Sparrow, le client mail racheté en 2012
Avec la loi Macron, l’Arcep encadrera les accords d'itinérance du type Free Mobile/Orange
Les start-up françaises ne devraient pas manquer de fonds en 2015
Office pour iOS intègre désormais le stockage d'iCloud
Windows 10 sera compatible avec l'authentification biométrique
Jony Ive, designer d'Apple, a donné des conseils pour les sabres de Star Wars Episode 7
Haut de page