Après SFR et Virgin Mobile, Altice s'offre Portugal Telecom

Par
Le 01 décembre 2014
 0
Altice confirme sa stratégie de rachats à tout crin avec une nouvelle annonce : l'entrée en négociations exclusives pour racheter Portugal Telecom moyennant 7,4 milliards d'euros, et la promesse d'emplois.

Insatiable. A peine finalisé le rachat de SFR pour près de 13,4 milliards d'euros, Patrick Drahi, président du fonds Altice, se lance dans la conquête de l'opérateur Portugal Telecom. L'opération n'est pas anodine puisqu'il s'agit d'un rachat à quelque 7,4 milliards d'euros, annonce la maison-mère de Numericable. Cette dernière est entrée en négociations exclusives avec le brésilien Oi, l'actuel propriétaire de l'opérateur portugais.


01b8000007785473-photo-patrick-drahi.jpg


L'offre de Patrick Drahi a ainsi été préférée à celle des fonds d'investissement Apax Partners et Bain, alors qu'ils avaient revalorisé leur offre de 50 millions d'euros à la mi-novembre. A titre de comparaison, les deux fonds avaient proposé 7,075 milliards d'euros, contre initialement 7,025 milliards pour Altice. Le fonds signe son troisième rachat dans ce pays, après celui du câblo-opérateur Cabovisao en 2012 et Oni Telecom en 2013.

Nul doute que ce nouveau rachat permettra de générer des synergies avec les autres acquisitions. Un accord avec la Poste locale ira aussi dans ce sens. Avec Portugal Telecom à son actif, Altice va également s'emparer du marché portugais des télécoms. L'opérateur détient en effet entre 40 et 50% des parts de marchés sur le mobile, le haut débit et la télévision et emploie 11 000 salariés. Comme avec le rachat de SFR, le sujet de l'emploi a été sensible : pour séduire Oi, Patrick Drahi a promis d'embaucher 4 000 salariés.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Financement start-up

scroll top