Meludia lève 500 000 euros pour remplacer le solfège par un jeu

Thomas Pontiroli
16 juin 2014 à 12h44
0
Meludia lève 500 000 euros pour s'attaquer à l'apprentissage de la musique, qu'elle veut nettoyer du « douloureux » solfège, au profit d'une méthode plus intuitive, basée sur les émotions et les sensations.

07435921-photo-meludia.jpg
Parce que l'apprentissage du solfège représente souvent un frein à celui de la musique, Meludia tente une autre approche, basée sur les émotions et les sensations. Cette méthode, « fruit de 25 ans d'enseignement au contact de près de 3 000 musiciens », Bastien Sannac (le PDG), l'a apprise auprès du musicien Vincent Chaintrier. « Impressionné » par son efficacité, il a convaincu son professeur de la partager plus largement.

Deux ans après sa création, la start-up va développer sa méthode dans d'autres pays francophones, mais aussi en Angleterre, en Allemagne et aux Etats-Unis. Car Meludia vient de recevoir 500 000 euros d'investissement de la part de quatre business angels situés à New York, Londres et Paris. La société recrutera par ailleurs des spécialistes de l'intelligence artificielle et de l'informatique musicale afin d'améliorer encore son outil.

Parmi ses inscrits, le service compte 20% d'abonnés premium (au tarif de 99 euros par an), et compte sur plusieurs partenariats avec des centres de formations pour se développer, tels que l'école d'ingénieurs du son SAE, le Queen's College à Londres, la New York University ou le Berklee College of Music. Dès le mois de juillet, Meludia proposera ses jeux musicaux sur une application iOS et bientôt sur des bornes libre-service.

Apprentissage basé sur les sensations

Ce qui justifie l'attrait pour Meludia est cette fameuse méthode, baptisée SEMA, pour Sensation, Emotion, Mémoire et Analyse. Par exemple le jeu propose de reconnaître un accord mineur d'un majeur en expliquant que le premier procure plutôt une sensation « sombre et intime » alors que le second suscite une émotion plus « lumineuse ». Afin d'apprendre si une mélodie est ascendante (vers l'aigu) ou descendante (vers le grave), Meludia représente les deux sonorités sous forme de graphique. Des jeux pour experts sont aussi proposés.

« Toutes les dimensions de la musique sont abordées dans un univers ludique et immersif », fait valoir la société, qui a été demi-finaliste au LeWeb Startup Competition fin 2013 et a remporté la médaille d'or au concours Lépine cette année. Selon Bastien Sannac, « 90% de la population souhaiterait jouer de la musique, pourtant 85% des élèves arrêtent avant 15 ans. C'est une frustration ». Il espère qu'« en travaillant par des jeux, les apprentis musiciens développent naturellement leur "pensée musicale" et leur créativité ».


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Ne l'appelez plus Bing, mais Microsoft Bing (et il semblerait que ce soit un changement majeur)
Intel va se séparer de sa division NAND au profit de SK Hynix pour 9 milliards de dollars
Comparatif antivirus 2020 : quel est le meilleur service du marché ?
Le volant de course Logitech G29 Driving Force de nouveau à prix cassé !
Tesla arrête sa politique de retour sous sept jours avec remboursement aux USA
Comparatif VPN 2020 : quel est le meilleur VPN du marché ?
Des chercheurs californiens utilisent l'impression 3D pour renforcer les bâtiments en béton
Suite Office : 30 ans de bureautique au service de la productivité
Amazon : il n'y a jamais eu autant de faux avis que depuis le début de la pandémie
L'UE va mettre à jour une directive anti-blanchiment visant notamment les cryptomonnaies
scroll top