Doctolib, le site de rendez-vous médicaux, lève 1 million d'euros

06 février 2014 à 10h56
0
Face à la difficulté que peut constituer la prise de rendez-vous médical, Doctolib s'est lancé en 2013 avec une plateforme, aussi adaptée pour les praticiens. La société lève aujourd'hui 1 million d'euros.

0104000007131984-photo-doctolib.jpg
« Le parcours d'un patient est souvent chaotique : difficulté pour joindre un praticien, aucune information disponible pour le choisir et jusqu'à trois mois d'attente pour certaines spécialités », ont constaté les fondateurs de Doctolib. Le service, lancé l'année dernière, souhaite résoudre ce problème en simplifiant la démarche de la prise de rendez-vous, via sa plateforme en ligne.

Une initiative qui vaut aujourd'hui à la jeune start-up une levée de fonds de 1 million d'euros, réalisée auprès de Bertrand Jelensperger, cofondateur de LaFourchette, Olivier Occelli, fondateur de NaturaBuy ainsi que des investisseurs privés. Déjà soutenue par le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, la Ville de Paris et le Fonds Social Européen, la société va mettre à profit cette enveloppe dans le développement technologique ainsi que l'accélération du déploiement commercial et marketing.

Que fait Doctolib au juste ? C'est une plateforme qui propose de renseigner le nom du praticien recherché, son adresse ou bien de choisir une spécialité. Objectif : trouver un docteur près de chez soi, qu'il soit dentiste, généraliste, pédiatre, gynécologue, ophtalmologue, dermatologue, ORL, kinésithérapeute... et de prendre rendez-vous directement depuis le site Internet, 24h/24 et 7j/7, et en quelques clics seulement.

Un marché important

Côté praticien, Doctolib propose un service de gestion des rendez-vous comprenant un agenda adapté à chaque spécialité, des rappels automatiques des rendez-vous, mais également une gestion de la visibilité du cabinet sur Internet. « Pour les praticiens, l'organisation des consultations est un enjeu important : 500 appels par mois, un rendez-vous non honoré par jour, des surcoûts importants et peu de temps libre et de moyens pour développer le cabinet », fait valoir le cofondateur de la société, Stanislas Niox-Château.

Actuellement, Doctolib recense les praticiens libéraux, des centres de soins, principalement en Île-de-France. Prochainement, le service s'ouvrira aux hôpitaux et aux cliniques. Le potentiel de marché est important, estimé à 1,2 milliard de rendez-vous par an par le cofondateur, soit six fois plus que la réservation de chambres d'hôtel en ligne. Comparé à ses concurrents comme monDocteur ou Keldoc, la société Doctolib revendique un accompagnement plus poussé des praticiens, afin d'optimiser leur temps.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Mozilla et EverythingMe dévoilent un launcher pour Android
Amazon rachète le dévleoppeur de Killer Instinct : des ambitions tournées vers le jeu vidéo ?
Piratage d'Orange : la CNIL convoque les opérateurs pour un rappel à l'ordre
Ricoh WG-4 et WG-20 : des compacts tout-terrain en guise de caméra embarquée ?
Orange : Mobicarte et M6 Mobile améliorés, LG G Flex accessible à tous
Twitter annonce ses résultats et dévisse en bourse
Brevet : IPCom demande 1,5 milliard d'euros à Apple
Sony confirme la revente de sa division VAIO et créé une filiale pour ses TV
Infos US de la nuit : déception pour Twitter, nouvelle CEO chez YouTube, un S5 plus discret
Globalstar et Iridium : des hotspots mobiles connectés par satellite
Haut de page