Le fondateur de Deezer investit dans l'appli de mixage edjing

Thomas Pontiroli
24 septembre 2013 à 16h36
0
La start-up edjing, qui édite une application de mixage musical sur mobile, reçoit le soutien financier d'un fonds de capital-risque français et accueille le fondateur de Deezer dans son capital.

0104000006662216-photo-edjing.jpg
Rendre le mixage accessible à tous, et sur mobile, est la promesse de l'application edjing. Anciennement DJit, la start-up française annonce avoir bouclé un tour de table de 2,5 millions de dollars. Si edjing a reçu le soutien financier du fonds de capital-risque Entrepreneur Venture, il accueille aussi un nouvel investisseur.

Il s'agit de Daniel Marhely, le fondateur de Deezer. À la tête d'une fortune évaluée à 45 millions d'euros selon le magazine Capital, l'entrepreneur et désormais investisseur entre par ailleurs au conseil d'administration d'edjing. « Je suis convaincu qu'edjing continuera d'être l'application de référence pour tous les fans de mix musicaux sur les supports mobiles », confie-t-il dans un communiqué.

« La confiance que nous témoignent les investisseurs nous conforte dans l'idée qu'edjing a su se faire une place sur la scène mondiale des éditeurs d'applications mobiles. Nous avons l'ambition de proposer une application ludique, performante et innovante et ce, à l'échelle mondiale. Aujourd'hui et grâce à nos nouveaux partenaires, nous disposons de tous les atouts pour atteindre nos objectifs d'évolution », souligne pour sa part le PDG et fondateur de la société, Jean-Baptiste Hironde.

01CC000006662212-photo-edjing.jpg

Le marché américain adepte de mixage

edjing propose une application multiplateformes (iOS, Android et Windows Phone) dédiée au mix de musique pour les non-initiés. Elle a été téléchargée 10 millions de fois depuis son lancement et se targue d'être accessible dans 170 pays. Gratuite, l'application repose sur un modèle économique freemium, proche de celui du jeu vidéo donc, proposant des skins et options facturés entre 2 et 100 euros.

Numéro un mondial du mixage sur mobile, edjing revêt également une dimension sociale puisque les créations sont enregistrables et partageables auprès de sa communauté. Son succès, la start-up le doit notamment à ses utilisateurs américains et asiatiques, avec lesquels elle réalise 30 et 20% de son activité en volume. « La maturité du marché des smartphones et des tablettes aux États-Unis nous a aidé à gagner des utilisateurs », nous explique la société.

Ce nouvel apport de capital va permettre à la jeune pousse d'accélérer son développement à l'international. ejing et son équipe de 15 salariés devrait doubler ses effectifs d'ici l'année prochaine. Pour renforcer son offre musicale « casual » sur mobile, la start-up annonce en outre travailler au développement de nouvelles applications qui devraient consolider sa position.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top