Le fondateur de Deezer investit dans l'appli de mixage edjing

Thomas Pontiroli
24 septembre 2013 à 16h36
0
La start-up edjing, qui édite une application de mixage musical sur mobile, reçoit le soutien financier d'un fonds de capital-risque français et accueille le fondateur de Deezer dans son capital.

0104000006662216-photo-edjing.jpg
Rendre le mixage accessible à tous, et sur mobile, est la promesse de l'application edjing. Anciennement DJit, la start-up française annonce avoir bouclé un tour de table de 2,5 millions de dollars. Si edjing a reçu le soutien financier du fonds de capital-risque Entrepreneur Venture, il accueille aussi un nouvel investisseur.

Il s'agit de Daniel Marhely, le fondateur de Deezer. À la tête d'une fortune évaluée à 45 millions d'euros selon le magazine Capital, l'entrepreneur et désormais investisseur entre par ailleurs au conseil d'administration d'edjing. « Je suis convaincu qu'edjing continuera d'être l'application de référence pour tous les fans de mix musicaux sur les supports mobiles », confie-t-il dans un communiqué.

« La confiance que nous témoignent les investisseurs nous conforte dans l'idée qu'edjing a su se faire une place sur la scène mondiale des éditeurs d'applications mobiles. Nous avons l'ambition de proposer une application ludique, performante et innovante et ce, à l'échelle mondiale. Aujourd'hui et grâce à nos nouveaux partenaires, nous disposons de tous les atouts pour atteindre nos objectifs d'évolution », souligne pour sa part le PDG et fondateur de la société, Jean-Baptiste Hironde.

01CC000006662212-photo-edjing.jpg

Le marché américain adepte de mixage

edjing propose une application multiplateformes (iOS, Android et Windows Phone) dédiée au mix de musique pour les non-initiés. Elle a été téléchargée 10 millions de fois depuis son lancement et se targue d'être accessible dans 170 pays. Gratuite, l'application repose sur un modèle économique freemium, proche de celui du jeu vidéo donc, proposant des skins et options facturés entre 2 et 100 euros.

Numéro un mondial du mixage sur mobile, edjing revêt également une dimension sociale puisque les créations sont enregistrables et partageables auprès de sa communauté. Son succès, la start-up le doit notamment à ses utilisateurs américains et asiatiques, avec lesquels elle réalise 30 et 20% de son activité en volume. « La maturité du marché des smartphones et des tablettes aux États-Unis nous a aidé à gagner des utilisateurs », nous explique la société.

Ce nouvel apport de capital va permettre à la jeune pousse d'accélérer son développement à l'international. ejing et son équipe de 15 salariés devrait doubler ses effectifs d'ici l'année prochaine. Pour renforcer son offre musicale « casual » sur mobile, la start-up annonce en outre travailler au développement de nouvelles applications qui devraient consolider sa position.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

La montre connectée Apple Watch SE GPS affiche un prix en baisse pour les Soldes
Les développeurs de Streets of Rage 4 se penchent sur Garou Mark of the Wolves 2 !
Soldes : cette écran PC Xiaomi Mi Monitor 24 pouces tombe sous les 100€
Soldes Fnac-Darty : un pack tablette tactile Lenovo M10+ encore plus abordable
Après Brad Pitt, Boursorama Banque s'offre... Mike Tyson !
Soldes Amazon et Cdiscount : les meilleures promotions high-tech à saisir ce jeudi
Soldes Fnac - Darty : la superbe TV LG Nanocell 65
COVID-19 : lancement du Travel Pass de IATA, le
Soldes Cdiscount : une batterie externe Samsung 10000 mAh à moins de 10€ 🔥
Après Dunant avec Google, Orange va mettre en service un second câble sous-marin vers les USA
Haut de page