Verizon Wireless : accord pour un rachat à 130 milliards de dollars

02 septembre 2013 à 18h49
0
L'opérateur américain Verizon a annoncé lundi la signature d'un accord portant sur le rachat des 45% détenus par Vodafone au sein de sa filiale Verizon Wireless. Le montant de la transaction est estimé à 130 milliards de dollars, soit près de 100 milliards d'euros.

00B4000005670566-photo-verizon-logo.jpg
Verizon va redevenir 100% américain, en échange d'un chèque au montant colossal, 130 milliards de dollars, soit 98 miliards d'euros. L'opérateur américain va en effet racheter à son homologue britannique Vodafone les parts que détenait ce dernier au sein de sa filiale mobile, Verizon Wireless.

Dévoilée de façon officieuse dans la presse vendredi dernier, l'information est désormais officielle. La transaction, qui sera réalisée pour partie en cash et pour le reste en actions Verizon, devrait être bouclée dans le courant du premier trimestre 2014. Elle a d'ores et déjà reçu l'approbation du conseil d'administration des sociétés concernées et marque l'épilogue d'une longue affaire.

Verizon a plusieurs fois tenté par le passé de racheter ses parts à Vodafone pour se renforcer sur son marché domestique et notamment mieux concurrencer AT&T. Le britannique aurait ainsi refusé une offre à 48 milliards de dollars en 2006. Il a cette fois cédé aux avances de l'américain, deux ans après avoir cédé les 44% qu'il détenait au sein de SFR au groupe Vivendi.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Microsoft rachète les mobiles Nokia pour 5,44 milliards d'euros
Carl Icahn monte au capital de Nuance Communications
Windows Phone détiendrait 11% de parts de marché en France
Meizu MX3 : un smartphone chinois vraiment haut de gamme
Intel NUC : les nouveaux modèles Haswell plus fins mais mieux dotés
Le transfert de la Hadopi au CSA pourrait intervenir dès octobre
Le
Numericable passe le cap du million d’abonnés au multiple play
Microsoft IllumiRoom : trop cher pour envisager une production
Rentrée high-tech : les prochaines sorties et les dossiers à surveiller
Haut de page