Impression 3D : un rachat de start-up à 400 millions de dollars

01 juin 2018 à 15h36
0
Stratasys est l'un des leaders mondiaux de l'impression 3D à destination des professionnels. Afin d'adresser aussi le grand public, il s'offre la start-up américaine MakerBot, 400 millions de dollars.

0118000006069662-photo-makerbot.jpg
L'américain MakerBot est connu depuis 2009 pour ses imprimantes 3D à destination du grand public. Une rumeur de rachat planait au-dessus de la start-up depuis quelques semaines. Mais combien une telle société vaut-elle ? Réponse : 400 millions de dollars. Celle-ci entrera en septembre dans le giron de Stratasys, spécialiste israélien de l'impression 3D pour les professionnels.

En quatre ans, MakerBot a écoulé 22 000 imprimantes 3D auprès du grand public. La moitié de ces ventes ont été réalisées sur les neuf derniers mois grâce à la sortie du modèle Replicator 2. Au premier trimestre 2013, la société a réalisé 11,5 millions de dollars de chiffre d'affaires, contre 15,7 millions de dollars pour l'ensemble de l'exercice 2012. La croissance est fulgurante.

En combinant les deux segments de marché, professionnel et grand public, Stratasys veut dominer l'impression 3D. Pour autant, MakerBot continuera à opérer en son propre nom. Les deux activités resteront distinctes et tant les équipes que la stratégie de la start-up seront conservées.

Un écosystème dédié à l'impression 3D

La force de MakerBot est qu'elle ne s'est pas contentée de développer des imprimantes. Elle a réussi à créer une image de marque, aidée par un écosystème riche. La société a lancé la plateforme en ligne Thingiverse, un « univers des objets » recensant 90 000 modèles 3D à imprimer avec sa machine. Celle-ci s'adosse à une communauté de créateurs et revendique la place du numéro un sur ce créneau. Et pour modéliser ses objets, un logiciel, baptisé MakerWare, est également proposé aux utilisateurs.

« Bre Pettis, le fondateur de MakerBot, et son équipe ont construit la marque d'imprimantes 3D la plus forte du marché en proposant une excellente expérience utilisateur », se félicite David Reis, le PDG de Stratasys. « Nous croyons que sa stratégie qui est de proposer des imprimantes 3D abordables va continuer à améliorer le taux de pénétration de ces machines auprès de la population », explique-t-il.

Stratasys et MakerBot estiment que près de 40 000 imprimantes 3D ont été vendues en 2012. Un volume de vente qui selon eux devrait doubler cette année.



À lire également :
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Carnet de mode
Corion
Free met en ligne une carte des débits ADSL indicatifs
Home’n’Go
Moodstocks
Un site sensibilise les internautes au syndrome de la Tourette en tweetant à leur place
Creads
HTC dévoile le smartphone Butterfly S
Vers un cadre protecteur pour le crowdfunding en France
Gottfrid Svartholm, cofondateur de The Pirate Bay, de nouveau condamné
Haut de page