Quatrième levée pour Perfect Memory qui reçoit 600 000 euros

11 juin 2013 à 16h18
0
Pour sa plateforme de gestion et d'indexation des contenus multimédias en grands volumes, le spécialiste du Web sémantique Perfect Memory a conclu un tour de table de 600 000 euros.

06042472-photo-perfect-memory-logo.jpg
C'est une quatrième levée de fonds pour Perfect Memory. La start-up française créée en 2008 par Steny Solitude et Philippe Gouspillou annonce avoir levé 600 000 euros auprès de Sofimac Partners via les fonds FCPR Jérémie Innovation 1 et le FIP Sofimac Participations 4. La société avait déjà reçu trois apports de capital auprès de la plateforme Alternativa et de plusieurs fonds européens, pour un total de 1 million d'euros.

Pour Steny Solitude, cette nouvelle étape va permettre de financier le développement. « Nous allons transformer nos premiers projets et industrialiser notre plateforme, tout en développant notre visibilité auprès d'un certain nombre de secteurs cibles », ajoute l'entrepreneur, qui envisage de déposer des brevets pour « maintenir et sécurisé l'avance technologique ». L'objectif affiché de la société d'ici deux à trois ans est de se faire une place sur le Web sémantique au niveau mondial.

Concrètement, Perfect Memory développe une plateforme logicielle sémantique qui se propose de gérer, indexer et monétiser des contenus multimédias en grands volumes, afin de les transformer en connaissance. Par exemple, « lors d'une recherche sur le texte "Paris", on peut prédéfinir si on s'intéresse à la capitale, à la ville du Texas ou encore à Paris Hilton », illustre l'entreprise.

0230000006042464-photo-perefect-memory.jpg

Améliorer l'efficacité des recherches

Cette technique permet de rattacher l'objet recherché à des connaissances présentes sur Internet dans des bases de données ouvertes (Linked Open Data), sans avoir besoin de faire manuellement les recherches complémentaires. « Il en résulte bien évidemment un gain de temps et de productivité très important et d'autant plus important que le volume de données est fort », explique le fondateur.

Perfect Memory se destine prioritairement à l'audiovisuel pour l'instant. La société a en effet développé des projets pilotes pour Radio France ou la chaîne de télévision belge RTBF. Mais elle vise également les archiveurs publics et privés, les secteurs de l'éducation, de la santé, du divertissement ou du droit.

Pour soutenir son déploiement, Perfect Memory indique avoir déjà conclu des partenariats de distribution avec plusieurs sociétés, dont Cap Gemini. À terme, la start-up ambitionne de tourner son offre vers le grand public dont l'usage, annonce-t-elle, se fera en mode cloud et le paiement sera à la demande.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

AMD FX-9590 : premier processeur atteignant 5 GHz au monde
Interview : retours sur les stratégies de Box.com avant son arrivée en France
Bon plan : le BlackBerry Z10 à 390 euros
La bijouterie en ligne française attire les investissements
PRISM : une plainte déposée aux Etats-Unis contre Obama, Verizon et la NSA
La Chine et son Tianhe-2 prendra la tête du classement des supercalculateurs
USA : un homme condamné à 7 ans de prison pour avoir piraté 1 000 logiciels
Alienware renouvelle ses PC portables pour joueurs : Haswell et GTX 700M
La Licra lance une application mobile pour traquer les tags racistes
E-commerce : la Chine tire les investissements en Asie
Haut de page