Carnet de Mode reçoit 1 million d'euros d'Elaia Partners

0
Carnet de Mode, c'est une plateforme de crowdfunding pour des créateurs de mode qui peuvent ensuite vendre leurs créations. Un modèle qui a plu à Elaia Partners, qui investit 1 million d'euros.

0118000006004074-photo-carnet-de-mode-logo.jpg
Après plusieurs mois de discussions, le tour de table se confirme pour Carnet de Mode. Se décrivant comme « la première plateforme française de financement participatif dans la mode », la start-up a séduit Elaia Partners qui a choisi d'apporter 1 million d'euros, estimant que ce projet « révolutionne l'expérience d'achat de mode en ligne ».

Cet apport de capital fait suite à une première levée de fonds de 100 000 euros à l'été 2012. La jeune société avait reçu les soutiens de Pascal Chevalier (ex-président et p-dg de Netbooster, Web Media Group, ReWorld Media et président de Marie France magazine) et Marie Christine Levet (fondatrice de Lycos, ex-p-dg de Club Internet et partenaire de Jaina Capital). Cela avait permis à Carnet de Mode de développer son marketing. Désormais, l'objectif de la start-up est de monter une équipe.

Car Arbia Smiti a lancé son site e-commerce seule, au début 2011. « Je voulais façonner le projet tel que je l'imaginais », nous confie-t-elle. Elle avait constaté avec son blog dédié à la mode que ses lectrices cherchaient à se différencier, et estimaient qu'il manquait de pièces uniques sur le Net. Avec 1 000 euros en poche - elle dut revendre sa voiture -, l'entrepreneure décide alors de créer un site où les créateurs de mode pourraient concrétiser leurs créations grâce au financement participatif, puis les vendre.

Des boutiques physiques vont voir le jour

Deux ans plus tard, Carnet de Mode recense 200 mini-boutiques et créateurs. Arbia Smiti décrit sa plateforme comme un « laboratoire », où les créateurs proposent de vendre leur collection en précommande avec 40% de ristourne pour les personnes qui aident au financement. En somme, ils avancent l'argent pour fabriquer les produits. Puis ils deviennent « actionnaires » de chaque article, en percevant 20% à chaque vente. Le site se rémunère en prenant 50% de commission.

Parmi les créateurs, notons que la moitié est située à l'international. Et c'est un aspect qu'Arbia Smiti souhaite encore développer. « Cette levée nous permettra de nous développer à l'international et d'apporter de nouveaux services à nos créateurs », indique-t-elle. Carnet de Mode devrait poser ses valises d'abord au Royaume-Uni, suivrons les États-Unis et l'Allemagne. Cette année, la start-up espère réaliser 1,5 million d'euros de chiffre d'affaires. Et ouvrir des boutiques physiques multimarques.

01CC000006004078-photo-carnet-de-mode-home.jpg
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page