ISAI : 40 millions d'euros pour les sociétés numériques mûres

17 avril 2013 à 17h40
0
Dédié aux sociétés qui génèrent au moins 2,5 millions d'euros de chiffre d'affaires, le fonds ISAI Expansion a levé plus de 40 millions d'euros, confirmant les tendances de l'investissement 2013.

00C8000005916998-photo-isai-logo.jpg
Le fonds d'investissement français ISAI annonce avoir levé plus de 40 millions d'euros pour son fonds ISAI Expansion, dédié aux sociétés matures du numérique. Ce fonds de capital-développement, dit « late stage », a été créé il y a neuf mois pour répondre aux problématiques de croissance, en capital développement ou en financement d'acquisition.

ISAI Expansion avait déjà recueilli 30 millions d'euros en juin 2012. Le fonds accueille aujourd'hui de nouveaux investisseurs, dont le groupe M6 (éditeur de Clubic.com), Idinvest ainsi que des « family offices » et de nouveaux entrepreneurs du numérique. L'appel à souscriptions prendra fin en juin, avec un montant total levé compris entre 45 et 50 millions d'euros.

Alors que ISAI Développement cible les projets en post-amorçage, ISAI Expansion s'intéresse aux sociétés qui génèrent du chiffre d'affaires depuis au moins deux exercices, dont le dernier dépasse 2,5 millions d'euros. Elles doivent aussi avoir une croissance de 30 à 50% par an, et être rentables ou presque. Pour le reste, les critères entre les deux sont les mêmes.

ISAI, pour Internet Savvy & Active Investors, a vu le jour en 2010 à l'initiative de Jean-David Chamboredon - également porte-parole du mouvement des Pigeons. Son lancement avait été également accompagné par Pierre Kosciusko-Morizet (Priceminister), Geoffroy Roux de Bezieux (Virgin Mobile), Stéphane Treppoz (Sarenza) et Ouriel Ohayon (Appsfire). Le but était de combler un « trou »observé dans l'évolution du financement.

05916980-photo-isai-strat-gie-d-investissement.jpg
Stratégie d'investissement d'ISAI

Lorsqu'une start-up réussit à obtenir une aide de business angels en phase d'amorçage, « jusqu'à 500 000 euros, il n'y a pas de soucis », commentait « PKM ». Si elles ont un modèle économique établi, « il est relativement aisé de trouver des sommes importantes, 1,5 million et plus », ajoutait-il. Mais là où le capital-risque est lacunaire, selon ISAI, c'est entre les deux, ce qu'on appelle un « equity gap ».

C'est ce à quoi propose de répondre ISAI avec ses deux fonds. Le premier investit des sommes comprises entre 500 000 et 1,5 million d'euros. Le second prend le relais avec des tickets pouvant aller jusqu'à 5 millions d'euros. Ce renforcement du fonds dédié aux projets avancés confirme les prévisions du cabinet Ernst & Young début avril, selon lesquelles les investissements 2013 favoriseront davantage la sécurité.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

BitTorrent pourrait rassurer les plus paranos des responsables informatiques
PME : 5 conseils pour protéger vos données vitales
La tablette sécurisée, nouveau form factor pour les PME
Consolidation du stockage : un profit pour les serveurs, aussi
Stockage : 15 définitions pour bien comprendre
Ricoh GR : nouveau compact à capteur APS-C et focale fixe
Oracle corrige 128 failles de sécurité dont 42 pour Java
Le projet de réforme du CSA ne fait pas mention de fusion avec l’Arcep
Le bitcoin,
La fourchette HAPIfork se lance sur KickStarter : rencontre avec ses créateurs
Haut de page