🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

MyFox lève 3,2 millions d'euros pour son Internet des objets

01 juin 2018 à 15h36
0
Certains estiment que la France a une carte à jouer sur l'Internet des objets. MyFox ne les contredira pas. La start-up spécialisée dans le contrôle distant de son domicile vient de réunir 3,2 millions d'euros.

0104000005869758-photo-myfox-logo.jpg
MyFox se définit comme pionnier de l'Internet des objets. Créée en 2009, la start-up annonce avoir obtenu 3,2 millions d'euros de financements pour soutenir son déploiement. À l'origine de ce tour de table, on retrouve le fonds de Marc Simoncini, Jaïna Capital, Orkos Capital, Cogepa et aussi les actionnaires fondateurs.

L'offre de MyFox est largement versée dans la domotique et la sécurité du domicile. La société se targue d'avoir mis sur le marché « le premier système d'alarme et de vidéosurveillance contrôlable à distance par Internet ». Depuis, la solution s'est déclinée sur smartphone et tablette, où l'utilisateur peut, grâce à une application dédiée, piloter ses caméras, détecteurs infrarouges, détecteurs de fumées et autres luminaires.

Avec ces nouveaux fonds, la jeune pousse entend accélérer ses investissements en recherche et développement, et « accroître ses ambitions de développement, notamment à l'international ». La société française devra alors faire face à des concurrents tels que l'américain SmartThings, présent à LeWeb'12, qui lui aussi propose de contrôler des actions à distance, et de créer des scénarios.

MyFox propose des services gratuits comprenant la commande et le paramétrage à distance d'alarmes, de groupes d'appareils, la visualisation des caméras à distance sur son mobile, des alertes emails illimitées, dix alertes SMS. La société compte sur ses services à la carte pour se rémunérer, facturant environ 50 euros par an les alertes vocales et SMS illimitées, ou 30 euros l'enregistrement vidéo dans le cloud MyFox, dans la limite de 1 Go. Des services Premium et Premium+ à 7 et 10 euros par mois donnent accès à tous les services.

Pour Marc Simoncini, le fondateur de Meetic, la force de MyFox est d'avoir su « être pionnier et créer avec succès les usages qui ont permis à la maison intelligente de rencontrer le grand public ». Pour autant, la société adresse également son catalogue aux entreprises. Jean-Jacques Bertrand, d'Orkos Capital, voit de son côté « un nouvel écosystème qui s'organise » autour de l'Internet des objets, et estime que MyFox a les atouts pour en devenir « un acteur phare ».





À lire également :
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

SFR lance la 4G à Marseille et une option 2 Go
Toshiba ouvre un Data Center en France et renforce sa stratégie d’
Les ventes de tablettes dépasseraient celles des PC portables en 2014
AMD montre sa Radeon la plus puissante, la HD 7990, à la GDC
Total a inauguré son nouveau supercalculateur de 2,3 Pflops
Google Glass : 8000 testeurs américains sélectionnés
Android : la prochaine version majeure nécessiterait une puce quad core
Bon plan : l'alimentation Corsair GS800 de 800 W à 80 €
Facebook reverse 2 milliards de dollars aux éditeurs de jeux
Après avoir proposé la 3G aux touristes, la Corée du Nord fait machine arrière
Haut de page