Box.net lève 48 millions de dollars

25 février 2011 à 09h17
0
03082444-photo-box-net.jpg
La société Box.net, spécialisée dans la sauvegarde de fichiers et le travail collaboratif, annonce avoir levé la somme globale de 48 millions de dollars auprès des cabinets d'investissement Meritech Capital Partners, Emergence Capital Partners, Draper Fisher Jurvetson, Scale Venture Partners et US Venture Partners.

Box.net bénéficierait aujourd'hui d'une base de 5 millions d'utilisateurs et aurait vu ses revenus tripler ces douze derniers mois. La startup axe son offre sur le milieu professionnels et 60 000 employés feraient usage de ses outils collaboratifs. Parmi les clients réputés notons : Dreamworks, Cisco Systems ou encore Dell.

Cette nouvelle levée de fonds devrait permettre à Box.net d'investir davantage au sein de son équipe d'agents commerciaux afin de démarcher d'autres gros clients potentiels. En ce sens la société entend renforcer sa position face à Microsoft Sharepoint. A l'avenir Box.net pourrait également entrer en bourse. Interrogé par le magazine AllThingD, le PDG Aaron Levie déclare : « maintenant que nous commercialisons notre offre auprès de grandes sociétés, il y a donc une réelle stratégie pour entrer en bourse ». Ce dernier estime que cette démarche permettra d'apporter davantage de confiance à sa société et donc de marquer un nouveau point face aux services concurrents.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google intègre un filtre de recherche pour les recettes de cuisine
Ubuntu 11.04 : deux kiosques de musique
CH11 : nouvelle ligne de disques durs USB 3.0 chez A-Data
A quoi servira le Conseil national du numérique ?
Do Not Track : le W3C planchera sur la solution de Microsoft
Bbox : de nouvelles offres le 7 mars
Google invite les fichiers Office sur le Web avec Cloud Connect (màj)
Little Big Disk : LaCie annonce déjà un disque dur Thunderbolt pour Mac
Marques déposées : HTC et Motorola trainés en justice
L'UMP laisse filer les noms et adresses de ses adhérents [MàJ]
Haut de page