AT&T s'offre Time Warner pour 85 milliards

24 octobre 2016 à 13h58
0
En annonçant le rachat de Time Warner, l'opérateur mobile américain AT&T, n°2 du secteur dans le pays, entre par la grande porte dans les contenus, la nouvelle marotte des télécoms.

Ainsi va la convergence entre les tuyaux (les opérateurs) et les contenus (les médias). Cette tendance de fond, prophétisée dans les années 2000 par Jean-Marie Messier et Vivendi, atteint des sommets aujourd'hui avec le rachat de Time Warner (CNN, HBO, Warner Bros...) par l'opérateur AT&T. Le montant de la transaction est à la mesure de l'importance de l'opération : 85,4 milliards de dollars. C'est l'un des plus gros rachats de l'histoire.

Avec 110 millions de clients, AT&T fait figure de deuxième opérateur mobile aux États-Unis. Afin de se renforcer face aux câblo-opérateurs tels que Comcast et Charter Communications, tout-puissants dans le pays, l'entreprise s'était emparée en 2015 de DirectTV, leader de la télévision par satellite, pour quelque 48,5 milliards de dollars.

Renforcement mutuel

En s'offrant Time Warner, AT&T va mettre la main sur des contenus à valoriser dans ses offres télécom. En France, SFR joue également à plein cette stratégie, avec plusieurs chaînes de TV et journaux proposés au sein de son offre SFR Presse. Proposer des contenus est devenu un élément pour se démarquer des autres acteurs des télécoms, et aussi pousser les clients à utiliser toujours plus de bande passante, et acheter davantage de data.


03E8000008579092-photo-warner-bros.jpg
En mettant la main sur Time Warner, AT&T contrôlera Warner Bros, l'un des plus gros producteurs du monde - Crédit : Warner Bros.


Dans le cas de Time Warner, l'enjeu est de lutter contre l'érosion de l'audience de ses chaînes câblées et être mieux armé pour survivre à la rivalité de Netflix et autres Amazon Prime, dont la stratégie est très offensive. En s'intégrant aux offres d'un opérateur, les contenus de Time Warner pourraient ainsi avoir un coup d'avance.

Malgré ces arguments, plusieurs analystes témoignent leur scepticisme de rapprocher deux géants. « Je ne vois pas ce que AT&T apportera à Time Warner », a par exemple commenté le gourou des médias Barry Diller, qui a probablement en tête l'échec de la précédente fusion, en 2000, entre ce même groupe et AOL. Sans compter qu'AT&T est déjà très endetté (120 milliards de dollars) et risque de contrarier les autorités de la concurrence.


À lire :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
L'Agence internationale de l'énergie met en garde contre la popularité des SUV
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top