Amazon casse les prix du streaming musical

Thomas Pontiroli
13 octobre 2016 à 13h06
0
Évolution logique de l'offre d'Amazon dans les contenus, l'e-marchand s'attaque au streaming musical avec Music Unlimited, un service au tarif compétitif, et relié à l'assistant vocal Echo.

La pieuvre Amazon continue de se déployer. Un de ses tentacules touche désormais l'industrie du streaming musical. Un secteur où personne ou presque a démontré qu'il pouvait être rentable - y compris le leader, Spotify, et ses 40 millions de clients ! Pour ne rien arranger à la situation, Amazon a décidé d'attaquer ce marché avec un prix agressif... 4 dollars pour les abonnés à l'assistant vocal Echo, et 8 dollars pour les clients d'Amazon Prime.

Pour les non-clients d'Amazon, la plateforme en coûtera 10 dollars par mois, comme les concurrents. Il est vrai que si l'on ajoute le prix d'un abonnement annuel à Prime, à 79 dollars, l'addition mensuelle revient à un peu plus de 14 dollars, donc plus que les 10 dollars de Spotify. Sauf que pour ce prix, le client bénéficiera d'une palette de services bien supérieure : livraison en un jour ouvré, stockage photo illimité, même de la SVOD...

Streaming  casanier



Baptisé Amazon Music Unlimited, le service est encore limité au territoire américain - avant d'être étendu d'ici la fin 2016 à l'Allemagne, l'Autriche et le Royaume-Uni, mais pas encore la France. Le catalogue contiendra des « dizaines de millions de titres », ce qui devrait correspondre à l'offre moyenne de ses concurrents, environ 30 millions de morceaux. Là où Amazon se démarque, en revanche, c'est sur la dépendance à son assistant Echo.


03E8000008571126-photo-amazon-music-unlimited.jpg
Amazon mise sur une écoute domestique plutôt que mobile, un secteur où il a connu un échec retentissant - Crédit : Amazon.


De loin, ce n'est qu'une enceinte Bluetooth cylindrique. Mais à qui l'on a greffé un brin d'intelligence artificielle pour la transformer en assistant virtuel. Aux États-Unis, Alexa - le nom de l'IA - peut chercher des informations sur Internet, piloter sa maison connectée (éclairage, chauffage...), commander une pizza chez Domino's, héler un chauffeur Uber et, bien entendu, jouer de la musique. Celle de Prime Music, et maintenant, de Music Unlimited.

Le style Amazon



En cela, Spotify devrait être rassuré, lui dont le terrain de chasse est essentiellement sur mobile. Pour Steve Boom, vice-président d'Amazon Music, interrogé par Reuters, l'américain pense « fermement que la prochaine phase de croissance du streaming viendra de la maison », alors que « la première phase a été alimentée quasi entièrement par les smartphones ». Tendance que confirme effectivement le succès des enceintes Bluetooth.

Cette incursion d'Amazon devrait néanmoins fragiliser les acteurs en place, sauf peut-être Apple, qui s'est lancé dans la bataille en 2015 et a les reins assez solides pour ne pas craindre l'e-marchand. L'an dernier, Spotify a déjà creusé sa perte nette à 173 millions d'euros. Le français Deezer, acculé, a dû s'offrir à un fonds russo-américain. L'américain Pandora n'est rentable non plus. Amazon ? C'est avec le cloud qu'il gagne de l'argent, et beaucoup.


À lire :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Surprise : les GAFA jugent la taxe GAFA
Drako GTE : la nouvelle hypercar électrique aux 1200 chevaux a été dévoilée
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top