Giphy et ses GIF valent... 300 millions de dollars

Thomas Pontiroli
18 février 2016 à 11h08
0
Giphy, à ne pas confondre avec notre Gifi national, est une plateforme new-yorkaise agrégeant des GIF animés. Une activité qui lui a valu 80 millions de dollars d'investissement en trois ans.

Qui aurait cru que le GIF animé générerait autant d'argent ? En exactement trois ans d'existence, Giphy, un site hébergeant tout ce qui se fait en GIF animés sur Internet, a réalisé trois levées de fonds qui feraient bien des envieux en France : 2,4 millions de dollars en mai 2014, un peu plus d'un an après son lancement, puis 21,55 millions en janvier 2015, et maintenant, en février 2016, la plateforme reçoit 55 millions de dollars !

Les investisseurs s'appellent Lightspeed Venture Partners, General Catalyst Partners, RRE, Betaworks, Lerer Hippeau Ventures et CAA. En tout, la start-up new-yorkaise a récolté près de 80 millions de dollars, atteignant désormais une valorisation d'entreprise de 300 millions de dollars. À titre de comparaison, c'est plus que la somme déboursée par Vivendi en 2015 pour racheter Dailymotion. Et Giphy n'a aucun modèle économique.

Partenaire de Facebook

C'est un classique dans l'économie du numérique : devenir leader dans un marché, concentrer la plus forte audience possible et ensuite, la monétiser - bien souvent, avec de la publicité ciblée ou la vente de services.




Ce qui a permis à Giphy de rapidement attirer l'attention des investisseurs est son intégration à Facebook dès août 2013, soit très peu de temps après sa création. Giphy est même devenu l'un des faire-valoir de Messenger, depuis que l'application intègre des services tiers. C'est en partie grâce à ce genre de contenus que le service de messagerie espère se développer, et monétiser son audience qui a dépassé 800 millions d'internautes en 2016.

Dans la mesure où les GIF puisent très souvent dans les films et séries TV, Giphy s'est assuré de leur aspect légal en signant un certain nombre de partenariats avec des chaînes de télévision, des labels de musique, des médias mais surtout des marques : un millier de marques. Parmi elles : Adidas, Netflix, Samsung, Red Bull, et d'autres.

Il faut dire que si les GIF sont drôles et/ou pertinents (et pas dégradants), ils peuvent faire une bonne pub.

Générer des revenus

Pour commencer à gagner de l'argent, Giphy étudie des pistes. À la façon de Google, la plateforme pourrait proposer des GIF sponsorisés - financés par les marques - qui apparaîtraient en haut de la pile. Un autre levier de monétisation serait de vendre des services spécifiques à des communautés d'utilisateurs. Dans l'air du temps, avec Giphy Cam, le service propose aussi de créer ses propres animations et de les personnaliser avec des filtres.

Pour l'instant, l'ambition de Giphy est de grossir encore, et d'être compatible avec le plus de sites possible.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Coincés à la maison ? Voilà 10 films à (re)voir absolument en streaming
Qu'est-ce qu'un malware et comment s'en protéger ?
Test Roccat Elo Air 7.1 : un casque complet, qui oublie pourtant l'essentiel
Sonde Galileo : en route pour Jupiter
Boston Dynamics va vendre des bras pour Spot, son chien robot, dès l'an prochain
Test Apple Watch Series 6 : une évolution en douceur pour une montre toujours aussi réussie
La supercar hybride de McLaren se dévoile grâce à ses dépôts de brevets
Comparatif impression photo en ligne : à qui confier vos souvenirs ?
Essai du Range Rover Autobiography P400e : l’hybridation royale
scroll top