5 infos qui nous ont échappé cette semaine

Par
Le 20 septembre 2015
 0
Les tablettes qui plombent les résultats scolaires, Siri qui répond en conférence de presse... Dans cette mini-revue de presse mondiale, Clubic balaie l'actualité décalée, insolite mais toujours sérieuse repérée pendant la semaine.

01f4000008144876-photo-revue-de-presse.jpg

Numergy, l'échec du cloud à la française ?

Fondée en septembre 2012, Numergy devait former, avec Cloudwatt, les deux piliers d'un cloud souverain. Il entendait aussi affranchir les Européens des géants américains Amazon, Google ou Microsoft. Mais avec un chiffre d'affaires d'à peine 6 millions d'euros en 2014, l'Etat jette l'éponge et SFR, le principal actionnaire, est pressé de vendre la société.


Google, c'est 2 milliards de lignes de code

Toute la gestion de Google, depuis le moteur de recherche, jusqu'au service Google Maps, en passant par la messagerie Gmail, tient en 2 milliards de lignes de code, estime une responsable du groupe. Par comparaison, le système d'exploitation Windows nécessiterait autour de 50 millions de lignes de code. Mais alors que l'un serait 40 fois plus titanesque que l'autre, les deux sont-ils vraiment comparables ?


Quand Siri répond à la place de la Maison Blanche

Stupeur des journalistes lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche. A la question sur le sentiment du président suite au non-soutien, par les Républicains, de son accord avec l'Iran, une drôle de réponse se fait entendre : « désolé, je ne vois pas ce que vous voulez que je change ». Sauf qu'elle ne provient pas du porte-parole du gouvernement, mais de l'assistant Siri de l'iPhone d'une journaliste présente. Peut-être utilisait-elle en avant-première la version toujours active de « Dis Siri ».


Les outils numériques... abaissent les résultats scolaires

Les technologies de l'information et de la communication, lorsqu'elles sont utilisées en classe, sont loin d'être un gage de réussite, révèle la dernière étude de l'OCDE. Parmi les pays qui ont massivement investi dans le numérique, une baisse des résultats en compréhension de l'écrit, en mathématiques et en sciences a été remarquée.

Un logiciel malveillant espionne les cartes des joueurs de Poker en ligne

Le logiciel, une fois introduit dans l'ordinateur de sa cible, est capable de voir les cartes dans la main du joueur. Le pirate peut ensuite s'inviter dans la partie en profitant d'un avantage indu. Deux des principales plateformes de Poker en ligne aux Etats-Unis ont été visées.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top