5 infos qui nous ont échappé cette semaine

Par
Le 13 septembre 2015
 0
L'iPhone 6s qui ne coûte que 206 euros, des PC de gamers gouffres à électricité... Dans cette mini-revue de presse mondiale, Clubic balaie l'actualité décalée, insolite mais toujours sérieuse repérée pendant la semaine.

01f4000008144876-photo-revue-de-presse.jpg

Des pirates auraient piraté un satellite pour camoufler leurs activités

Munis d'un logiciel dédié, d'un PC et d'une parabole, des pirates seraient parvenus à intercepter le trafic Internet de certains satellites. Leur objectif était de pouvoir masquer l'emplacement géographique de leurs serveurs de Commandes et Contrôle. La méthode est connue depuis 2004 et avait été décortiquée par certains éditeurs de sécurité, dont Kaspersky. Selon Wired, les pirates pourraient être basés en Russie.


Les PC pour joueurs sont des gouffres à électricité

Selon une étude du journal Energy Efficiency, Un PC de gamer typique, écran inclus, utilise approximativement 1400 kWh/année. Cela équivaut à l'énergie utilisée par dix consoles de jeux vidéo, six PC normaux ou encore trois réfrigérateurs.


Dix noms de domaines concentrent 95% des sites malveillants

Les pires sont le .zip et le .review, où la totalité des sites seraient suspects selon une étude Blue Coat. Viennent ensuite les .country, .kim, .cricket et .science. Ce dernier a massivement été squatté par les escrocs car, dans un premier temps, il a été attribué gratuitement.


L'iPhone 6S coûte 206,5 euros à fabriquer

Le nouvel iPhone présenté en grande pompe par Apple le 9 septembre bénéficie de plusieurs améliorations techniques et ergonomiques qui font gonfler le prix de sa fabrication : mis bouts à bouts, l'ensemble de ses composants reviendrait à 206,5 euros d'après les calculs de Goldman Sachs, contre 201,8 euros pour l'iPhone 6. Rappelons que le prix de vente de l'iPhone 6s est annoncé à 749 euros.


Une imprimante 3D suffit à ouvrir n'importe quelle valise

Une photo de la « master key », cette clé que les agents de sécurité des aéroports utilisent pour ouvrir les cadenas certifiés, a fuité sur Internet. Il n'en fallait pas moins pour qu'un internaute réussisse à concevoir des plans 3D du passe-partout, librement accessibles à n'importe quel propriétaire d'imprimante 3D.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top