UberPoP : les taxis menacent de repasser à l'attaque

22 avril 2015 à 12h37
0
Les représentants des taxis traditionnels comptent à nouveau attaquer UberPOP. Ils considèrent que l'application mettant en relation clients et chauffeurs de véhicules contribue à créer un « travail dissimulé ».

UberPOP, l'application mobile permettant à un « particulier » (sous le statut d'auto-entrepreneur) est à nouveau sous le feu des critiques des taxis. Plusieurs syndicats de la profession menacent de lancer des procédures devant l'Urssaf, l'administration du Travail et les services fiscaux. Ils invoquent le motif de la « complicité d'organisation de travail illégal » pour justifier leurs critiques.

0190000007769643-photo-uberpop.jpg


Les syndicats ne sont pas satisfaits des mesures et des contrôles entrepris par le gouvernement sur le sujet. A ce jour, les autorités conduisent pas moins de 350 procédures à l'encontre de chauffeurs non-agréés mais les résultats demeurent insuffisants, selon les taxis.

Quant à la loi Thevenoud, elle doit renforcer les sanctions en la matière. Toutefois, le texte n'est pas encore entré en application et elle ne prend pas en compte les récents changements apportés par la plateforme.

UberPOP modifie ses règles

Face aux critiques, la plateforme mettant en relation les chauffeurs a déjà modifié une partie de son fonctionnement. UberPOP demande à présent aux conducteurs de créer un statut d'auto-entrepreneur pour pouvoir exercer. Ils ne sont donc pas à proprement parler des salariés d'Uber, la société conserve son rôle de plateforme de mise en relation entre conducteurs et clients.

Une personne peut alors domicilier son activité à l'adresse de son domicile personnel. Le chauffeur doit même tenir des comptes séparés (incluant notamment la déclaration du chiffre d'affaires réalisé) du reste de ses activités professionnelles. Ces modifications des règles de fonctionnement du service ne sont cependant pas suffisantes pour les taxis. C'est pourquoi ils demandent aux pouvoirs publics d'agir plus rapidement pour interdire le service.

A lire également

Olivier Robillart

Mêler informatique, politique et journalisme tu essaieras ! Voilà ce que m'a demandé un jour un monsieur ridé tout vert qui traînait dans un square en bas de mon immeuble. J'essaie désormais de rempli...

Lire d'autres articles

Mêler informatique, politique et journalisme tu essaieras ! Voilà ce que m'a demandé un jour un monsieur ridé tout vert qui traînait dans un square en bas de mon immeuble. J'essaie désormais de remplir cette mission en tant que rédacteur pour Clubic. Je traite principalement de politique numérique tout comme de sécurité informatique et d’e-Business. Passionné de Star Wars, de Monster Hunter, d’Heroic Fantasy et de loisirs numériques, je collabore régulièrement à de multiples projets vidéo de la rédaction. J’ai également pris la fâcheuse habitude de distribuer aux lecteurs leur dose hebdomadaire de troll via la Clubic Week.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page