Etsy et ses produits faits main se lancent à l'assaut du Nasdaq

01 juin 2018 à 15h36
0
En mettant en relation des artisans amateurs et professionnels via sa place de marché, Etsy a attiré 1,4 million de vendeurs et près de 20 millions d'acheteurs en 2014. Prochaine étape : la bourse.

Etsy devrait entrer au Nasdaq dès le mois d'avril. La place de marché a déposé, mercredi 4 mars, sa demande officielle auprès du gendarme américain des marchés financiers (SEC), révèle le New York Times. De cette opération, la société espère 100 millions de dollars. Fondée il y a tout juste dix ans dans le quartier new-yorkais de Brooklyn, le site a bâti son succès sur la vente de produits faits main - le « do it yourself ».


0230000007937239-photo-etsy.jpg
Etsy a vu le jour à Brooklyn où une majorité de ses 685 salariés se trouve encore - Crédit : Etsy.


Pour attirer les investisseurs, la plateforme a des arguments : une communauté de 54 millions de membres, dont 1,4 million de vendeurs et 19,8 millions d'acheteurs, tous deux actifs. Mais sur ce point, la société est large : elle considère qu'un membre est actif à partir du moment où il a réalisé au moins un achat en douze mois. Entre 2013 et 2014, le volume de ventes a tout de même grimpé de 43%, à 1,93 milliard de dollars.

Pour se rémunérer, Etsy facture 20 centimes à chaque nouvelle fiche produit, puis 3,5% sur le prix de chaque vente, auxquels peuvent s'ajouter 3% et 25 centimes pour les boutiques admissibles au paiement direct. La plateforme complète son modèle économique en proposant aux marchands d'augmenter leur visibilité.

Entre opportunités et critiques

Etsy est passé de 74,6 millions de dollars de chiffre d'affaires en 2012 à 125 millions en 2013 et à 195,6 millions de dollars en 2014. Dans le même temps, la société a creusé sa perte nette à 15,2 millions de dollars lors du dernier exercice, alors qu'elle s'élevait à 0,8 million l'année précédente et à 2,4 millions deux ans plus tôt. Que la société n'ait toujours pas atteint l'équilibre en une décennie ne l'empêchera pas d'aller en bourse.

Etsy voit plusieurs opportunités. Le marché américain du e-commerce - où il réalise 69% de son activité - devrait conserver un taux de croissance stable d'environ 10,5% dans les trois ans à venir selon eMarketer. La plateforme tire déjà 36% de ses recettes du mobile, un canal de vente amené à prendre du poids. Enfin, Etsy mise sur le vivier de 53 millions de travailleurs américains indépendants, qu'il voit déjà en futurs vendeurs.

Il faudra pour cela que la plateforme continue de convaincre les artisans. Dans un article paru sur Wired, l'un d'eux explique comment les vendeurs se mettent à casser les prix afin d'attirer des acheteurs, et réduisent leurs profits à peau de chagrin. Autre travers pointé du doigt : depuis la fin 2013, Etsy tolère les produits qui ne sont pas fabriqués à la main. La place de marché serait aussi peu regardante sur les contrefaçons.


A lire également :

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
L'Ukraine dans le noir à cause d'un virus informatique ?
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Haut de page