Après le réseau social, les entreprises ont aussi leur "YouTube"

27 janvier 2015 à 17h54
0
La vidéo, bientôt omniprésente en entreprise ? Elle serait idéale pour la formation interne, le partage de bonnes pratiques entre collaborateurs ou encore la création de nouveaux liens entre les métiers...

Prisée dans le marketing et les médias, la vidéo l'est aussi... au sein de l'entreprise. Si elle est déjà mise à contribution à des fins de communications externe, elle le serait également de plus en plus en interne. Des sociétés comme Kaltura ou Brightcove développent justement des plateformes centralisant ces contenus, les rendant accessibles aux employés. Et ces YouTube ou Dailymotion professionnels ont de multiples fonctions.


0230000007876607-photo-e-learning.jpg
Crédit : Fotolia.


A écouter Christian Blondeau, directeur du développement Europe de Kaltura, la vidéo est même au cœur de cette lame de fond qu'est la transformation numérique des entreprises. Fondée en 2006 aux Etats-Unis, Kaltura visait d'abord les médias et l'enseignement. « Après avoir mesuré le potentiel en entreprise, nous avons décidé de les cibler aussi », confie-t-il. Signe de sa croissance : la société a doublé ses effectifs de 200 à 400 entre 2013 et 2014. Soutenue par les investisseurs, elle a levé 47 millions de dollars l'an dernier.

Les groupes français s'y mettent ?

Parmi 800 clients, les entreprises intéressées par Kaltura sont principalement anglo-saxonnes, et des grands groupes (Intel, SAP, Oracle, AT&T), mais le responsable Europe signale que de plus en plus de groupes français se penchent dessus, à l'instar de Danone et de Saint-Gobain. « Nous attendons une forte croissance sur le marché hexagonal, car ces entreprises prennent conscience des avantages de la vidéo », prévoit-il encore.

Selon une étude menée par Kaltura sur 300 de ses clients dans plusieurs secteurs, la vidéo est identifiée en premier lieu comme support de formation pour le personnel, et l'accueil de nouveaux collaborateurs. Dans les faits, elle est effectivement utilisée à ces fins, mais pas que. « Beaucoup de nos clients s'en servent pour partager des bonnes pratiques, des webinars, et d'autres. » Elle concernerait également tous les métiers.

Christian Blondeau est convaincu que « la vidéo devient un actif fondamental car les jeunes ne lisent plus les diaporamas, ils préfèrent ce format, et d'autant plus lorsqu'il est facile d'accès ». Il est vrai qu'ils sont déjà habitués à un type de consultation popularisé par YouTube depuis dix ans désormais. Kaltura offre aussi aux ressources humaines la possibilité de mesurer les consultations sur la plateforme, afin d'orienter leur tir.

Créer du lien entre les employés

D'après une autre étude en 2013 auprès des clients de Gartner, « la quantité de contenu vidéo au sein de leur entreprise augmente chaque année à des taux variant entre 50% et 200% ». D'ici l'année prochaine, les grandes entreprises devraient fournir un flux vidéo de plus de 16 heures par collaborateur et par mois.

Dans ce marché, on compte également l'américain Brightcove. Fondée en 2004 et cotée en Nasdaq depuis 2012, elle est active dans le domaine de l'entreprise où elle dispose d'un catalogue assez proche de celui de Kaltura : communication d'entreprise, RH et formation, collaboration sociale au sein de la société... L'offre compte aussi son « Video Cloud » pensé comme une « bibliothèque de connaissance de l'entreprise ».

Pour ces promoteurs de la vidéo d'entreprise, la créativité des employés est aussi en jeu. Les inciter à créer des vidéos, ensuite partagées, inciterait à lever certaines barrières à l'innovation. Alexandre Stopnicki, fondateur de l'agence 3h33 et avisé sur le sujet de la vidéo, considère que « si tout le monde ne peut pas se former avec ce support, il revêt un autre intérêt : créer des liens entre les métiers et les collaborateurs ».

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top