Le déclin de Candy Crush assombrit l'avenir de son éditeur

13 août 2014 à 13h12
0
Le ciel s'assombrit sur King. L'éditeur pensait parer le déclin de son jeu Candy Crush. N'y parvenant pas, il tente de prolonger la vie du jeu de bonbons, espérant éviter le sort connu par Zynga.

0118000007228880-photo-candy-crush-saga-king.jpg
King s'est introduit en bourse en mars 2014 en pariant qu'il réussirait à créer une saga de jeux à succès, capables de supplanter un jour sa machine à cash, Candy Crush. Moins de six mois après, l'éditeur confirme (.pdf) que son jeu inspiré du Bejeweled perd des utilisateurs prêts à payer. Mais le déclin est plus fort que prévu et les autres jeux censés prendre le relais, comme Farms Heroes et Bubble Witch 2, ne sont pas à la hauteur. Si bien que King abaisse ses prévisions annuelles.

Le résultat est sans appel en bourse : le titre King Digital Entertainment a chuté de 21,9% dans les échanges d'après-clôture mardi, suite à l'annonce de ces mauvaises nouvelles. L'éditeur aura beau arguer qu'il a amélioré son chiffre d'affaires de 30%, sur un an, à 594 millions de dollars, ainsi que ses profits, en hausse de 32%, à 165 millions, ce ne sont pas les chiffres les plus parlants dans l'industrie des jeux mobiles.

Le fond du problème de King se situe sur l'engagement. Le nombre d'utilisateurs actifs chaque jour est passé de 76 millions en juin 2013 à 136 millions en juin 2014, ce qui est une belle progression. Mais comparé aux 143 millions de joueurs quotidiens enregistrés au premier trimestre, l'éditeur fait face à un déclin de 5%. Et cette tendance est la même pour la fréquentation moyenne mensuelle, en recul de 2% entre mars et juin.

Candy Crush ne sera pas remplacé

Inévitablement, ce repli dans les usages se traduit par un recul de la monétisation. Ainsi, le nombre moyen de joueurs acceptant de payer pour ses jeux est passé de 11,9 millions au premier trimestre 2014 à 10,4 millions au trimestre suivant, ce qui est aussi une stagnation totale sur un an. Dans sa présentation, King ne manque pas de montrer que ses revenus hors Candy Crush ont crû de 19% en une année. Or, ce rythme de croissance reste toujours inférieur à celui de son célèbre jeu (+34%), ce qui peut inquiéter les investisseurs.


07558383-photo-king-q2-2014.jpg

Nombre moyen d'utilisateurs actifs quotidiens (en millions) - King.


Le seul bon indicateur concerne la monétisation par utilisateur, qui parvient à se hisser à 19,54 dollars en moyenne en juin, contre 18,02 dollars en mars et 15,51 dollars un an auparavant. La croissance annuelle du chiffre d'affaires de King tient à ce seul chiffre. Si King ne réussit pas à attirer plus de joueurs payants, il n'est pas certain que les utilisateurs actuels continuent à dépenser suffisamment pour soutenir ses recettes.

Et voilà le spectre de Zynga qui se remet à planer au-dessus de King, lequel semble désespérément se raccrocher à son jeu-vedette, conscient que ses autres opus ne font pas le poids. L'éditeur explique que Candy Crush bénéficie encore d'une « longue traîne », qu'il sera épaulé par une application « sœur » en fin d'année... pendant qu'il essaie de convaincre le marché chinois d'y jouer, histoire de prolonger le sursis.


A lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Porn : Macron veut
Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Tesla Cybertruck, l’impressionnant pick-up électrique venu d’ailleurs
La loi d'orientation des mobilités (LOM) a été adoptée par le Parlement
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Droit voisin : des éditeurs de presse français portent plainte
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top