BuyBox, Aria Ardalan : "une cagnotte améliore le taux d'acquisition"

Par
Le 25 septembre 2013
 0
BuyBox propose aux e-commerçants de mettre en place des cagnottes à disposition de leurs clients. Le bénéfice se ferait ressentir au niveau de l'acquisition et du panier moyen selon son cofondateur.

0104000006665198-photo-aria-ardalan-buybox.jpg
Bonjour Aria Ardalan, pouvez-vous dans un premier temps nous rappeler ce que fait BuyBox ?

BuyBox est avant tout un outil d'acquisition de clients en marque blanche (B2B). Nous proposons aux e-commerçants d'intégrer une cagnotte pour que leurs clients puissent acheter en groupe. Notre vision de départ c'est qu'on a pris l'habitude d'acheter en commun mais jusqu'à présent cela n'était pas possible sur Internet. C'est pour cela que nous avons fondé BuyBox en 2010 avec Marc Guedj.

Notre technologie permet à un marchand en ligne de recueillir les paiements de plusieurs personnes sur son compte bancaire. La solution est déployée en mode SaaS ce qui veut dire que nos clients n'ont rien à installer, les mises à jour sont opérées par nos soins et la facturation est réalisée par abonnement.

Vous profitez du salon E-commerce Paris pour présenter une nouvelle offre, de quoi s'agit-il ?

Jusqu'à présent notre solution s'adressait aux gros sites e-commerce tels que Celio, Wonderbox.fr ou encore Micromania. Seulement, le marché comporte des arbres qui cachent une forêt de nombreux sites, près de 117 000 d'après la Fevad, dont 95% génèrent moins de 1 million d'euros de ventes par an.

Désormais nous leur proposons notre offre Small Business. Alors que la première, Entreprise, est facturée uniquement sur devis, celle-ci est à 24,9 euros hors taxes par mois. Elle comporte un nombre de cartes cadeaux illimité, un service clé en main et une personnalisation du service standard. Le fait que nous proposions une solution clé en main, en SaaS, rassure les sites peu à l'aise avec la technique.

Qu'apporte le paiement communautaire aux sites de e-commerce ?

Le paiement communautaire joue un rôle clé avant, pendant et après l'acte d'achat. Il apporte aux sites de nombreux avantages : acquérir de nouveaux clients, augmenter le panier moyen et accroître leur visibilité, notamment sur les réseaux sociaux. Les moyens de paiement représentent un enjeu principal pour le e-commerce. Le paiement doit être simple, ergonomique et exploiter les réseaux sociaux.

Pour un événement d'achat créé, les cagnottes fédèrent en moyenne cinq participants. Cela veut dire qu'un seul prescripteur réussit à attirer quatre autres acheteurs. De ce point de vue, BuyBox est un bon outil d'acquisition. Notre outil permet aussi d'améliorer le panier moyen puisque nous observons qu'en groupes, les consommateurs dépensent en moyenne deux fois plus que les clients qui achètent seuls.

Leetchi propose une cagnotte mais B2C. Ne craignez-vous pas qu'ils investissent aussi le B2B ?

À vrai dire Leetchi est plutôt une solution complémentaire, qui va générer des achats potentiels sur des sites e-commerce qui peuvent également intégrer notre solution. Nous avons tous les deux une vision très différente. Eux possèdent un agrément bancaire de la Banque de France, ils reçoivent l'argent de leurs utilisateurs. Nous, ça n'est pas le cas. L'argent reste aux mains des e-commerçants.

Notre stratégie est de rester en marque blanche pour que les e-commerçants se dotent en quelques sortes de leur Leetchi. C'est un argument lorsqu'on est une start-up car souvent les clients n'osent pas confier leur argent à un énième service. Nous, nous ne voyons pas leur argent.

Vous avez réalisé votre première levée de fonds en janvier. Quels sont vos objectifs désormais ?

Nous avons en effet accueilli deux fonds dans notre capital, Iris Capital (Orange et Publicis) et Midi Capital. Ces fonds nous ont tout d'abord permis de consolider nos équipes commerciales. Nous avons désormais 20 salariés, répartis à Toulouse, notre ville historique, et à Paris. Nous avons pu développer notre offre Small Business. En 2014, nous regarderons si nous pouvons nous étendre à l'international.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top