Euronews sur YouTube : "le public veut de moins en moins payer pour voir une vidéo"

09 avril 2013 à 12h31
0
La société française fondée à Lyon continue son déploiement à l'international et annonce son développement sur le Web, en particulier sur YouTube. La chaîne d'informations en continu Euronews dévoile le lancement d'un service sur la plateforme de vidéos de Google. En échange, les deux entités se partageront les revenus issus de la publicité générée par les contenus vidéo.

00C8000005895262-photo-euronews-logo.jpg
Les services de divertissement ont signé depuis quelques années déjà des partenariats avec YouTube afin que la plateforme puisse proposer des contenus tiers. Euronews, chaîne d'informations en continu leur emboite le pas et annonce, à l'occasion du MIPTV organisé cette semaine à Cannes, le lancement d'une chaîne dite Premium sur YouTube.

La société française propose certes déjà de nombreux outils à sa disposition : une programmation TV propre, une Webradio, un site Web, des outils de télévision connectée, des applications dédiées aux smartphones et aux tablettes. Elle compte également lancer prochainement un service d'information embarqué dans certains véhicules Renault via AirLink (application text to speech). Euronews ajoute désormais une nouvelle corde à son arc en présentant une chaîne Premium sur YouTube ainsi qu'une seconde chaîne dédiée à la Science et à la Technologie (Euronews Knowledge).

Michael Peters, directeur général d'Euronews justifie sa stratégie : « le public est de moins en moins enclin à payer pour consulter un contenu et donc l'ensemble du marché se tourne désormais vers les revenus publicitaires ». Le partage des richesses est alors clair : « Nous n'avons pas de chiffres à annoncer sur le sujet mais si YouTube nous fait confiance, c'est que les objectifs sont élevés. Le groupe met des moyens marketing et promotionnels, le partage des revenus se fait donc sur la base de la publicité générée ». Nous n'en saurons pas plus, Youtube, présent dans la salle, étant peu enclin à communiquer sur ses contrats signés avec les producteurs de contenus.

0190000005896808-photo-p1060262.jpg

Sur sa chaîne, Euronews présente toutefois des vidéos d'actualité et éditorialise les informations, les présentant en fonction de l'importance du sujet. L'info du jour étant alors promue en haut de page.

En outre, la société indique avoir acquis, par cette opération, le statut de MCN (Multi-channel Network) ce qui lui ouvre droit à la faculté de délivrer des conseils et une expertise sur le partage des contenus sur la plateforme de Google. Euronews devenant alors une sorte de partenaire certifié privilégié de YouTube.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top