Huawei finit 2012 dans le vert sur les équipements télécoms

21 janvier 2013 à 18h22
0
Tous les équipementiers télécoms ne sont pas logés à la même enseigne, même en Chine. Pendant que ZTE avertit sur ses résultats, Huawei annonce avoir amélioré ses bénéfices de 33% en 2012. Porté par sa branche réseaux qui représente plus deux tiers de son chiffre d'affaires.

00F0000005460309-photo-huawei-logo.jpg
Contrairement à son compatriote ZTE, l'équipementier télécoms Huawei, numéro deux mondial du secteur, a le vent en poupe.
Sur l'année fiscale 2012, le groupe chinois a amélioré son chiffre d'affaires de 8% comparé à 2011. Il se situe désormais à 220 milliards de yuans, soit 26,5 milliards d'euros. Pour ce qui est des bénéfices, les feux sont également au vert : Huawei a amélioré ses gains de 33%, à 15,4 milliards de yuans, ce qui représente 1,8 milliard d'euros.

La directrice financière, Cathy Meng, qui est aussi la fille du fondateur de la société, Ren Zhengfei, explique que ces bons résultats découlent en partie de lourds efforts en termes d'innovation. La société a en effet investi 14 milliards d'euros en recherche et développement ces dix dernières années, dont 3,6 milliards rien qu'en 2012. Comparé à 2011, cela correspond à une hausse de 13%.

Principal relais de croissance pour Huawei : les équipements réseaux. La firme chinoise affirme tirer 70% de ses revenus de l'équipement en infrastructures télécoms, et dit compter parmi ses clients 45 des 50 plus gros opérateurs de téléphonie. Traditionnellement vigoureuse, cette branche a généré 19,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2012, contre 18 milliards en 2011, soit une hausse de 7%.

Persona non grata sur le sol américain, et sujet à polémique en France, Huawei indique ne pas craindre ces oppositions - liées à la sécurité des infrastructures. Cathy Meng affirme que « les inquiétudes concernant la sécurité exprimées par des élus américains ne sont guère susceptibles de freiner la croissance de l'entreprise, qui n'est pas cotée en Bourse ». À ce sujet, elle n'exclut pas une cotation à venir.

Cap vers les marchés matures avec des smartphones haut de gamme

Solide également, la branche mobile pour le grand public a vu ses revenus atteindre les 5,8 milliards d'euros. Sur un an, cette activité a donc progressé de près de 10%. Si le résultat est honorable, il témoigne pourtant d'un net ralentissement de la croissance en rythme annuel. Entre 2010 et 2011, Huawei avait amélioré ses résultats pour cette unité de 44%. Au niveau mondial, le chinois est sixième sur les mobiles.

Dans ce segment, le chinois souligne que les ventes continuent surtout de progresser dans les marchés matures, plus précisément en Europe et au Japon. À la manière de ZTE, lui aussi sur l'ascendante, Huawei a levé le voile sur des terminaux résolument haut de gamme à l'occasion du CES 2013. Avec l'Ascend D2, on imagine que Huawei veut chasser sur les terres du Samsung Galaxy S III. Alors que l'Ascend Mate et son écran de 6,1 pouces pourrait chercher à embêter le Galaxy Note II.

À noter que les ventes à destination des professionnels se sont également bien portées, avec 1,4 milliard d'euros de recettes, en hausse de 27% sur un an. Ici aussi, le rythme de progression a quelque peu ralenti comparé à l'année précédente, où les revenus avaient bondi de 57%, entre 2010 et 2011. Huawei précise enfin que les deux tiers de son chiffre d'affaires sont réalisés hors de Chine.

Pour l'année à venir, Cathy Meng est optimiste. Elle estime que l'explosion des données sur mobile constitue pour son groupe une formidable opportunité en matières d'infrastructures. Le chiffre d'affaires devrait progresser entre 10 et 12% en 2013.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Nexus Q : définitivement abandonné par Google, pris en charge par Cyanogen
Mega : que vaut le service face à la concurrence ?
BlackBerry 10 : RIM n'est pas opposé à commercialiser des licences
AMD : des Catalyst 13.1 Windows et Linux pour les Radeon HD 2000 à 4000
Ericsson rachète la division Télécom et Media du français Devoteam
Copie privée : les industriels critiquent les méthodes de calcul et attaquent à nouveau
Asus MeMO Pad : tablette Android et VIA à 150 dollars
Apple préparerait un iPhone de 4,8 pouces pour 2013
Mega : les éditeurs s'interrogent sur le chiffrement
Téléchargement illégal : pourquoi les musiciens sont plus tolérants que les labels
Haut de page