Les éditeurs de logiciels européens en croissance de 20%

Par
Le 06 novembre 2012
 0
Le secteur du logiciel a conservé un rythme de croissance soutenu en 2011 et devrait continuer sur cette lancée en 2012 et 2013, porté par le Cloud Computing et les logiciels en tant que service (SaaS).

00dc000000480496-photo-truffle-100.jpg
Le palmarès « Truffle 100 » des cent premières sociétés éditrices de logiciels en Europe a été publié. Les chiffres, portant sur l'année 2011, révèlent que le secteur a vu son chiffre d'affaires progresser de 20% comparé à 2010, pour s'établir à 37,2 milliards d'euros. Dans le panel consulté, 60% des entreprises font état de recettes supérieures à 100 millions d'euros. Sur la période, ces cent sociétés ont dégagé 6,6 milliards d'euros de bénéfices, en hausse de 14% sur un an. Parmi les plus grands éditeurs, l'allemand SAP figure en tête, suivi de Dassault Systems et du britannique Sage.

Sur la période, les éditeurs Français représentent 11% du chiffre d'affaires total de ce classement avec 17 sociétés, en troisième position derrière le Royaume-Uni, avec 14,8% du secteur et 22 éditeurs. L'Allemagne, première, conserve sa confortable avance, avec près de la moitié du secteur en Europe, soit 48,8% et 15 sociétés.

« Une fois de plus, l'industrie du logiciel reste une force vive, malgré le climat économique difficile avec une augmentation du personnel qualifié en R&D ce qui renforce les emplois locaux à valeur ajoutée », a commenté Bernard-Louis Roques, directeur général et co-fondateur de Truffle Capital. Un dynamisme soutenu par les investissements dans l'innovation, relève l'étude, qui ont crû de 71% ces six dernières années, pour atteindre 5,7 milliards d'euros en 2011. L'étude note que ces investissements représentent 86% des bénéfices de ces entreprises.

Toujours plus d'emplois en R&D

Ainsi, le nombre d'emplois en recherche et développement a bondi de 60% sur six ans, soit 60 000 personnes en 2011, sur le panel consulté. Cette année, les investissements en R&D devraient avoir progressé de 11% dans le secteur du logiciel. Pour soutenir cet élan, la Commission européenne propose, dans son nouveau programme R&D 2014-2020, « un budget de 80 milliards d'euros dans un cadre de travail plus souple et mieux intégré avec moins de bureaucratie », affirme Máire Geoghegan-Quinn, Commissaire européenne pour la Recherche, l'Innovation et la Science.

Malgré tout, Bernard-Louis Roques déplore « le manque de soutien des gouvernements, qui se distinguent par une absence totale de priorité à une coordination de politique industrielle pour renforcer l'industrie du logiciel en Europe ». Étant lui-même capital-risqueur, il demande « la mise en œuvre effective de mesures comme le Small Business Act (pour soutenir les PME), des allègements fiscaux pour la R&D et des incitations fiscales pour le capital risque ».

Cela ne devrait pas pour autant ternir le bilan des investissements des mois à venir. Pour 2013, l'étude prévoit que 60% des éditeurs maintiennent leurs efforts en recherche et développement et 81% continuent à recruter du personnel. Enfin, 43% envisagent une croissance de leur chiffre d'affaires située entre 5 et 15%, portés par les tendances telles que le Cloud Computing et le logiciel en tant que service (SaaS).

Cet observatoire est mis au point par le capital-risqueur Truffle Capital, en partenariat avec le cabinet IDC et le Centre d'expertise des progiciels (CXP), et soutenu par la Commissaire européenne chargée des nouvelles technologies, Neelie Kroes.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top