Groupon, au plus bas en bourse, laisserait partir son président

13 juillet 2012 à 16h48
0
Le service spécialisé dans les bons de réduction continue sa chute en bourse. Le titre Groupon a sévèrement baissé cette semaine simultanément à l'annonce d'une réattribution des pouvoirs de son président.

Le titre Groupon a atteint son niveau de cotation le plus faible depuis l'introduction en bourse de la société en novembre dernier. Valorisé à 20 dollars à l'époque, l'action est descendue à 7,31 dollars ce 12 juillet. Malgré un très léger réveil aujourd'hui, la cotation du titre reste problématique pour le groupe américain.

Pour rappel, avant même son arrivée sur les marchés, la direction de Groupon avait fait en sorte d'éviter tout dérapage. La société avait alors décidé de prendre le moins de risque possible en mettant à disposition des investisseurs moins de 5 % de son capital. Une attention visiblement insuffisante puisque Groupon continue sa lente descente.

012C000005300888-photo-groupon-shares-falls.jpg


Dans le même temps, le président de Groupon, Eric Lefkofsky a publié une note sur son blog dans laquelle il explique qu'il compte réduire ses responsabilités dans la société en déléguant une partie de ses prérogatives à d'autres membres du groupe. Le dirigeant explique que son « rôle a toujours été difficile et compliqué au sein de Groupon en tant que cofondateur et principal investisseur ».

Une réorganisation interne de Groupon devrait donc être décidée dans les prochaines semaines. La société pourrait alors choisir de nouvelles orientations pour son développement et mettre en production certaines nouveautés dans son service promises par la direction.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Nokia Transport pour Windows Phone sort de sa phase bêta
ZTE est visé par une enquête du FBI pour vente de matériel à l'Iran
Ventes de serveurs WoW : Blizzard récolte 330 000 dollars pour les enfants malades
Facebook : 26 millions d'utilisateurs actifs en France
Suggestions de téléchargement illégal : Google doit faire le ménage
Vivendi pourrait prochainement céder ses parts d'Activision-Blizzard
La Cour de cassation relance le débat sur la vente liée
LibreOffice poursuit son développement sur Android
Windows 8 : vers l'abandon des versions boîtes complètes ?
Messagerie instantanée : Digsby passe en open source
Haut de page