Xobni cède à la vague de l'App Store

01 juin 2018 à 15h36
0
012C000004237412-photo-xobni-gadget-platform.jpg
Xobni - inbox à l'envers - vient d'annoncer le lancement d'un magasin d'applications pour son plugin Outlook, utilisé par près de 7 millions de personnes. Le service cède ainsi à la mode de l'App Store, et va jusqu'au bout de la démarche, puisqu'il met également à disposition une plateforme de développement.

Le plugin social Xobni, également disponible sous forme d'une application pour BlackBerry, veut amener encore plus de social dans les carnets d'adresses. Il cède ainsi à la vague de l'App Store, modèle déjà éprouvé chez Apple, Facebook, Android, et sans doute bientôt Microsoft. Xobni essaie ainsi d'incarner un peu plus son slogan : « Votre boîte de réception est pleine de messages gens. » Son plugin, qui permet déjà de collecter des informations de réseaux sociaux sur un contact, va ainsi pouvoir s'intégrer un peu plus avec les applications web populaires.

Une plateforme, donc, la Xobni Gadget Platform, et un magasin d'applications, le Xobni Gadget Store. Basés sur Open Social, une API développée par Google qui se veut une réponse unique pour le développement d'applications liées aux réseaux populaires, les deux produits doivent rendre plus simples la création et la distribution de plugins au sein d'Outlook. Ils ont été lancés hier, et pour l'heure, le Gadget Store se contente de connecteurs avec des applications sociales connues : Facebook, LinkedIn, Yammer, Klout, Chatter, Twitter... Mais aussi quelques outils de productivité intéressants, comme Evernote, Dropbox, ou encore Google Translate.

Notons que la version dédiée aux entreprises permet aussi plusieurs ponts vers Microsoft Sharepoint, Active Directory, ou les solutions SAP et Oracle de CRM et de business intelligence. Des contenus payants et gratuits se côtoient sur la place de marché, permettant d'ajouter des fonctionnalités à Outlook dans une barre de droite ou dans le corps des messages, lorsqu'un lien est fait vers Flickr ou Youtube, par exemple. Les plus chers sont disponibles pour 9,99 dollars par an, avec un mois offert systématiquement pour tester le gadget.

Du côté développeurs, sur la Xobni Gadget Platform, la startup propose un accès aux outils de développement et à la plateforme de distribution. Si l'éditeur n'a pas précisé publiquement quelles étaient les conditions de partage de revenus pour les gadgets payants, il a toutefois eu la bonne idée de proposer la création de gadgets privés, destinés à être utilisés au sein d'une seule entreprise, par exemple.



Pour promouvoir son initiative, Xobni a également mis en place un Xobni Gadget Hack Day, qui se tiendra le 9 mai prochain, dans le cadre de la conférence Google I/O. Les gadgets y seront jugés par un panel de personnalités, dont notamment Michael Arrington, le rédacteur-en-chef de Techcrunch.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Spotify lance un service de téléchargement, s'attaque à iTunes
La justice approuve le rachat des brevets Nortel par Google
Rapidshare lance une boutique de téléchargements légaux
L'ICANN embauche le fondateur du DEF CON et du Black Hat
Microsoft lance un site-laboratoire pour la business intelligence
Spotify lance un service de téléchargement, s'attaque à iTunes
Windows Thin PC : une version de Windows 7 pour machines vieillissantes
Mise à jour de la panoplie Freebox v6 : jeu vidéo, sous-titres et même télécommande
Kima Ventures investit dans un Foursquare pour les parents
MapQuest se rapproche de Skyhook pour son application Android
Haut de page