Argo AI, la start-up spécialisée dans la conduite autonome, atteint les 7,5 milliards de dollars de valorisation

09 août 2020 à 13h13
3
Voiture autonome Argo

Un peu plus de trois ans après avoir été placée sur le devant de la scène de la voiture autonome , la start-up Argo AI a atteint les 7,5 milliards de dollars de valorisation.

Ce chiffre a été confirmé près de deux mois après que Volkswagen a finalisé son investissement de 2,6 milliards de dollars chez Argo.

Volkswagen et Ford à participations égales

L'annonce de Ford, en février 2017, d'un investissement d'un milliard de dollars dans l'entreprise en a surpris beaucoup : l'enseigne existait depuis à peine six mois lorsqu'elle s'est retrouvée sous le feu des projecteurs. Depuis, pourtant, la société fondée par Bryan Salesky, l'ancien directeur du développement matériel du projet de conduite autonome de Google (aujourd'hui Waymo) et Peter Rander, autrefois directeur d'ingénierie chez Uber, s'est bien développée, se focalisant sur le développement d'un système complet (logiciels, capteurs, cartographie…) de conduite autonome.

Désormais, Volkswagen détient aussi une participation dans l'entreprise, et celle-ci est égale à celle de Ford. Les deux sociétés partageront donc le coût du développement de la technologie de conduite.

Argo s'étend en Europe, Ford revend des parts

Le nouvel investissement signe l'extension des activités d'Argo en Europe. Volkswagen possède depuis 2017 une filiale baptisée Autonomous Intelligent Driving (AID) et dédiée à la conduite autonome, qui s'apprête à être intégrée à Argo AI. Les bureaux d'AID à Munich vont ainsi devenir le siège européen d'Argo.

Côté Ford, le P.-D.G. Jim Hackett a déclaré jeudi dernier que l'entreprise avait dégagé 3,5 milliards de dollars au deuxième trimestre en vendant une partie de ses actions Argo à Volkswagen. Un coup de pouce bien utile pour le constructeur américain, qui a constaté une diminution de 50 % de son chiffre d'affaires suite à l'épidémie de COVID-19.

Des réorganisations également jugées nécessaires par les dirigeants , qui insistent sur le fait que le déploiement de véhicules autonomes sera un travail de longue haleine. Jim Hackett a ajouté : « Le voyage de la voiture autonome sera long, mais Ford est maintenant bien placé pour participer à cette course et concourir comme peu d'autres peuvent le faire ».

Source : TechCrunch .

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Peter_Vilmen
J’ai comme l’impression que 99 pourcent de ces 7.5 milliards sont en fait le fruit des investissements de Google et Uber auparavant, ça sent le vol de propriété intellectuelle indirect à plein nez, les deux se tenaient juste sur les épaules des deux géants. Imagine le gars qui bosse chez Lacoste, et pendant que Lacoste est sur le point de commercialiser son premier polo, il quitte l’entreprise et fonde sa propre entreprise de fabrication de polos. Le pb ici c’est que le potentiel vol de propriété intellectuelle est difficilement mesurable.
genesya
et en france quelle banque soutien quelle start up ?
bmustang
les banques en france préfèrent l’évasion fiscale et le offshore
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Microsoft ambitionne de devenir une entreprise
Jaguar Land Rover développe un logiciel de conduite autonome capable de réduire le mal des transports
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Xbox Series S : la console officialisée via une photo de l'emballage de la manette
Après un report à cause du coronavirus, Cadillac dévoile enfin son SUV électrique Lyriq
Tarform Luna : une moto électrique conçue pour être évolutive
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Final Fight, Battletoads, Double Dragon… Les meilleurs beat’em all des années 80/90 (Hors-série)
Honda pourrait préparer une version électrique de son iconique scooter Motocompo
Surfshark, le VPN le moins cher du marché, encore mois cher pour les Soldes !
Haut de page