LDLC annonce un chiffre d'affaires en croissance de 46,7 % sur l'exercice 2020-2021

Nerces Nerces sur Twitter Nerces sur Linkedin
Spécialiste Hardware et Gaming
30 avril 2021 à 11h00
0
LDLC © LDLC
© LDLC

Logiquement soutenu par les conséquences de la situation sanitaire, le groupe LDLC est au meilleur de sa forme.

Depuis maintenant plusieurs mois, nous évoquons régulièrement la hausse des ventes de produits informatiques, le rush sur les ordinateurs portables et les bilans flatteurs de certains géants du numérique. Forcément, des revendeurs profitent également de la situation.

Une croissance soutenue sur toute l'année

C'est notamment le cas de l'un des poids lourds du secteur en France, LDLC. Le groupe, fondé par Laurent de la Clergerie et notamment représenté par la marque LDLC, bien sûr, mais aussi par Materiel.net, Topachat.com ou Hardware.fr, peut s'enorgueillir d'avoir réalisé sur l'exercice fiscal 2021-2021, un chiffre d'affaires de 724,1 millions d'euros.

Plus important encore, on note une progression de 46,8 % sur un an et une évolution assez stable tout au long de l'année. C'est ainsi qu'en comparant chaque trimestre à la même période l'an passé, on trouve une croissance de 43,7 %, de 39,6 %, de 51,3 % et de 50,7 % respectivement aux 1er, 2e, 3e et 4e trimestres de l'année.

Pour expliquer en partie cette belle performance, le Directeur général du groupe, Olivier de la Clergerie, souligne que « toutes les activités du groupe ont bénéficié des nouvelles habitudes de consommation, observées depuis le début de la crise sanitaire et particulièrement propices au e-commerce et aux services de proximité ».

Le BtoC devant le BtoB

En creusant le communiqué publié par LDLC, on voit que la division BtoC (business to consumer), à savoir les activités vers le public, tire davantage son épingle du jeu. Ainsi, sur l'ensemble de l'exercice fiscal, elle voit son chiffre d'affaires progresser de 62,6 % pour s'établir à 526,2 millions d'euros.

La division BtoB (business to business), soit les activités vers les entreprises, est un peu moins à la fête, même si sa croissance reste encourageante. On note ainsi une progression de 14,6 % de son chiffre d'affaires à 185,9 millions d'euros.

Bien que mineures en valeur absolue, les autres activités du groupe marquent une progression de 59,6 % sur un an avec un chiffre d'affaires annuel qui passe de 7,5 millions d'euros à 12 millions cette année. Un succès apparemment porté par l'enseigne L'Armoire de Bébé.

Le groupe LDLC conclut son communiqué avec quelques perspectives. Il estime ainsi être en mesure de « générer un excédent brut d'exploitation d'environ 69 millions d'euros ». Il se dit « confiant dans la bonne dynamique de son activité » mais n'évoquera ses objectifs pour 2021-2022 qu'à la publication de ses résultats annuels en juin prochain.

Source : communiqué de presse

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Tesla détient le cinquième supercalculateur le plus puissant au monde, destiné à former l'IA à la conduite
Les députés de La France Insoumise veulent mettre fin à l'HADOPI
OnlyFans cherche un milliard de dollars et s'éloigne des contenus sexuels
La Ligue des droits de l'Homme dépose une plainte contre Uber auprès de la CNIL
Google : l'Europe va ouvrir une enquête sur sa très lucrative activité de publicité en ligne
1,2 million d'entrées dérobées sur Pôle Emploi : finalement, le hacker aurait renoncé à les mettre en vente par
Apple Private Relay n'est pas destiné à remplacer votre VPN
Qu'est-ce que le Request To Pay, ce standard européen de paiement qui entre en vigueur aujourd'hui même ?
La Ligue 1 sur Amazon sur la période 2021-2024, Canal+, vexé, jette l'éponge !
Les députés ont voté ! Les smartphones reconditionnés seront bien frappés de la redevance copie privée
Haut de page