Essai Piaggio 1 : un scooter électrique abouti malgré quelques limitations

08 novembre 2021 à 09h45
4
Piaggio 1 © Thibault Jousse

Le groupe Piaggio accélère sur l'électrique et propose un nouveau scooter. Plus abordable que la Vespa Elettrica, le Piaggio 1 est également bien plus confortable. Nous avons pu l'essayer à loisir dans les rues de la capitale.

À l'instar de l'automobile, le marché du scooter électrique est en pleine croissance en Europe. Alors que les volumes restaient anecdotiques jusqu'à il y a peu, ce type de véhicules représente désormais plus de 10% des immatriculations. Rien d'étonnant donc à ce que chaque semaine voit son annonce de nouveau modèle, les constructeurs anciens ou nouveaux se jetant dans la brèche. C'est notamment le cas de Piaggio qui avait lancé son premier scooter électrique en... 2001.

Piaggio 1
  • La qualité de fabrication
  • Le confort
  • L’agilité
  • La batterie amovible
  • Le manque de puissance
  • L’autonomie qui peut être très vite limitée

Trois versions pour le Piaggio 1

Piaggio commercialise aujourd'hui son deuxième scooter électrique, cette fois sous sa propre marque. Baptisé Piaggio 1, ce nouveau modèle se décline dans trois versions visuellement identiques : le Piaggio 1 standard (1,4 kW), le Piaggio 1+ qui embarque une batterie de plus grande capacité (2,3 kW), et le Piaggio 1 Active (2,3 kW). Grâce au moteur de 1,2 kW, les deux premiers peuvent atteindre une vitesse maximale de 45 km/h.

Doté d'un moteur plus puissant de 2 kW, le Piaggio 1 Active s'affiche comme un équivalent 125 cm3, d'après le constructeur. Mais les choses sont quand même bien différentes dans la pratique. En effet, avec une vitesse de pointe limitée à 60 km/h, le Piaggio 1 ne pourra pas s'aventurer sur les voies rapides ni même l'autoroute. Seul élément distinctif du Piaggio 1 Active par rapport au reste de la gamme : trois bandes rouges très discrètes qui se trouvent au niveau de la suspension arrière, mais aussi deux durites au lieu d'une sur le frein avant.

Piaggio 1 © Thibault Jousse

Quelle que soit la version, le Piaggio 1 reprend les codes de la marque, à commencer par la cravate caractéristique sur la face avant. Le scooter marque aussi sa différence avec les modèles électriques qui pullulent désormais en affichant un style moderne, et surtout une finition exempte du moindre reproche. Les assemblages sont soignés et l'engin affiche une présentation très réussie, comme en témoignent les parties en relief sur le tablier et le coffre ou encore le feu arrière. Le Piaggio 1 arbore également des éléments en plastique laqué noir, qui faisaient notamment les beaux jours des téléviseurs haut de gamme au début des années 2000. Néanmoins, reste à voir l'évolution dans le temps, notamment la sensibilité aux rayures qui sont généralement bien visibles sur ce type de matériaux.

Les câbles sont également parfaitement intégrés et le Piaggio 1 bénéficie d'un éclairage 100% LED, qu'il s'agisse des feux avant et arrière, ou même des petits clignotants.

Piaggio 1 © Thibault Jousse

Un scooter facile et bien pensé

Le Piaggio 1 est un modèle tout indiqué pour qui veut s'essayer au scooter pour la première fois. Très accessible, il affiche un gabarit très compact et un poids contenu. Le plancher plat et la hauteur de selle de 770 mm sont rassurants, et l'engin se veut rassurant dès le premier contact. La position de conduite est naturelle et confortable, mais le duo se limitera à de brefs déplacements en raison de la longueur limitée de la selle.

Piaggio n'a pas non plus négligé les aspects pratiques, notamment dans le coffre qui accueille la batterie. Chose rare sur le segment du scooter électrique, celui-ci dispose également d'un espace suffisant pour accueillir un casque jet. Du moins en théorie : notre casque de taille L était par exemple trop large pour entrer.

Piaggio 1 © Thibault Jousse

Par ailleurs, le Piaggio 1 bénéficie d'un système de verrouillage sans clef. Le scooter détecte automatiquement la télécommande pour actionner le commutateur de démarrage. Rétro-éclairé, ce dernier prend place sur le côté droit du tablier. Il permet de mettre le véhicule sous tension, d'ouvrir le coffre et de verrouiller la direction si besoin.

Un port USB est intégré de l'autre côté et protégé par un cache en caoutchouc. Toutefois, aucune aumônière n'est prévue pour ranger son smartphone par exemple, et il faudra obligatoirement investir dans un support adapté. Enfin, un crochet permet d'attacher un sac au niveau du tablier.

Piaggio 1 © Thibault Jousse

Un tableau de bord complet et efficace

Le Piaggio 1 embarque un tableau de bord étonnant. Très complet, il repose sur un écran LCD couleur de 5,5 pouces. Parfaitement lisible même en plein soleil, il affiche le compteur de vitesse en position centrale, avec une barre de puissance qui indique l'état de l'alimentation ou de la récupération d'énergie de la batterie.

D'autres informations sont affichées, comme l'indispensable niveau de charge de la batterie et l'autonomie restante en kilomètres, la consommation d'énergie moyenne ou instantanée, le mode de conduite, les trips, l'horloge, la température extérieure, etc. Tout est parfaitement hiérarchisé pour identifier l'information en un clin d'œil. Un capteur de lumière est également intégré, qui permet de basculer l'affichage en mode nuit avec des caractères qui passent du blanc à la couleur tout en adaptant la luminosité.

Enfin, le tableau de bord du Piaggio 1 est compatible avec la solution Piaggio Mia en option. Ainsi, l'utilisateur peut connecter son smartphone pour voir les appels et messages entrants sur l'écran du scooter. Attention, il ne s'agit pas ici de lire ses messages ou de décrocher son téléphone via un bouton, mais simplement d'informer le pilote via des icônes dédiées.

Piaggio 1 © Thibault Jousse

Deux batteries pour le Piaggio 1

On l'a dit plus haut, le Piaggio 1 se décline dans trois versions identiques, si ce n'est leur batterie et leur moteur. Le Piaggio 1 standard est équipé d'une batterie de 10 kg qui affiche une capacité de 1,4 kWh. Les Piaggio 1+ et Piaggio 1 Active embarquent une batterie plus grande physiquement et plus lourde (15 kg), avec une capacité de 2,3 kWh. Toutes deux offrent un temps de recharge de six heures pour passer de 0 à 80%.

Placée sous la selle, la batterie est très facile à ôter. Il suffit de débrancher le connecteur et de la saisir par la poignée pour l'emporter avec soi. Bien entendu, il est également possible de recharger la batterie directement sur le scooter si vous n'avez pas des bras de bodybuilder et si vous disposez d'une prise à proximité.

Le constructeur propose aussi un mode sommeil profond pour préserver la batterie si le Piaggio 1 n'est pas utilisé pendant plus de 30 jours, ou si la capacité est inférieure à 10%.

Piaggio 1 © Thibault Jousse

Jusqu'à 100 km d'autonomie… sous conditions

Piaggio annonce 55 km d'autonomie en mode Eco pour le Piaggio 1 standard, et 43 km en mode Sport. La version Piaggio 1+ dotée de la batterie de plus grande capacité voit son champ d'action porté à 100 km en mode Eco, et 68 km en mode Sport. Enfin, la version Piaggio 1 Active promet 85 km en mode Eco et 66 km en mode Sport. Des valeurs qui dépendront donc du mode de conduite, mais aussi d'autres facteurs tels que la vitesse moyenne du scooter électrique, le poids de l'utilisateur, la température extérieure qui peut fortement impacter les performances de la batterie, ou encore la topologie.

Piaggio 1 © Thibault Jousse

Au nombre de deux, les modes de conduite s'activent via un bouton MAP dédié au guidon. Le passage de l'un à l'autre peut se faire en roulant, à condition de rendre les « gaz ». Mais dans la pratique, la procédure n'est pas vraiment pratique et mieux vaut le faire à l'arrêt. Le mode Eco va fortement brider la machine avec une vitesse limitée à 30 km/h seulement. À privilégier si l'autonomie restante est limitée, dans les bouchons ou encore dans les zones où la vitesse est limitée à 30 km/h.

Le mode Sport aurait dû être nommé Normal, tant l'appellation nous semble galvaudée. Loin d'offrir des accélérations impressionnantes, il se contente de libérer toute la puissance du moteur. Et avec 85 Nm de couple maximal sur les Piaggio 1 et Piaggio 1+ et 90 Nm sur le Piaggio 1 Active, vous ne risquez pas d'avoir à vous accrocher au guidon. Notez enfin qu'une marche arrière est également disponible, mais vu la taille et le poids du scooter, elle ne sert pas à grand-chose.

Piaggio 1 © Thibault Jousse

Un scooter confortable et taillé pour la ville

Dès les premiers tours de roues, le Piaggio 1 Active qui nous a été prêté pour notre essai se montre extrêmement agile et joueur. Se faufiler dans la circulation est un jeu d'enfant, mais la puissance limitée demande une attention particulière quand le rythme augmente. Les accélérations sont très linéaires, ce qui a l'avantage de ne pas surprendre le pilote novice. Pour les autres en revanche, on est bien loin d'un comportement de scooter de 125 cm3. Nous avons pu atteindre une vitesse de pointe de 67 km lors de notre essai, mais les choses se compliquent en côte ou en sortie de tunnel par exemple. Notre Piaggio 1 Active voit alors sa vitesse tomber à 57 km tant bien même nous gardons la poignée en coin. Difficile de s’aventurer sur les voies rapides dans ces conditions, et les banlieusards iront probablement voir ailleurs (une fois de plus).

Piaggio 1 © Thibault Jousse

Le freinage participe au sentiment de sécurité que procure le Piaggio 1. Les versions standard et 1+ sont équipées de disques de 175 mm à l'avant et à l'arrière. Le Piaggio 1 Active profite du même équipement mais également du système de freinage couplé CBS. En appuyant sur le levier gauche, le freinage est distribué entre les roues avant et arrière. Mais le plus étonnant reste la suspension. En effet, le Piaggio 1 se classe parmi les scooters les plus confortables en la matière quel que soit le type de motorisation. Les imperfections de la route sont parfaitement filtrées et rouler sur les pavés parisiens n'a rien d'une séance de torture pour les lombaires.

Piaggio 1 © Thibault Jousse

Piaggio 1 : prix et bonus écologique

Le Piaggio 1 est commercialisé au prix de 2 699 € avant bonus écologique de 100 € dans sa version standard. Le modèle Piaggio 1+ doté de la « grosse » batterie est affiché au prix de 3 099 € et peut prétendre au même bonus écologique que l'entrée de gamme. Enfin, le Piaggio 1 Active est affiché à 3 299 €. Ce dernier peut prétendre à un bonus écologique de 575 €. À cela peuvent s'ajouter d'autres primes régionales et locales, mais aussi la prime à la conversion.

Trois coloris sont disponibles au lancement avec du blanc, du noir et du gris. Des versions bi-tons plus gaies seront également proposées par la suite.

Piaggio 1 © Thibault Jousse

Avis Piaggio 1 : faut-il craquer ?

Avec le Piaggio 1, le constructeur italien marque sa différence sur le marché du scooter électrique. Élégant, le véhicule affiche un style soigné et une finition irréprochable. Très confortable notamment grâce à son impressionnante suspension, il n'aura que faire des routes défoncées ou pavées.

Toutefois, le Piaggio 1 ne peut pas encore trop s'éloigner des centres-villes et autres proches banlieues. Pas tant en raison de son autonomie que de ses performances trop modestes pour prétendre remplacer un scooter thermique de 125 cm3 autrement plus polyvalent. Il n’empêche, en matière de scooter électrique, Piaggio propose l’une des solutions les plus abouties aujourd’hui.

Piaggio 1

7

Bénéficiant d’une qualité de fabrication dans le haut du panier, le Piaggio 1 est un scooter électrique bien né. Confortable notamment avec une suspension de très haute tenue, il est parfaitement à l’aise en ville d’autant que sa batterie mobile permet de le recharger n’importe où entre deux étapes. Dommage qu’il manque de puissance pour s’ouvrir à des horizons plus larges.

Les plus

  • La qualité de fabrication
  • Le confort
  • L’agilité
  • La batterie amovible

Les moins

  • Le manque de puissance
  • L’autonomie qui peut être très vite limitée

Performances 3

Qualité de fabrication 9

Tenue de route 7

Autonomie 5

Rapport qualité/prix 7

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
tangofever
Je m’attendais à pire coté tarifaire, Piaggio sur la nouveauté ayant toujours été onéreux.
Hard-With-Style
Je donne pas autant pour un produit de ce genre !
PierreKaiL
«&nbsp;Le Piaggio 1 est commercialisé au prix de 2 699 € avant bonus écologique de 100 € dans sa version standard. Le modèle Piaggio 1+ doté de la « grosse » batterie est affiché au prix de 3 099 € et peut prétendre au même bonus écologique que l’entrée de gamme. Enfin, le Piaggio 1 Active est affiché à 3 299 €. Ce dernier peut prétendre à un bonus écologique de 575 €.&nbsp;»<br /> Donc au final le Piaggio 1 active est pratiquement au même prix que la version standard ? Bon en attendant ça fait plaisir de voir ce genre de prix surtout quand on voit de simples vélos électriques 2 fois plus cher… Par contre 60 km/h ouch…
FabD06
Le prix est bon franchement pour de l’électrique mais c’est vrais que la puissance du moteur est vraiment limite, habituellement on a du 3KW sur les équivalent 50cc, alors que là même en crête c’est moitié moins, seul l’équivalent 125cc (enfin la c’est plutôt un équivalent 80cc vu la vitesse max) a une puissance correcte… mais pour un 50cc…
PierreKaiL
Clairement surtout quand on voit le D’ELIGHT de chez Yamaha (125) en dessous de 3000 avec une puissance de 6,2 kW (100km/h).
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Mercedes Project MAYBACH : un concept déconcertant entre 4x4 et berline
La Ford Focus hybride dévoile des tarifs à partir de 29 000 euros
L'Italien Noko lance trois vélos électriques qui promettent jusqu'à 200 km d'autonomie
Pour le P.-D.G. de Stellantis, la conversion du marché automobile à l'électrique est trop rapide
En Corée du Sud, pour avoir le droit de continuer de conduire, les seniors seront invités à repasser leur permis... sur un casque VR
Tesla : le fameux volant Yoke ferait son retour dans le Cybertruck
Tesla lance un Cyberquad pour les enfants
Formule E : la nouvelle génération arrive, plus légère et beaucoup plus efficace
Tesla commercialise un
Stellantis augmente l'autonomie de plusieurs de ses citadines électriques
Haut de page