Test ASUS ROG Zephyrus G14 : l'AMD Ryzen 9 4900HS montre les crocs

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
15 avril 2020 à 12h00
20
9
Dévoilé en janvier dernier sur le stand d'ASUS au CES, à Las Vegas, le ROG Zephyrus G14 n'est pas un laptop gaming comme les autres. Son principal atout est de prendre à contrepied le concept du PC portable dédié au jeu, en logeant des composants taillés pour pour le gaming dans une enveloppe de 14 pouces seulement.

Visualisez un laptop gaming à peine plus volumineux qu'un MacBook Pro 13. Vous y êtes ? Eh bien vous avez déjà une bonne idée de ce qu'est le Zephyrus G14, mais ce n'est pas tout. Car au-delà de son format ultra compact, atypique sur un marché d'ordinaire centré vers des appareils de 15 ou 17 pouces, le G14 se dote d'un processeur AMD de nouvelle génération : le Ryzen 9 4900HS.

ASUS ROG Zephyrus G14
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Très véloce, cette puce marque le renouveau d'AMD sur le secteur des SoC hautes performances pour ordinateurs portables. Elle s'affiche sur le papier comme étant au moins aussi performante qu'un Core i9-9880H d'Intel, grâce à son architecture Zen 2 et sa gravure en 7nm. Qu'en est-il de la pratique ? Après une grosse semaine de confinement passée à tester et à jouer sur le G14, nous avons la réponse... et elle risque de vous plaire.

Mais avant d'entrer dans le vif du sujet, un tour du propriétaire d'impose. Le ROG Zephyrus G14 que nous a fait parvenir ASUS (une unité américaine en provenance directe de Taïwan, d'où le clavier QWERTY) est vendu à partir de 1799 euros sur les premières boutiques le proposant dans l'Hexagone. Un tarif qui concerne le modèle entrée de gamme, équipé d'un Ryzen 7 4800HS, d'une GTX 1660 Ti, de 16 Go de mémoire vive et de 512 Go de SSD. Une configuration déjà honorable, mais la notre était plus musclée, en voici la fiche technique complète :

  • Écran IPS Full HD (1920 par 1080 pixels) de 14 pouces, 60 Hz, certifié Pantone et couvrant à 100% le spectre sRGB.
  • Processeur AMD Ryzen 9 4900HS : 8 coeurs / 16 threads cadencés entre 3,0 et 4,3 GHz ; 8 Mo de cache ; 35W de TDP ; partie graphique (iGPU) Radeon Vega dotée de 8 coeurs cadencés à 1750 MHz.
  • Carte graphique NVIDIA GeForce RTX 2060 MaxQ (non SUPER), 6 Go de GDDR6
  • 16 Go de mémoire vive DDR4 3200 MHz au format SDRAM
  • 1 To de SSD M.2 NVMe PCIe 3.0
  • Wi-Fi 6 et Bluetooth 5.0
  • 1 port USB Type-C 3.2 Gen 2 (compatible avec le standard DisplayPort 1.4 et la recharge jusqu'à 65 W) ; 1 port USB Type-C 3.2 Gen 2 ; 2 ports USB Type-A 3.2 Gen 1 ; 1 sortie HDMI 2.0b ; 1 prise micro-casque Jack 3,5 mm.

ASUS ROG Zephyrus G14
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

A noter qu'ASUS propose plusieurs options d'écrans pour son G14. Il est ainsi possible d'opter pour une dalle WQHD (2560 x 1440p) 60 Hz, ou une dalle Full HD (1920 x 1080p) 120 Hz, toujours en IPS... et bien évidemment toujours en 14 pouces.

Le format rêvé pour jouer en voyageant

Le prendre, le replier et l'embarquer. Si les laptops gamer se font plus fins ces dernières années, ils ne se sont jamais vraiment détachés des traditionnels formats 15 et 17 pouces. Une diagonale d'écran agréable en jeu, c'est indéniable, mais pas vraiment idéale pour se loger dans un sac à dos. Le Zephyrus G14, lui, s'assume en tant qu'ultraportable pour joueurs, avec un châssis très ramassé n'excédant pas les 32,4 x 22,2 cm (en largeur et profondeur) pour 1,99 cm d'épaisseur (1,79 une fois le capot déplié) et 1,7 kilo sur la balance. C'est à peine plus que les mensurations d'un XPS 13 2020 (29,6 x 19,9 x 1,48 cm) ou celles d'un MacBook Pro 13 (30,41 x 21,24 x 1,49 cm) en 13 pouces dans les deux cas, contre 14 pouces pour le G14.

ASUS ROG Zephyrus G14
ASUS ROG Zephyrus G14

Ici tout est pensé pour le gain de place, mais tout est là. Il ne manque rien par rapport à une machine de 15 pouces. ASUS a notamment veillé à flanquer son appareil de larges grilles de ventilation sur les bords, en dessous du châssis et au-dessus du clavier. Lever le capot aura par ailleurs pour effet de surélever le PC de quelques millimètres afin d'incliner le clavier vers l'utilisateur... mais aussi pour permettre à l'air de passer aisément sous la machine.

ASUS ROG Zephyrus G14
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Usiné à partir d'un alliage d'aluminium et de magnésium, l'enveloppe du G14 n'attire pas les traces de doigts et s'avère agréable au toucher à défaut d'être particulièrement esthétique, car plutôt mastoc. Sur ce dernier trône un solide clavier, bien conçu et très agréable à l'usage, que ce soit pour jouer ou travailler. La frappe est ici souple et précise, avec une belle longueur de course et un retour suffisamment tonique pour rendre le tout plaisant. Sous ce clavier se loge enfin un petit trackpad précis et réactif, cerné de part et d'autre par deux haut-parleurs de 2,5 watts sur lesquels nous aurons l'occasion de revenir plus loin.

ASUS ROG Zephyrus G14
ASUS ROG Zephyrus G14

Sous l'appareil, une plaque d'aluminium se dévisse facilement (une douzaine de vis « Phillips » a retirer) pour laisser apparaître une carte mère rouge des plus élégantes. Un gros point fort supplémentaire du G14 est de laisser en quasi libre accès l'intégralité des composants une fois ce panneau métallique détaché du châssis. La batterie, le SSD M.2 et la RAM pourront être changés en deux minutes montre en main, tandis que l'accès au processeur et à la RTX 2060 se fait après avoir dévissé le système de dissipation. Nous n'avons pas été le vérifier, mais il y a fort à parier que ce duo CPU / GPU soit par contre soudé à la carte mère.

ASUS ROG Zephyrus G14
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

On notera par contre une déplaisante surprise : l'absence de webcam dont l'utilité n'a jamais été aussi criante qu'en confinement. Il s'agit là d'un choix d'ASUS qui ne propose plus systématiquement de webcam sur ses laptops gaming, préférant dans certains cas les afficher en option. On appréciera la logique. Le G14 intègre par contre un capteur d'empreintes digitales directement dans son bouton de mise sous tension. Une bonne surprise alors que de nombreux PC portables gaming font l'impasse sur cet accessoire pourtant indispensable en 2020...

Côté connectique, on n'avons toutefois pas à nous plaindre, avec deux ports USB Type-C 3.2 Gen 2, deux entrées USB Type-A, 3.2 Gen 1, une sortie HDMI et un combo micro-casque. Notons qu'ASUS a par ailleurs la bonne idée de permettre la recharge jusqu'à 65 watts avec l'un des deux ports USB-C (celui intégré sur la tranche gauche du G14). Un chargeur Type-C d'ultraportable (MacBook, XPS, Yoga...) suffira donc à alimenter la batterie du laptop et à la charger intégralement en un peu plus de deux heures.

Parfait pour éviter d'embarquer à chaque déplacement le chargeur fourni, nettement plus volumineux, et qui passe de son côté par un port dédié. Attention par contre, alimenter le laptop en USB-C ne constituera pas une source d'énergie suffisante pour jouer dans de bonnes conditions... Il faudra y penser si vous comptiez jouer dans le train ou en vacances.

ASUS ROG Zephyrus G14
ASUS ROG Zephyrus G14

Un écran convenable... mais pas renversant

Nous l'avons indiqué plus haut, notre exemplaire de prêt était équipé d'une dalle IPS Full HD 60 Hz certifiée Pantone et labellisée 100% sRGB. De quoi assurer à notre écran une certaine fidélité colorimétrique. Si l'on est dans les faits loin d'égaler un écran HDR couvrant le spectre DCI-P3, par exemple, la dalle du G14 ne démérite pas en matière de restitution des couleurs, qui se montrent dans l'ensemble assez fidèles.

La présence d'un revêtement mat sur l'écran permet en outre d'atténuer la majorité des reflets pour un affichage lisible même dans une pièce bien éclairée. On regrette en revanche que l'écran en lui-même ne soit pas plus lumineux. Cela pourra s'avérer gênant en extérieur... et avec un produit aussi portatif, croyez-nous quand on vous dit qu'on sera tentés d'aller fragger dans le jardin. Le contraste est pour sa part au point, avec des noirs suffisamment profonds pour de l'IPS.

ASUS ROG Zephyrus G14
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Dommage en revanche qu'ASUS ne propose pas par défaut un affichage 120 Hz sur son appareil, qui n'en profite qu'en option. Surprenant quand on sait que le fabricant opte massivement pour des dalles à hautes fréquences de rafraichissement sur ses laptops gaming cuvée 2020 et que ses concurrents, peu à peu, en font autant. On aimerait que la chose devienne un standard sur ce type de produits. La définition Full HD est quant à elle on ne peut plus suffisante sur une diagonale de 14 pouces, avec une finesse d'affichage tout à fait correcte.

Venons-en au gabarit de l'écran en lui-même, justement. Si le format 14 pouces a l'immense avantage d'être très facile à transporter, il pourra déplaire à certains joueurs. Sans jamais être déplaisantes, les sessions de jeu prolongées peuvent en effet devenir légèrement inconfortables sur le long cours. Nous voyons ainsi plus le Zephyrus G14 comme une machine très adaptée aux amateurs de sessions courtes, mais régulières, ou aux professionnels ayant besoin d'une machine très puissante et très compacte, pour de l'applicatif en situation de mobilité et une pratique vidéoludique plus occasionnelle.

ASUS ROG Zephyrus G14
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic / Better Call Saul - Netflix

Confinement oblige, nous n'avons malheureusement pas pu tester le G14 en déplacement, mais il est évident que les voyageurs sont tout particulièrement visés par ASUS avec ce produit, qui a par ailleurs l'avantage d'une autonomie plus copieuse que celle à laquelle nous sommes habitués sur ce type d'appareils. Nous y reviendrons plus bas.

Notons enfin la présence de fines bordures au-dessus et sur les côtés de la dalle du G14. ASUS occupe plutôt bien l'espace disponible, malgré un large bandeau noir présent en dessous de l'écran.

AMD Ryzen 9 4900HS / RTX 2060 : un mariage heureux ?

Comme évoqué en introduction, le ROG Zephyrus G14 compte parmi les tout premiers modèles du marché à embarquer un processeur AMD Ryzen 9 4900HS. Il s'agit pour rappel d'une puce issue de l'offre renouvelée d'AMD pour 2020, sous architecture ZEN 2 (celle des processeurs de bureau Ryzen 3000 lancés l'année dernière) et gravée en 7 nm par TSMC. Comme son nom l'indique, le Ryzen 9 4900HS arrive sur le haut de gamme des rouges, avec la promesse de performances égales ou supérieures aux Core i9 de neuvième génération « H » d'Intel, pensés pour les laptops gaming.

Pour nous faire une idée objective des performances de ce Ryzen 9 et de son acolyte, la RTX 2060 de NVIDIA, nous l'avons testé en jeu (sous Shadow of the Tomb Raider et Control), en montage vidéo (sous DaVinci Resolve 16.2), ainsi qu'au travers de Benchmarks réalisés sous Cinebench R20.

Voyons voir ce que tout cela nous donne !

ASUS ROG Zephyrus G14
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En jeu, sous Shadow of The Tomb Raider (1080p, tous réglages poussés à fond) le titre atteignait 40 à 50 FPS avec les ombres par ray tracing activées à leur niveau maximum et le DLSS désactivé. Une fois le DLSS actif, en maintenant ces mêmes réglages, le framerate se stabilisait le plus souvent entre 45 et 55 FPS, mais avec une qualité visuelle dégradée. Nous avons donc préféré nous passer du DLSS sur SotTR et baisser qualité des ombres par ray tracing (pour les passer en niveau moyen) afin de nous stabiliser aux environs de 60 FPS constants sans toucher au reste des réglages.

Sur Control, qui est probablement à ce jour le titre qui tire le mieux parti des technologies visuelles popularisées par NVIDIA, et dans les mêmes conditions graphiques (1080p, options et effets à leurs niveaux maximum) le G14 parvenait à camper les 50 - 60 FPS avec le ray tracing actif (en niveau maximum lui aussi) et le DLSS en place. Un rafraîchissement qui passait par contre à seulement 30 - 35 FPS lorsque, téméraires, nous tentions de couper le DLSS en laissant le ray tracing actif à plein régime. Sur Control, le DLSS (et ses améliorations successives) permettent donc un framerate considérablement accru, y compris sur notre appareil de test.

ASUS ROG Zephyrus G14
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

D'après nos essais, le Zephyrus G14 s'avère très convaincant en jeu, en se montrant parfaitement apte à animer les titres les plus gourmands dans leurs niveaux de détails les plus élevés. Les capacités de la RTX 2060 MaxQ du G14 ne sont cependant pas extensibles et affichent donc assez vite leurs limites en 1080p si l'on souhaite propulser des jeux avec le ray tracing actif. Il nous faudra ici activer le DLSS pour profiter d'une fluidité optimale... ou réduire un peu la voilure du côté des jolis effets proposés par NVIDIA.

Pour du gaming, le Ryzen 9 4900HS livre pour sa part une prestation très comparable à celle des puces puces de neuvième génération d'Intel, comme le Core i7-9750H ou le Core i9-9880H. Nous manquons malheureusement encore un peu de recul pour comparer ce Ryzen 9 aux puces Intel de 10ème génération Comet Lake-U, commercialisées seulement depuis une semaine à l'heure où nous rédigeons ces lignes.

Reste une question que nous sommes posés. Compte tenu du créneau de lancement de ce Zephyrus G14, pourquoi ASUS n'a pas opté pour les toutes nouvelles GeForce RTX 2070 SUPER MaxQ lancées par NVIDIA le 2 avril dernier ? D'après nous la raison est simple : la chauffe. Un peu à l'étroit dans son châssis de 14 pouces la RTX 2060 a tendance à chauffer fort. ASUS a probablement souhaité rester raisonnable en optant pour la GeForce RTX la moins gourmande, en lieu et place d'un modèle plus performant, mais aussi susceptible de faire grimper les températures d'un cran. Chose que le constructeur a peut-être bien fait d'éviter sur un produit aussi compact.

ASUS ROG Zephyrus G14
ASUS ROG Zephyrus G14

Quoi qu'il en soit, et pour une machine de 14 pouces, le G14 fait preuve d'une assez bonne gestion des températures dans l'ensemble, avec un CPU à 80 - 85 degrés sur Control, et un GPU à 70 - 75 degrés d'après nos observations en cours de partie. Rien d'excessif, même si — format compact oblige — la chaleur demeure notable au toucher, surtout au centre et au-dessus du clavier, ainsi que sur les bords du châssis.

En jeu comme en calcul, la ventilation, elle, est audible, mais les décibels émis restent tout à fait supportables... d'autant que la qualité modeste des haut-parleurs intégrés encourage le recours à un casque. Notons enfin qu'en utilisation bureautique et multimédia, avec le mode « silencieux » activé, le G14 se montre très peu bruyant, avec des ventilateurs peu sollicités et des températures très raisonnables dans l'ensemble.

Cette gestion satisfaisante des températures s'exprime aussi sous AIDA 64. Après deux stress tests pour une durée totale de trois quarts d'heure en usage CPU à 100%, nous n'avons détecté aucun problème de thermal throttling. En clair, les prestations du Ryzen 9 4900HS ne semblent pas bridées par la surchauffe sur notre G14. Une excellente nouvelle puisque le processeur peut ainsi développer son plein potentiel et maintenir des fréquences élevées lorsqu'il est fortement sollicité.

Le Ryzen 9 4900HS en montage et dans les Benchmarks

Nous avons également testé les capacités du duo Ryzen 9 4900HS / RTX 2060 en montage vidéo sous DaVinci Resolve 16.2. Un petit clip vidéo en 4K / 30 images par seconde de 1 min 35 mettait précisément 1 min 50 a être encodé en .mp4 / H264.

ASUS ROG Zephyrus G14
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En test multi-core sous Cinebench R20, le G14 et son Ryzen 9 4900HS parvenaient à glaner 4146 points, contre 481points obtenus en single core. Sur ce même test, le Core i9-9880H totalise pour sa part 3462 points en multi-core et 447 points en single core. Le tout nouveau Core i9-10980HK (nouvelle puce basse consommation haut de gamme d'Intel, lancée début avril), récolte pour sa part 507 points en single core et 3642 points en multi-core. De quoi confirmer les impressionnants progrès réalisés par AMD en matière de SoCs mobiles. Progression tonitruante obtenue en seulement une génération. Intel n'a définitivement qu'à bien se tenir.

Une endurance inhabituelle sur laptop gamer

L'autonomie des PC portables gaming est d'habitude loin de compter parmi leurs points forts. Grâce à ASUS et AMD, le G14 n'a pourtant pas à rougir sur ce terrain. Si en jeu ou en montage lourd, la batterie ne tiendra jamais plus de deux heures (grand maximum et au prix de performances moindres), les choses s'arrangent en utilisation bureautique et multimédia. Dans ces conditions, tutoyer les 7 heures d'autonomie n'est pas rare à condition de couper le rétroéclairage du clavier et de veiller à ne pas laisser la luminosité de l'écran à 100% en permanence.

ASUS ROG Zephyrus G14
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En lecture vidéo sous Netflix (via Edge, avec la luminosité de l'écran à 70%, un casque branché avec le volume à 50%, le rétroéclairage du clavier coupé et le mode « silencieux » actif), le G14 parvenait d'ailleurs à tenir 6 heures 15 avant de rendre les armes pour demander sa prise secteur. Il s'agit là d'une des meilleures autonomies que nous ayons eu l'occasion de constater sur le marché des PC portables taillés pour le jeu.

De quoi permettre à l'appareil de gagner en polyvalence pour être utilisé en véritable PC portable, et non en tant que simple appareil à transporter de prise en prise. L'idée de laptop « couteau suisse » que nous nous sommes faite de ce ROG Zephyrus G14 se confirme.

ASUS ROG Zephyrus G14
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Terminons par un mot sur la partie son que nous propose ASUS avec ce G14. Comme évoqué plus haut, le bougre embarque deux haut-parleurs de 2,5 watts complétés de deux tweeters de 0,7 watts. Ce quatuor propose une restitution sonore correcte, qui dépannera pour regarder un film sans casque ou suivre une vidéo YouTube, il ne faudra pas lui en demander beaucoup plus, le manque de basse faisant cruellement défaut pour de l'écoute musicale. On notera par ailleurs que le volume maximal s'avère à peine suffisant pour couvrir le bruit de la ventilation lancée à plein régime en jeu.

Comme c'est souvent le cas, les choses s'arrangent une fois un casque branché, avec un signal équilibré et puissant.

ASUS ROG Zephyrus G14
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

ASUS ROG Zephyrus G14, l'avis de Clubic :

Au travers du ROG Zephyrus G14 ASUS et AMD nous soumettent une excellente proposition : celle d'une machine ultra compacte, très performante et douée d'une autonomie suffisante pour être utilisée non pas comme un simple laptop gaming, mais bien comme un PC portable polyvalent, efficace au quotidien. Dans l'ensemble, le produit ne souffre pas de défaut majeur, à l'exception, peut-être, d'un écran qu'on aurait aimé plus lumineux. Il se présente d'ores et déjà comme l'un des meilleurs PC portables de cette première moitié de 2020.

ASUS ROG Zephyrus G14
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Et comment ne pas souligner la performance remarquable d'AMD, qui nous livre ici un Ryzen 9 4900HS en tout point convaincant. Une puce féroce en jeu, redoutable en calcul, et profitant d'une maîtrise énergétique de haute volée... suffisante pour attaquer enfin efficacement les positions d'Intel sur le secteur du laptop gaming. Un marché par trop monopolisé par les bleus ces dernières années.

ASUS ROG Zephyrus G14

9

Les plus

  • Ultraportable gaming : un concept délicieux
  • Les performances du Ryzen 9 4900HS
  • Un clavier plaisant
  • Refroidissement efficace (mais bruyant)
  • Recharge USB-C pratique

Les moins

  • Look peu recherché et mastoc
  • Luminosité un peu juste de l''écran
  • Pas d''option pour un GPU plus puissant
  • Pas de webcam

Design7

Ecran7

Performances9

Autonomie8

Prix8

Modifié le 14/06/2020 à 15h56
Ce qu'il faut savoir sur l'affiliation sur Clubic

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer.  Consultez notre charte pour en savoir plus.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
20
14
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Soldes Amazon : la TOP des souris Logitech en réduction pour la 2ème démarque
Ring présente sa Video Doorbell Wired : plus petite et plus… câblée
Le Noctilux 50 mm f/1.2 de Leica renaît de ses cendres
Enceintes actives : notre comparatif des meilleurs modèles en 2021
Soldes 2ème démarque : un écran gamer iiyama G-Master 24
Le Cybertruck de Tesla entrera en production de masse en 2022 selon Elon Musk
Soldes Cdiscount : un PC portable bureautique Asus Vivobook à moins de 300€
Apple : 1 milliard d'iPhone activement utilisés à travers le monde et des ventes records en 2020
Reconnaissance faciale : le Conseil de l'Europe demande une
Soldes Amazon : le prix de l'enceinte Ultimate Ears Wonderboom 2 chute pour la 2ème démarque
Haut de page