Le Windows Phone Marketplace devient plus sévère pour la validation d'applications

02 mai 2012 à 13h18
0
00FA000002464968-photo-marketplace-windowsphone.jpg
Microsoft vient d'annoncer que la validation d'applications sur son marché destiné à Windows Phone 7 sera désormais plus sévère, pour éviter au maximum de laisser passer des programmes qui en copient d'autres en utilisant des marques de manière illégitime. Une façon de mettre en avant une sélection qualitative, et non quantitative.

Même si le nombre d'applications est en évolution permanente sur Windows Phone 7, son market reste à la traîne par rapport à celui d'iOS et d'Android : Microsoft souhaite aujourd'hui jouer la carte de la qualité et ne compte pas valider les apps à tout va pour gonfler ses statistiques.

Dans un long billet de blog, la firme de Redmond explique l'arrivée de quatre « améliorations » de son système de validation viennent d'être mises en place. La première concerne le contrôle des marques utilisées par les applications, visant à vérifier que leurs usages sont légitimes. « Quand un propriétaire de marque nous contacte au sujet d'une infraction présumée de droits d'auteur, nous l'étudions et retirons l'application si la plainte est valide » explique le service, qui ajoute que « l'usage non-autorisé d'une marque n'est souvent pas intentionnel : certains développeurs ne savent tout simplement pas clairement ce qui constitue une violation. » L'objectif est donc de s'assurer qu'il n'y a pas d'usurpation intentionnelle et pousser les développeurs à demander l'autorisation pour utiliser une marque qui ne leur appartient pas.

Le service souhaite également offrir plus de clarté au niveau de son offre, notamment du côté des éditeurs qui proposent des applications similaires pour différents usages, mais dont la présentation diffère peu et entraîne donc une confusion. C'est notamment la situation rencontrée par les apps dont le visuel est similaire alors que le contenu n'est pas le même. Microsoft insiste sur le fait que proposer une même application dans plusieurs catégories et une « violation de sa politique » et que des applications liées les unes aux autres doivent pouvoir se différencier facilement, notamment via une icône différente pour chacune.

Ménage par le vide... de mots-clés

Autre règle de la plateforme qui n'est pas toujours respectée : la limitation du nombre de mots-clés associés aux apps. Microsoft a fixé la barre à 5 mots-clés mais ne semble pas limiter techniquement leur entrée puisque de nombreux dépassements sont constatés. « Dès cette semaine, nous allons commencer à appliquer la règle des 5 mots-clés pour toutes les applications actuelles et futures. Toute application qui dépassera ce nombre verra tous ses mots-clés supprimés » annonce la plateforme. Un ménage par le vide qui pourrait pénaliser fortement les contrevenants puisque ces mots sont utilisés dans les critères de recherche.

Enfin, l'entreprise conclut en expliquant son intention de sévir vis-à-vis des applications qui ne respectent pas sa politique de contenu : le Windows Phone Marketplace n'excepte pas, par exemple, les applications à caractère sexuel, suggestives ou provocantes. Le service compte donc porter plus d'attention aux visuels, titres et contenus des applications pour supprimer celles qui ne respectent pas ses règles de bienséance.

Microsoft annonçait début avril approuver 340 nouvelles applications au quotidien, pour un total de plus de 80 000 apps disponibles sur le service. De son côté, Apple mettrait environ 15 minutes pour contrôler et éventuellement valider une app : une cadence qui, selon des observateurs, expliquerait que de nombreuses applications problématiques arrivent souvent sur le service. L'App Store propose de son côté plus de 600 000 applications.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Spotify pour iPad : une application à l'ergonomie soignée
Brevets Xbox : Microsoft perd son procès en Allemagne
XobotOS : des spécialistes de .NET réécrivent Android en C#
Photo et réseaux sociaux : Twitter a voulu racheter Camera+
Bouygues Télécom renégocie ses contrats avec ses sous-traitants
ViewSonic VX2460h-LED : un moniteur 24 pouces low cost mais élégant
JoliCloud lance son application sur iOS
Lafourchette.com lève 8 millions d'euros et se dirige vers le Freemium
Le hacker GeoHot avait rencontré Sony pendant la crise du PSN
Gmail traduit automatiquement vos emails
Haut de page