iOS 14 est déjà installé sur 90% des appareils, un taux d'adoption à faire rougir Android

Yannick Smaldore
Publié le 07 avril 2021 à 15h25
© Apple
© Apple

Lancés il y a près de sept mois, les systèmes d’exploitation iOS 14 (pour iPhone) et iPadOS 14 (pour iPad) sont désormais déployés sur près de 90 % des appareils mobiles Apple en circulation. Si ce taux d’adoption peut faire rougir la concurrence sous Android, il s’explique aisément par les différences entre les politiques de mises à jour d'Apple et des autres fabricants de smartphones.

À cela s’ajoute le fait qu’il est difficile de manquer une mise à jour Apple tant ces dernières peuvent se révéler… insistantes.

Un taux d’adoption quasi parfait

D’après la société d’analyse commerciale Mixpanel, le taux d’adoption d’iOS 14, et de son dérivé pour iPad, aurait bondi de 72 % fin 2020 à 86 % en février 2021, avant de se stabiliser lentement autour de 90 % aujourd’hui. Concrètement, cela signifie que la quasi-totalité des iPhone et iPad compatibles avec cette dernière mouture d’iOS a fait le pas de la mise à jour.

Ces excellents chiffres s’expliquent assez facilement lorsque l’on considère le fait qu’Apple maîtrise aussi bien le hardware (y compris les processeurs) que le software de ses produits mobiles. Cette maîtrise de bout en bout, couplée à la faible étendue de la gamme de produits iOS comparativement aux produits Android, permet d’optimiser au mieux les mises à jour du système d’exploitation.

Ainsi, le système iOS 14, sorti fin 2020, peut parfaitement être installé sur des iPhone 6S sortis en septembre 2015, assurant une excellente longévité aux terminaux mobiles de la marque à la pomme. Toutefois, cette posture d’Apple ne lui permet pas d’éviter les accusations régulières d’obsolescence programmée de la part des détenteurs d’anciens produits, soit parce que ces derniers sont inéligibles à la dernière mise à jour, soit parce que cette mise à jour entraîne des ralentissements ou une perte d’autonomie de l’iPhone ou l’iPad concerné.

Android à la traîne ?

Force est de constater qu’Android ne rencontre pas les mêmes problèmes, pour la simple et bonne raison que le suivi des mises à jour dépasse rarement deux ou trois ans chez la plupart des grands constructeurs. Ce qui impacte bien souvent la durée de vie du produit concerné.

De plus, même quand une mise à jour d’Android est proposée par Google, et validée par un constructeur, le taux d’adoption et le rythme de déploiement restent bien loin de ceux affichés par Apple. Google ne communiquant que rarement sur ces chiffres, il faut une nouvelle fois se reposer sur des sociétés d’analyse comme Mixpanel.

Et concernant Android, il semble que le record de ces dernières années reste détenu par Android Jelly Bean, avec un taux d’adoption établi autour de 70 %. Depuis 2016, les versions ultérieures semblaient plafonner sous la barre des 50 %. Mais les efforts déployés par Google depuis l’année dernière permettent petit à petit de remonter la pente, en facilitant le déploiement et la visibilité des mises à jour.

Car c’est bien là l’autre atout d’Apple : avec les réglages de base d’un iPhone ou d’un iPad, impossible d’ignorer les notifications nous rappelant qu’une mise à jour de l’OS est disponible. Et cela quels qu'en soient les avantages ou les inconvénients pour son appareil mobile.

Source : WccfTech

Yannick Smaldore
Par Yannick Smaldore

Aucun résumé disponible

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
zeebix

Android à la traîne… C’est peu de le dire…

jvachez

C’est pourtant simple pour régler le problème d’Android : penser l’OS comme un OS de PC : on télécharge et on installe quelque soit le matériel. Surtout que c’est basé sur Linux, Linux permet cela.

os2

et combien ont accès à 100% des fonctionnalités de ios?

google décougle son os de plus en plus afin que les mises à jour se fasse via leur store… une autre approche tous simplement

Hadory

Et du coup quel est le problème de rester sur une ancienne version pour l’utilisateur lambda ?
Je veux dire, tant que les màj de sécurité sont faites, ça ne change rien ou presque.

Sur iOS arrive un moment où les app ne fonctionnent plus, sur Android c’est différent.

Ma copine a fait découvrir Google Photos à une de ses collègues, appli qui est pourtant préinstallée sur son portable.
A partir de là j’imagine que ce genre de personne n’en a strictement rien à faire d’avoir les derniers Memojis ou de pouvoir mettre des rappels dans ses SMS…

crush56

Il est possible que certaines applications du store ne soient plus compatibles avec les anciennes versions d’os

wackyseb

Bah 100% des utilisateurs !!!

Ah oui tu parles de la partie commerciale qui fait vivre Apple : réserver une fonction si tu as le modèle du dessus.
Et la même avec android, ou chaque constructeur personnalise tellement l’OS de base que d’un modèle à l’autre, d’une marque à l’autre, l’expérience n’est pas la même, les menus ne sont pas forcément rangé de la même façon. C’est bizarre le monde android quand même.

mrassol

C’est peut etre a cause de la fragmentation de l’OS … et dans ce cas, c’est pas une bonne chose

c_planet

Mais quand je vois l’interface et le design qui illustre l’article, c’est carrément un monde hors du temps … ;_D

mrassol

Sans oublier les différents niveaux d’API (pas obligatoire de les utiliser) alors que sous ios c’est 1 niveau (obligatoire pour etre certifié) …

Proutie66

Je reconnais la même chose que Yon :
Les MAJ android et IOS ne sont pas comparables.
Sur IOS, les majs ajoutent aussi les applications « de Apple ».

Sur Android, tu auras les dernières versions des applications de « Google », même avec une version d’Android un peu plus ancienne.

Le faire comprendre à Mamie Gérard sera plus difficile, ici on est sur clubic.