Bing : Microsoft entend renforcer sa stratégie internationale

Le moteur de recherche Bing sera-t-il enfin à la hauteur de la concurrence sur les marchés internationaux ? Il semblerait en tout cas que Microsoft ait finalement décidé de se pencher sur le problème.

Ces dernières années, Microsoft a introduit plusieurs nouveautés au sein de son moteur de recherche Bing, tant au niveau de l'algorithme que de l'agencement des résultats. Ces nouveautés sont toutefois presque systématiquement réservées à l'édition américaine du service. Les choses pourraient finalement changer.

01C2000006688782-photo-bing.jpg


Microsoft a publié - puis retiré - une offre d'emploi au sein de laquelle la société explique que son moteur de recherche devrait connaître « l'expansion géographique la plus ambitieuse de son histoire ». Pour l'équipe de Bing il s'agirait même désormais de son principal objectif.

A cet effet, Microsoft recherche un responsable du développement commercial, lequel sera chargé de signer divers partenariats stratégiques. L'idée est de proposer des fonctionnalité similaires à celles implémentées aux États-Unis mais avec du contenu plus pertinent, par exemple des informations extraites de répertoires locaux (pages jaunes, horaires des cinémas...)

L'expansion du moteur de recherche Bing à l'international devrait permettre à Microsoft d'améliorer la plateforme en général, laquelle est notamment utilisée dans le cadre de ses travaux sur l'intelligence artificielle avec par exemple l'assistant Cortana embarqué au sein de Windows Phone 8.1. Cortana doit non seulement être en mesure de comprendre les commandes effectuées en français mais également de retourner les informations pertinentes pour le mobinaute. Rappelons d'ailleurs, que Microsoft ambitionne d'intégrer Cortana au sein de Windows et songerait même à porter la technologie sur iOS et Android.

01C2000007450443-photo-annonce-bing.jpg


Interrogé par nos soins en octobre 2013, Duane Forrester, responsable du développement de Bing chez Microsoft, ajoutait un point supplémentaire sur le sujet :

L'un de nos principaux défis, lorsque nous sortons des États-Unis, c'est la loi qui diffère dans chacun des pays. Aux États-Unis, une seule loi gouverne quelques centaines de milliers de personnes. Pour une population aussi importante en Europe, il y aura une vingtaine voire un trentaine de pays avec leurs propres lois ou leurs propres régulations. Ce qui est acceptable chez nous ne l'est pas forcément en Europe, comme en Allemagne. C'est par exemple le cas de la fonctionnalité Snapshot proposant une intégration plus poussée de ses connexions sociales.

En outre, nous avons besoin de solutions extensibles mais cela nécessite d'y dédier un certains nombre d'ingénieurs pendant 6 mois, de planifier le projet pendant 3 mois et enfin de collecter les données nécessaires pendant les trois mois suivants, cela fait donc un an tout juste après la disponibilité d'une nouvelle fonctionnalité déployée aux USA. Et c'est sans compter la connaissance des problématiques locales.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Nest (Google) rachète le spécialiste des caméras IP Dropcam
SFR signe son rapprochement
Microsoft retirera les anciennes versions de Skype
Nvidia : une ingénieuse concession pour jouer en Ultra HD à 60 Hz avec du HDMI 1.4
Aurélie Filippetti juge
Free-Form Display : Sharp invente l'écran à forme libre
Jolla recherche des testeurs pour son launcher Android
Firefox OS adopté pour une alternative open source au Chromecast
Sondage : que feriez vous en cas de demande de rançon suite à un piratage ?
Pepper: le robot franco-nippon qui fait le buzz
Haut de page