Sosh s'ouvre à la revente de mobiles d'occasion

02 mai 2012 à 16h26
0
00FA000004735648-photo-logo-sosh.jpg
Après avoir mis en place un système de vente de terminaux reconditionnés, la marque Sosh - filiale low cost d'Orange - propose désormais aux mobinautes de vendre leurs mobiles d'occasions par l'intermédiaire du site de l'opérateur. Un service qui ne se fait cependant pas de particulier à particulier.

Avec la démocratisation des offres sans engagement, et donc, sans subvention de terminal, l'achat d'un mobile lors de l'accès à un forfait téléphonique n'est plus automatique. De fait, les mobinautes ont davantage de choix concernant la manière d'acquérir un téléphone et peuvent, par exemple, se tourner vers l'occasion.

Dans cette optique, Sosh se lance justement sur ce marché. L'offre sans engagement d'Orange, qui proposait déjà des mobiles neufs et d'autres reconditionnés - c'est à dire déjà utilisés, mais testés, réinitialisés et nettoyés par l'opérateur - permet désormais aux particuliers de revendre leurs terminaux par le biais du site Sosh.fr.

Néanmoins, il ne s'agit pas ici de mettre en place un service de vente entre particuliers : Sosh s'impose comme un intermédiaire qui se charge de rémunérer le mobinaute et de revendre ensuite le téléphone sur sa plateforme. En premier lieu, l'utilisateur qui désire revendre un téléphone doit remplir un formulaire où il détaille le modèle du mobile, son état général et son usure. Ensuite, Sosh lui fournit un bon postal pour l'expédier gratuitement par courrier. Le service se charge ensuite d'évaluer l'état du mobile, puis de payer l'utilisateur sous 10 jours.

Quid de la marge ?

Si, pour le client, cette démarche est l'assurance d'avoir un mobile d'occasion contrôlé par des professionnels, pour celui qui vend, Du prix d'achat au prix de vente, il semble que la différence soit notable. En premier lieu, il faut savoir que le service est géré par Love 2 Recycle, une entreprise déjà partenaire d'Orange qui est spécialisée dans la revente de terminaux recyclés : c'est cette société qui gère l'achat, le traitement et la revente des mobiles pour Orange.

En second lieu, une simulation de vente et d'achat permet de se faire une idée sur la marge réalisée par le service. Dans le cas d'un HTC Wildfire S, le prix de rachat à un particulier est fixé au maximum à 60 euros dans le cas d'un appareil fonctionnel en bon état. Le même terminal est proposé à la vente au prix de 159 euros en Grade 1, c'est à dire le meilleur état possible. Pour un Samsung Galaxy S2, on passe de 178 euros à 314 euros, toujours en grade 1. Pour l'iPhone 4S, le modèle 16 Go est repris 340 euros et revendu 544 - Apple le vend neuf à 629 euros.

En somme, un service de vente d'occasion qui évite les mauvaises surprises d'un point de vu matériel, mais qui se paie tout de même, parfois le double du prix d'achat initial. Reste à savoir si la vérification faite par l'entreprise et la garantie de 6 mois proposée sur les terminaux achetés d'occasion motiveront les mobinautes à utiliser cette méthodes pour acquérir un terminal de seconde main.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Vous pouvez créer un événement dans le calendrier sans ouvrir l'application sur Windows 10
Microsoft nettoie sa plateforme Edge Add-ons et retire 18 extension malveillantes
Bientôt la fin des Galaxy Note ? Samsung envisagerait d'en arrêter la production
Black Friday Amazon : l'aspirateur iRobot Roomba e5154 à un prix délirant !
Dead Cells se payera un nouveau DLC, Fatal Falls, début 2021
YouTube permet désormais aux créateurs de récolter de l'argent pour des œuvres caritatives
Le TOP des offres Black Friday à saisir chez Amazon et Cdiscount
Idée cadeau de Noël : le Google Nest Hub est à moitié prix sur Boulanger
Essai Citroën ë-C4 : est-elle réellement la plus endurante des électriques de PSA ?
Samsung Galaxy S21 / S30 : prix, disponibilité, fiche technique, on vous dit tout ce qu'on sait
Haut de page