Test Mi Smart Band 6 : le bracelet connecté de Xiaomi toujours au top ?

Johan Gautreau
Expert objets connectés
06 juillet 2021 à 12h05
8
Xiaomi Mi Band 6 © Xiaomi
© Xiaomi

En 2014, Xiaomi changeait durablement le paysage des objets connectés dédiés à la santé avec son tout premier Mi Band. Depuis, le bracelet connecté a bien évolué, se modernisant à chaque itération. La concurrence s’est aussi faite plus rude, plus abordable. Sept ans après le premier modèle, le Mi Smart Band 6 est-il toujours un cador du marché ?

Xiaomi Mi Smart Band 6
  • Design sobre, tout en légèreté et discrétion
  • Très bel écran AMOLED
  • Relevés sportifs précis
  • Autonomie satisfaisante
  • Interface parfois brouillonne
  • Application un peu vieillotte
  • Écran pas assez lumineux en extérieur
  • Manque de fonctions utilitaires
  • Pas de GPS ou de capteur de luminosité ambiante

La série Mi Band de Xiaomi est maintenant bien connue des amateurs de bracelets connectés et autres wearables destinés au suivi de la santé. Malgré un marché qui peine à évoluer face à celui des montres connectées toujours plus abordables, le dispositif du chinois Xiaomi apparaît tel un phare au milieu de la tempête : inébranlable et intemporel.

La concurrence est pourtant plus rude que jamais, avec en tête le très sympathique Huawei Band 6 . Les évolutions aidant, chaque nouvelle génération de Mi Band se pare de nouveautés. L’ensemble se répercute toutefois sur le prix, lui aussi en hausse d’année en année. Le Mi Smart Band 6 s’affiche ainsi à 59 €, soit 10 € de plus que le modèle de l’an dernier.

Les nouveautés apportées justifient-elles un achat ? Avez-vous un intérêt à migrer du Mi Band 5 au Mi Band 6 ? C’est ce que nous vous proposons de vérifier dans ce test.

Xiaomi Mi Smart Band 6 : fiche technique

Comme aiment à le dire nos amis anglophones, bigger is better. Un adage qui sied parfaitement au Mi Smart Band 6, puisque le bracelet connecté asiatique voit la taille de son écran augmenter de 50 % par rapport à l’ancienne génération. Ancienne génération qui augmentait elle-même sa taille de 20 % face au Mi Band 4.

Xiaomi Mi Band 6 © Xiaomi
© Xiaomi

Une belle progression qui permet à Xiaomi d’intégrer cette année un capteur de SpO2 à son bracelet. En revanche, toujours pas de GPS en vue. Peut-on blâmer le constructeur pour ce manque sachant qu’un tel équipement est bien rare sous la barre des 100 € ? Probablement pas. 

Pour le reste, le Mi Smart Band 6 ne diffère pas fondamentalement de son aîné, adoptant une fiche technique très proche :

  • Écran AMOLED - 1.56" - 152 x 486 px - 326 ppi
  • Bluetooth 5
  • Capteur de rythme cardiaque + SpO2
  • Étanchéité 5 ATM
  • Autonomie : 5 à 19 jours
  • Dimensions : 47,4 × 18,6 × 12,7 mm
  • Poids : 27 grammes

Au rayon des différences, notons que le petit traqueur d’activité est maintenant en mesure de gérer 30 profils sportifs, contre seulement 11 auparavant. Il conserve son étanchéité jusqu’à 50 mètres, de même qu’une dalle AMOLED. Et comme toujours, il est possible de changer le bracelet facilement afin d’opter pour un modèle plus coloré.

Design : un air de déjà vu…

Xiaomi commencerait-elle à manquer d’imagination ? La marque asiatique conserve en effet le même design d’une année sur l’autre. Au premier abord, il est difficile de différencier le Mi Smart Band 6 du Band 5 de 2020. Le bracelet connecté ne prend que quelques millimètres d’embonpoint. La plus grosse différence réside finalement dans les bordures d’écran, bien plus fines qu’avant.

Xiaomi Mi Band 6 - Design © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Le Mi Band 6 rattrape son manque d'originalité avec un confort de tous les instants. Une fois au poignet, le petit traqueur se fait immédiatement oublier tant il est léger. Il faut dire que le bougre ne pèse que 27 grammes !

Xiaomi Mi Band 6 - Cadran © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Tout en sobriété, le Mi Smart Band 6 séduira les personnes qui ne veulent pas s’encombrer d’une grosse montre connectée sport . Il serait toutefois temps que Xiaomi commence à revisite l'esthétique de son modèle qui n’arrive plus vraiment à surprendre après tant d’années…

Écran : une belle dalle AMOLED, pas assez lumineuse

L’écran du Mi Smart Band 6 est aussi beau qu’il est frustrant. D’un côté, on profite d’une plus grande surface d’affichage que sur le Mi Band 5. On passe ainsi de 1.1’’ à 1.56’’ grâce à des bordures bien plus fines qu’auparavant. AMOLED oblige, les couleurs sont très vives, parfaitement contrastées. La définition en augmentation permet un meilleur rendu visuel que sur l’ancêtre de 2020. La première approche est donc très bonne !

Xiaomi Mi Band 6 - Écran extérieur © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Puis arrivent quelques déconvenues. La première est la forme même de l’écran : très allongé, celui-ci montre des difficultés à bien afficher les textes. Les polices sont très réduites et même s’il est possible de jouer sur leur taille, le résultat final est assez peu convaincant. L’écran ne semble finalement pas si grand que ça. On peut le constater quand on le compare à celui du Huawei Band 6, pourtant plus petit.

Xiaomi Mi Band 6 - Comparatif © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Le second défaut de cette dalle est son manque de luminosité, qui pèche en extérieur. Même à plein tube, l’écran peine à rester visible au soleil. Un défaut inhérent à pas mal de concurrents en entrée de gamme. Une fois en intérieur, le Mi Band 6 n’a aucun souci pour rester parfaitement lisible. Les cinq niveaux de luminosité proposés permettent de s’adapter à toutes les conditions. Et la nuit, le bracelet peut basculer sur la puissance minimale afin de ne pas vous éblouir.

Xiaomi Mi Band 6 - Luminosité © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Notez qu’aucun capteur de luminosité ambiante n’est intégré au bracelet connecté de Xiaomi. Difficile de jeter la pierre au constructeur asiatique, les concurrents étant logés à la même enseigne… 

Au final, le Mi Smart Band 6 souffle le chaud et le froid du côté de l'écran. S’il profite d’un meilleur rendu que précédemment, son manque de luminosité pourra le pénaliser auprès de certains utilisateurs.

Système : plus de personnalisation mais un peu trop brouillon

Dire que Xiaomi reste sur ses acquis serait un euphémisme. Si vous avez déjà utilisé un bracelet connecté de la marque, vous ne serez pas dépaysés. Cette année encore, on constate peu de changements dans l’OS embarqué sur le Mi Smart Band 6.

La navigation s’effectue toujours à base de glissements. L’écran principal est bien entendu dédié à l’affichage de l’heure. Ensuite, vous accédez à divers écrans d’information en swipant vers la gauche ou la droite. Je vous recommande vivement de faire le tri dans ces écrans, ils sont bien trop nombreux par défaut, ce qui alourdit la navigation. Une fois qu’on en garde deux ou trois, le smart band devient bien plus agréable à utiliser au quotidien.

Xiaomi Mi Band 6 - Statut pas © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

En effectuant des glissements vers le haut ou le bas, vous accédez à la liste des applications. Là aussi, il est nécessaire de faire le tri afin de ne garder que l’essentiel. L’étroitesse de la dalle ne simplifie pas son usage, autant éviter un encombrement trop intensif avec une liste d’applications de dix pieds de long !

Xiaomi Mi Band 6 - Applications © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Xiaomi nous offre la possibilité de choisir ce qu’on désire afficher sur son bracelet. C’est bien sympathique, on peut personnaliser l’ordre et l’affichage des écrans assez simplement. De même, certains cadrans d’horloge sont personnalisables avec plusieurs complications. Un bon moyen de garder la main sur le petit traqueur d’activité afin de l’adapter à nos besoins quotidiens.

Xiaomi Mi Band 6 - Complications © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Avec l’application Mi Fit, on reste sur un terrain connu. Xiaomi n’a plus changé son logiciel depuis quelque temps. Mi Fit va à l’essentiel, affichant les données principales relevées par le capteur sous forme de graphiques. Là aussi, on peut plus ou moins personnaliser les données à afficher en priorité. Un petit rafraîchissement ne ferait toutefois pas de mal après toutes ces années, au moins pour supprimer les erreurs de traductions qui traînent ici et là…

Xiaomi Mi Band 6 - Mi Fit 1 © Johan Gautreau
Xiaomi Mi Band 6 - Mi Fit 4 © Johan Gautreau

Fonctions sportives : des capteurs en net progrès

Si vous avez déjà possédé un bracelet Mi Band dans le passé, vous avez certainement pu constater quelques errements au niveau du capteur de rythme cardiaque. Bonne nouvelle : le Mi Smart Band 6 fait de gros progrès à ce niveau.

Il semble que la marque chinoise a enfin pris le taureau par les cornes en décidant d’améliorer ses algorithmes de calcul et la précision du capteur de rythme cardiaque. Ce n’est pas encore parfait, entrée de gamme oblige, mais les résultats sont là. On n’observe presque plus ces pics et ces creux totalement aberrants lors des activités. Il était temps !

Xiaomi Mi Band 6 - Exercice © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Le petit bracelet connecté devient donc un compagnon plus qu’agréable pour suivre nos progrès sportifs. Nous le disions, il est maintenant en mesure de suivre 30 profils sportifs différents. Bien entendu, une poignée seulement de ces profils offre des métriques spécifiques comme la marche à pied qui met en œuvre les relevés du GPS pour l’allure ou la cadence.

On note même la présence d’un profil HIIT. Malheureusement, ce dernier est plus que basique. Il se contente d’indiquer les calories dépensées et le rythme cardiaque. Impossible de programmer les intervalles et temps de récupération. En bref, un profil aussi basique que celui dédié à la zumba ou au bowling…

Xiaomi Mi Band 6 - Liste entraînement © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Comme souvent en entrée de gamme, le Mi Smart Band 6 n’embarque pas de GPS. Il faudra donc prendre le smartphone avec vous à chacune de vos sessions. La connexion a l’avantage de s’effectuer presque instantanément, pas besoin d’attendre plusieurs dizaines de secondes avant de capter un signal.

Xiaomi Mi Band 6 - Statut SPO2 © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Côté suivi de la santé, la plus grosse nouveauté réside dans l'ajout d’un capteur de SpO2. Sa précision est en concordance avec les autres appareils testés dernièrement sur Clubic. Rien de révolutionnaire, surtout que les relevés doivent se faire manuellement.

Avec cette fonctionnalité, Xiaomi gomme néanmoins le principal défaut du Mi Band 5. Et au passage, la marque chinoise nous propose de suivre notre stress en se basant sur la variation de fréquence cardiaque.

Xiaomi Mi Band 6 - Stress © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Plus classique, le Mi Smart Band 6 nous donne un suivi du sommeil très précis. Le graphique présenté sur l’application n’est pas des plus agréables, mais la capture en elle-même se montre particulièrement détaillée. Le traqueur d’activité a ainsi détecté sans problèmes mes heures d’endormissement et de réveil, ainsi que les quelques coupures nocturnes dont je suis régulièrement victime.

Mieux encore, l’objet connecté est à même de suivre les petites siestes avec précision. Le tout est couronné par une fonction qui donne un aperçu des ronflements grâce au capteur de SpO2. Plutôt pas mal pour un bracelet connecté d'entrée de gamme !

Xiaomi Mi Band 6 - Mi Fit 2 © Johan Gautreau
Xiaomi Mi Band 6 - Mi Fit 5 © Johan Gautreau
Xiaomi Mi Band 6 - Mi Fit 8 © Johan Gautreau

Cette année, le Mi Smart Band 6 se place donc dans le haut du panier en matière de relevés sportifs. S’il souffre encore de quelques imprécisions sporadiques, il rattrape sans problème les grosses bavures des précédentes générations de Mi Band.

Fonctions connectées : minimalistes à plus d’un titre

Les bracelets d’entrée de gamme sont rarement les plus efficaces quand il s’agit de fonctions utilitaires. Le Mi Smart Band 6 ne vient pas déroger à cette règle…

Système propriétaire oblige, l’appareil ne permet pas d’ajouter d’applications tierces. Il n’embarque pas non plus de mémoire de stockage, ce qui implique que vous ne pourrez pas y mettre votre musique. Dans l’absolu, ce n’est pas vraiment gênant puisque vous devrez embarquer le smartphone avec vous pour profiter du suivi de son GPS.

Xiaomi Mi Band 6 - Musique © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Le Mi Smart Band 6 fait donc le minimum syndical : affichage des notifications, météo du jour, contrôle de la musique en cours sur le téléphone. D’une manière plus originale, vous pourrez aussi déclencher à distance l’appareil photo de votre smartphone lié.

Xiaomi Mi Band 6 - Météo © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Ce minimalisme séduira les personnes qui veulent de la simplicité. C’est d’ailleurs l’impression générale qui se dégage du Band 6 de Xiaomi : une simplicité de tous les instants, aussi bien sur la forme que sur le fond.

Autonomie : un traqueur dans la moyenne

La série Mi Band est réputée de longue date pour proposer des autonomies assez dantesques. Les premiers bracelets connectés de Xiaomi tenaient ainsi la charge presque un mois. Il faut dire qu’ils étaient dépourvus d’écrans ou ils étaient de très petite taille. Avec le temps, la tendance s’est inversée. Les dalles se sont élargies, l’autonomie a commencé à chuter.

Xiaomi Mi Band 6 - Module © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Le Mi Smart Band 6 fait donc pâle figure face à ses ancêtres quand on constate que sur le site officiel son constructeur donne une durée d’utilisation comprise entre… 5 et 19 jours maximum. Données qui se vérifient durant les essais, avec une tendance claire à tendre vers le chiffre le plus bas.

J’ai ainsi pu constater que le traqueur chinois a du mal à tenir plus de 5 jours dès lors qu’on active la plupart des options de suivi de la santé : rythme cardiaque calculé toutes les minutes, suivi de la respiration durant le sommeil, calcul continu du stress, etc. Il va falloir jongler avec les paramètres pour espérer tenir les 14 jours annoncés. Ce n’est toutefois pas mission impossible. Et dans l’absolu, le petit bracelet connecté reste dans la bonne moyenne, tenant bien mieux la charge que des montres connectées Apple ou WearOS.

Xiaomi Mi Band 6 - Chargeur © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Une fois vidé, le Mi Smart Band 6 devra être connecté à son chargeur magnétique. Depuis le Mi Band 5, il n’est plus nécessaire d’enlever le module du bracelet en silicone. C’est bien plus pratique !

Comptez un peu moins de 2h pour refaire une jeunesse à la batterie. Un temps élevé, mais là aussi dans la moyenne de l’entrée de gamme actuelle. 

Xiaomi Mi Smart Band 6 : l’avis de Clubic

Le Mi Smart Band 6 ne fait pas des étincelles. D’année en année, Xiaomi semble perdre ce qui faisait le succès de son bracelet connecté à ses débuts. Il faut dire que la concurrence est rude, en particulier du côté de Huawei avec son excellent Band 6.

Malgré ça, le traqueur d’activité de Xiaomi saura séduire un large public. Régulièrement en promotion, le Mi Smart Band 6 reste très attractif avec son design tout en sobriété et en légèreté. Le suivi sport/santé est plus précis qu’auparavant et l’autonomie reste satisfaisante. 

Au final, le traqueur chinois reste dans le haut du panier, même s’il ne fait plus autant rêver qu’à ses débuts.

Xiaomi Mi Smart Band 6

7

Comme chaque année, Xiaomi réussit à séduire les sportifs avec son Mi Band, toujours plus complet. Le Mi Smart Band 6 est donc une valeur sûre capable de suivre de près les exploits sportifs de chacun tout en conservant une bonne autonomie et un format très compact.

Les plus

  • Design sobre, tout en légèreté et discrétion
  • Très bel écran AMOLED
  • Relevés sportifs précis
  • Autonomie satisfaisante

Les moins

  • Interface parfois brouillonne
  • Application un peu vieillotte
  • Écran pas assez lumineux en extérieur
  • Manque de fonctions utilitaires
  • Pas de GPS ou de capteur de luminosité ambiante

Design et finitions 8

Écran 7

Fonctions connectées 2

Fonctions sport 7

Autonomie 7

Modifié le 09/07/2021 à 14h40
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
7
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Même en Chine, Huawei ne fait plus partie du top 5 des vendeurs de smartphones
Le Realme Flash pourrait bénéficier d'une recharge magnétique, façon MagSafe d'Apple
Étanches, les Samsung Galaxy Flip et Galaxy Fold fuitent pourtant en photo
Fitbit Charge 5 en vue ? C'est ce que laisserait penser le nom de code «Morgan»
Avec le Nokia 6310, HMD réinvente le feature phone
ZTE lance l'Axon 30 : son nouveau smartphone avec caméra sous l'écran
HMD lance le Nokia XR20, un smartphone ultra résistant
Samsung confirme qu'aucun nouveau Galaxy Note ne sortira cet été
Attendu en automne, le Surface Duo 2 disposerait d’un triple module photo
Qu'y a-t-il dans une batterie MagSafe ? Deux batteries et une bobine (ou presque)
Haut de page