Withings lève 53 millions d'euros pour inventer la santé de demain

28 juillet 2020 à 09h00
0

La start-up française Withings, pionnière dans la commercialisation des objets connectés dédiés à la santé, annonce une levée de fonds de 53 millions d'euros pour continuer à développer sa gamme de dispositifs connectés. L'entreprise va créer 100 nouveaux postes avant la fin de l'année.

Avec cette collecte de fonds, notamment soutenue par Bpi France, Gielde
Healthcare ou Idinvest Partners, Withings ambitionne de créer une nouvelle génération d'objets connectés pour suivre « des biomarqueurs inédits » et « coupler les promesses de l'intelligence artificielle à la variété de données connectées ».

En 2009, le premier pèse-personne connecté

Fondé en juin 2008 par Eric Carreel, Frédéric Potter et Cédric Hutchings, Withings s'est fait connaître pour avoir lancé, l'année suivante, la première balance connectée en Wi-Fi et à son smartphone, permettant de retracer l'évolution du poids des propriétaires.

La société, vendue à Nokia en 2017 avant d'être rachetée par Eric Carreel en mai 2018, a depuis fait son trou dans le monde des objets connectés permettant d'obtenir divers bilans sur son état de santé. On retrouve principalement des montres connectées (les gammes Move et Steel), des tensiomètres, capteurs de sommeil et, évidemment, les pèse-personnes, avec les modèles Body Cardio et Body. L'ensemble des données de ces appareils peuvent être retrouvées sur une application dédiée, nommée Health Mate.

Son dernier produit, la ScanWatch, montre primée au CES 2020 de Las
Vegas, se targue d'être la seule au monde à pouvoir détecter la fibrillation auriculaire et mesurer le taux de saturation en oxygène dans le sang. Sa sortie est prévue dans le courant de l'année. L'entreprise a fait aussi parler d'elle durant le confinement, s'associant à l'hôpital de Leiden pour faciliter le suivi des patients infectés.

Nouvelle levée de fonds et embauches en perspectives

La nouvelle levée de fonds de Withings, à hauteur de 53 millions euros, est la plus importante réalisée par la société. La dernière d'ampleur datait de 2013, quasiment à la naissance du projet, et s'élevait à 23,5 millions d'euros.

Depuis plusieurs mois, Eric Carreel ambitionnait de réussir une telle levée
de fonds, comme il l'avait annoncé en janvier à BFM Business. Objectif : devenir leader du marché des appareils connectés dédiés à la santé.

L'entreprise ambitionne de « devenir l'intermédiaire patients/professionnels de santé qui collecte les paramètres vitaux dans la vie quotidienne » en inventant une « nouvelle génération d'objets connectés qui permettra non seulement de suivre des biomarqueurs inédits, mais aussi de coupler les promesses de l'intelligence artificielle à la variété de données collectées pour prévoir et anticiper le déclenchement des maladies ».

Withings promet le recrutement de 100 personnes dans ses bureaux en France et aux États-Unis dans le courant de l'année 2020.

Sources : Withings, BFM Business

Modifié le 28/07/2020 à 09h16
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Logitech G402 : la souris gamer est à prix cassé pour les Soldes Cdiscount
Samsung : le Galaxy S21 Ultra profite d'un nouvel écran OLED, plus économe et lumineux
Gigabyte Aorus Master Rev 2 : d'imposantes RTX 3080 / 3090 avec trois ports d'alimentation
Samsung : validée par l'UE, l'application Health Monitor va débarquer dans les Galaxy Watch 2 et 3
OnePlus prépare de nouveaux modes photo en prévision du OnePlus 9 ; le tilt-shift et focus peaking
WebRTC enfin officialisé en tant que standard par le W3C et l'IETF
Le réseau de rencontre Grindr reçoit une amende de 11,7 millions d’euros
Soldes 2ème démarque : le meilleur des bons plans chez Amazon et Cdiscount
Insolite : il mine de l’Ether (ETH) dans le coffre de sa BMW i8
Vous pouvez désactiver la nouvelle fonction copier-coller de l'URL sur Edge
Haut de page