🔴 Soldes : jusqu'à - 70% sur le high-tech 🔴 Soldes d'hiver : jusqu'à - 70% sur le high-tech

Wahoo lance sa première montre connectée à destination des sportifs, l’Elemnt Rival

Johan Gautreau
Expert objets connectés
12 janvier 2021 à 15h11
1
Wahoo Elemnt Rival
© Wahoo

Spécialisée dans l’équipement de sport, la marque Wahoo a décidé récemment de s’attaquer à un marché en plein boom : les montres connectées sport. Visant les triathlètes, la nouvelle venue vient directement marcher sur les plates-bandes des géants du secteur que sont Garmin, Polar et Suunto.

Pour se démarquer, cette smartwatch propose des fonctionnalités inédites et, bien entendu, une intégration poussée avec les autres appareils de la marque, comme les compteurs de vélo GPS Elemnt ou les vélos d’intérieur KICKR.

Une smartwatch sport qui se veut simple mais complète

Dans le vaste monde des montres connectées, plusieurs tendances s’affrontent. On a d’un côté les modèles hyper-complets, mais souvent complexes à utiliser tels que la fénix 6X de Garmin. De l’autre, on trouve des marques qui visent la simplicité, comme Suunto avec sa Suunto 5.

Wahoo semble vouloir suivre cette tendance. La Rival se veut donc très spécialisée, visant avant tout les triathlètes. La partie logicielle a cependant été travaillée afin d’offrir un accès simple aux données. On est visiblement loin de l’usine à gaz Garmin !

Wahoo Elemnt Rival 2
© Wahoo

Wahoo va jusqu’à automatiser les relevés multisports. Vous faites un triathlon ? La montre connectée effectuera les transitions automatiquement. C’est une fonctionnalité unique sur les smartwatches. Reste à espérer qu’elle fonctionnera aussi bien en réalité que sur le papier !

Autre proposition intéressante : le zoom Perfect View. D’un simple appui sur un bouton, vous pourrez afficher plus ou moins de champs de données à l’écran. Là aussi, on est sur un fonctionnement relativement original qui devrait permettre de se concentrer sur les données essentielles.

Pour le reste, c’est plus classique avec divers profils sportifs dont le triathlon. La montre s’utilise bien entendu en conjonction avec une application connectée qui affichera les résumés de vos exploits sous forme de graphiques.

Aussi belle qu’endurante

Penchons-nous maintenant sur le design et le matériel. L’Elemnt Rival de Wahoo est une très belle smartwatch dotée d’un écran LCD transfléctif de 1.2” dont le verre bénéficie d’un traitement Gorilla Glass. L’affichage est en couleur, avec la possibilité de basculer automatiquement sur un fond noir ou blanc selon la luminosité ambiante. Sans être révolutionnaire, cette dalle devrait apporter un certain confort en extérieur. Notez qu’elle n’est pas tactile, toute la navigation se fait à l’aide des cinq boutons situés autour du boîtier.

La belle est d’ailleurs assez imposante, faisant pas moins de 46,5 mm de diamètre pour une épaisseur de 15,3 mm et un poids de 53 grammes. Pas le genre d’engin taillé pour les petits poignets !

Wahoo Elemnt Rival 3
© Wahoo

Dans ses entrailles, la tocante sportive renferme un capteur de rythme cardiaque, une puce Bluetooth 5.0 et ANT+ ainsi qu’un capteur GPS+GLONASS. On déplorera l’absence d’un capteur de SpO2, bien qu’il ne soit pas forcément pertinent pour du triathlon. De même, la montre n’est pas taillée pour la randonnée, faute d’équipement ABC. Il faudra aussi faire l’impasse sur l’emport de musique, l’Elemnt Rival n’a pas de mémoire de stockage prévue à cet effet. Pour la natation, la tocante bénéficie d’une étanchéité à 5 ATM, comme la plupart de ses concurrentes.

La première smartwatch de Wahoo va donc à l’essentiel. Cette approche la met en opposition à la toute récente Forerunner 745 de Garmin, elle aussi taillée pour la course à pied. La Rival est cependant plus endurante avec une autonomie pouvant aller jusqu’à deux semaines en usage normal et 24 heures en mode GPS.

Prix et disponibilité de l’Elemnt Rival 

La montre connectée sport de Wahoo est d’ores et déjà disponible à l’achat. Il vous en coûtera la bagatelle de 379 € pour la mettre à votre poignet.

Deux coloris sont à l’affiche : Stealth Grey et Blanc Kona. Comme vous pouvez le constater, on reste là aussi dans la simplicité. Reste à voir si cette trop grande simplification ne nuira pas à l’expérience utilisateur. On vous donne donc rendez-vous dans un prochain test pour décortiquer en profondeur cette smartwatch qui s’annonce bien sympathique !

Source : conférence de presse Wahoo

Wahoo Elemnt Rival
Wahoo Elemnt Rival
Montre connectée
date de sortie : 2020
Voir la fiche produit
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
jcc137
L’option musique… En plein effort qui arrive à se concentrer sur la musique qu’il est censé écouter ???<br /> Sinon la montre a l’air intéressante, proche de la technologie Garmin, avec des mécanismes simplifiés.
Johan_Gautreau
Pour ma part, j’embarque toujours de la musique pour le sport. Bon, je ne fais pas de triathlon donc j’imagine que ça dépend pas mal de l’usage. Mais à ce niveau de prix, c’est un manque difficile à faire passer. Face à la concurrence, la montre de Wahoo accuse pas mal d’erreurs de jeunesse. On verra ce que ça donne durant les tests ^^
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Améliorez votre cybersécurité avec cet antivirus complet et facile à utiliser
Des scientifiques ont réussi à recréer un mini Terminator T-1000 qui passe à travers des barreaux
Qu'est-ce que la SafetyCase d'Orange, cette énorme valise de 70 kg qui assure une connexion d'urgence par satellite ?
Cette tablette graphique est de retour à son prix le plus bas pendant les soldes (moins de 95€)
Lara Croft bientôt de retour dans une série Tomb Raider !
Samsung dévoile le premier écran plat Mini-LED pour joueurs, et il ne fait pas les choses à moitié
Profitez dès maintenant de ce kit RAM Corsair à son prix le plus pendant les soldes d'hiver !
Epic fail : un voleur se prend en selfie avec un iPhone fraîchement dérobé… et se fait arrêter
Vous avez vu ? L'app Google se fait une beauté sur Android !
Surveillance : comment ces vêtements peuvent vous invisibiliser aux yeux de la reconnaissance faciale
Haut de page