Avion et gadgets : vers une autorisation au décollage ?

19 mars 2012 à 17h31
0
L'utilisation de certains appareils électroniques pourrait enfin devenir autorisée pendant le décollage, l'atterrissage et le roulage des avions de ligne. La Federal Aviation Administration, jusqu'à présent rigide à ce sujet, a en tout cas récemment affirmée qu'elle aurait un « nouveau regard ».

01E0000005044366-photo-american-airlines-remplace-les-carnets-de-vol-par-des-ipad.jpg
American Airlines a récemment obtenu l'autorisation de remplacer ses carnets de vol par des iPad

C'est ce qu'un porte-parole de la F.A.A., chargée de la règlementation de l'aviation civile aux États-Unis et prescriptrice en la matière, a répondu au téléphone à un journaliste du New York Times.

Le principe de précaution est coriace

Il faut dire que plusieurs études et experts indépendants ont affirmé dernièrement que les téléphones mobiles et les appareils électroniques ne peuvent nuire au fonctionnement d'un avion. La dernière étude commandée par la F.A.A. quant à elle, remontant à 2006, souligne certes que rien ne prouve qu'un appareil électronique est inoffensif, mais aussi que rien ne prouve l'inverse.

Depuis l'avènement des premiers téléphones cellulaires, bien avant qu'on ne s'inquiète du DAS (quantité d'ondes émises par un appareil), c'est donc le principe de précaution qui prévaut. Depuis les émissions se sont réduites, le bien nommé « mode avion » s'est démocratisé et même des appareils tels que les lecteurs de livre électronique, qui ne sont en activité qu'au changement de page, ont vu le jour.

De couteux tests

Les compagnies aériennes peuvent pourtant approuver l'utilisation de certains appareils de leur propre initiative, à condition d'avoir mené de scrupuleux tests. Chaque terminal doit effectivement être testé indépendamment, à l'occasion d'un vol sans passager, sur chacun des appareils de la flotte. Inutile de dire qu'aucune compagnie n'a jamais pris une telle initiative.

C'est donc la F.A.A. qui orchestrera ces tests, sans qu'on sache comment ni avec quel financement (les compagnies, les fabricants ?). Quoi qu'il en soit elle n'a prévu de tester que les tablettes, les lecteurs de livre électronique et d'autres appareils électroniques, mais pas les innombrables téléphones mobiles du marché, dont l'utilisation restera donc interdite pendant les phases susmentionnées.

Les passagers consciencieux devront donc prendre leur mal en patience encore quelques temps, les contrevenants et les étourdis continueront quant à eux à enfreindre les règles. Le premier dysfonctionnement de tous les temps causé par un appareil électronique sera-t-il recensé par la F.A.A. d'ici là ?

Pour aller plus loin
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top