Vous serez peut-être bientôt livrés par ces quadricycles électriques

le 12 avril 2019 à 07h57
0
Quadricycle P1

Une jeune pousse britannique a présenté un quadricycle électrique conçu pour la livraison de marchandises, et souhaite ici participer à la transformation de la mobilité urbaine.

Dans le domaine de l'électrique, nombreux sont les produits à participer au chamboulement de la mobilité urbaine : des vélos aux trottinettes en passant par les citadines électrifiées. A cette liste vient s'ajouter un petit nouveau imaginé et conçu par nos voisins anglais : le P1, ou le Project 1 eCargo bicycle, développé par l'Electric Assisted Vehicles Limited (EAV) en collaboration avec DPDGroup, entreprise de transport et de livraison britannique.

Jusqu'à 150 kilos de marchandises


Le principe du P1 est simple : faciliter la livraison des marchandises en privilégiant un mode de transport zéro émission. Ce quadricycle électrique s'arme ainsi d'un moteur non thermique, et d'une batterie lui permettant de rallier un point A à un point B sans émettre de CO2. Aucune précision sur les caractéristiques des composants n'a en revanche été donnée, si l'on se réfère à l'article du site spécialisé Electrek.

Quadricycle P1

Présenté à l'occasion de l'eBike Summit, à Oxford, le P1 est capable de transporter jusqu'à 150 kilos de fret dans son coffre arrière. Ouvert sur les côtés, le quatre-roues peut accueillir des portes en plexiglas de manière à rendre le voyage un peu moins rude en saison hivernale. Son toit et son pare-brise apportent quant à eux un confort supplémentaire lors d'une météo capricieuse.

Accélérateur au pouce


Pour optimiser l'expérience utilisateur, les équipes d'ingénieurs ont ajouté un accélérateur au pouce. Ce petit mécanisme permet ainsi au pilote d'accélérer jusqu'à 10 km/h sans utiliser les pédales, plutôt pratique lors d'une manœuvre dans un entrepôt ou une ruelle étroite. Ainsi, le conducteur se concentre davantage sur sa conduite.

Plus globalement, le quadricycle électrique de la firme d'outre-Manche ouvre de nouvelles opportunités business : la location à des coursiers privés semble par exemple envisageable, bien que les prix se doivent de concurrencer les autres acteurs du marché. Pour l'instant cantonné au Royaume-Uni, EAV pourrait, à l'avenir, sortir de ses contrées pour se développer davantage.
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
scroll top