Skype compte plus de 280 millions d'utilisateurs

19 octobre 2012 à 12h49
0
En marge de ses résultats financiers, Microsoft a annoncé que son service ce VOIP Skype, racheté l'année dernière, cumulait désormais plus de 280 millions d'utilisateurs. Une hausse d'adeptes qui ne signifie cependant pas une hausse des bénéfices.

00FA000005115098-photo-skype-pour-windows-phone.jpg
Skype a gagné 30 millions d'utilisateurs depuis le mois de mai dernier, et cumule 120 000 000 000 minutes d'appels passées durant le dernier trimestre, soit une augmentation de 58% par rapport à la même période l'année dernière. Une belle performance sur laquelle s'étend Microsoft dans son dernier rapport financier rattaché au premier trimestre de son exercice fiscal 2013. Paradoxalement, l'entreprise ne donne pas de chiffres concernant les revenus de Skype sur cette période, ce qui laisse penser que la hausse popularité du service n'est pas pour autant synonyme d'augmentation des rentrées financières.

Même si Microsoft pousse Skype sur ses différentes plateformes - le service est toujours attendu sur Xbox 360, mais sera disponible sous Windows 8 - la firme, qui a racheté le service pour 8,5 milliards de dollars en 2011, n'a toujours pas démontré que l'investissement portait ses fruits. La présence de Skype sur toujours plus de terminaux devrait cependant aider Microsoft à attirer des annonceurs, et gagner en rentabilité.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Sony ferme une usine et licencie 2 000 employés au Japon
Nokia stoppe le développement de Symbian (MàJ)
Télévision : ne dites plus 4K, mais Ultra HD
Windows 8 : Toshiba intégrera un équivalent du menu démarrer
Huawei : aucune preuve d'espionnage, dit la Maison Blanche
Neufbox 4 : un downgrade pour corriger les dysfonctionnements
Mozilla remotive ses troupes avec un programme de récompense
Kim Dotcom parle de Mega :
Canonical promet plusieurs surprises pour Ubuntu 13.04
Alcatel-Lucent annonce se séparer de 5 500 de ses salariés
Haut de page