Meebo s'invite sur BlackBerry

22 septembre 2010 à 08h00
0
00AF000003572288-photo-meebo-blackberry.jpg
Le service de messagerie instantanée Meebo a récemment annoncé le lancement d'une application à destination des smartphones de Research in Motion. Pour rappel, Meebo se présente sous la forme d'une application Internet à partir de laquelle il est possible de créer un compte sur lequel l'utilisateur peut spécifier ses différents identifiants qu'il s'agisse de Yahoo! Messenger, Windows Live messenger, AOL, GTalk, Jabber ou encore Facebook et MySpace. Cette alternative à Trillian, Pidgin ou Miranda continue donc sa stratégie mobile.

Par le passé les développeurs avaient porté Meebo sur iPhone et Android. Cette nouvelle mouture permettra aux mobinautes d'accéder à l'historique de ses différentes conversations. Notons également que les personnes ajoutées et les statuts seront synchronisées entre la version mobile et le site Internet. Meebo précise également que le logiciel est compatible avec plusieurs types de Blackberry qu'il s'agisse d'un terminal avec un écran tactile, une perle de navigation ou un trackpad optique. Ajoutons qu'il faudra tout de même BlackBerry OS 4.5 au minimum.

Pour de plus amples informations et trouver un lien de téléchargement, rendez-vous ici.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top